Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:18
De l'actualité du Discours de la servitude volontaire de La Boétie ?

A l'aune de notre actualité, peut être serait-il judicieux, et pertinent, de (re) lire le Discours de la servitude volontaire de La Boétie.

 

Les quelques lignes ci dessous nous y invitent et nous y engagent;

Citation : « Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres. »
Citation : « Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres. »

Citation : « Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres. »

Présentation de  l'auteur, Étienne de La Boétie

 

Étienne de La Boétie
Écrivain


Étienne de La Boétie est un écrivain humaniste et un poète français, né le 1ᵉʳ novembre 1530 à Sarlat et mort le 18 août 1563 à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux. 

 


Date et lieu de naissance : 1 novembre 1530, Sarlat-la-Canéda
Date et lieu de décès : 18 août 1563, Bordeaux


Enseignement : Université d'Orléans

 


Citation : « Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres. »

 


Principaux intérêts : philosophie, politique

Ces lignes, écritent par un jeune homme de 16/17 ans  datent de 1574. Elles résonnent à nos oreilles comme d'une brûlante actualité

Ces lignes, écritent par un jeune homme de 16/17 ans datent de 1574. Elles résonnent à nos oreilles comme d'une brûlante actualité

Citation

(... / ...)

 

Le résultat est que le peuple s’asservit, se soumet, est aveugle à la liberté qui lui échappe, alors même qu’il s’agirait de s’entendre collectivement pour refuser cette obéissance aveugle à des ordres injustes.

 

Même les animaux domestiques (chevaux, éléphants) n’obéissent qu’après avoir dû renoncer à leur liberté par la contrainte. Le problème vient de ce que les êtres humains ont perdu le sens de leur liberté, s’étant accoutumés à vivre au sein de la servitude, sans se rendre compte que le despotisme n’est jamais bien loin.

 


La Boétie, Discours de la servitude volontaire - (extrait)

De l'actualité du Discours de la servitude volontaire de La Boétie ?

« Je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent... », se demandait déjà en 1576, Étienne de La Boétie.

 

Loin de la folie des dictateurs, la question du consentement au meurtre par les foules est plus dérangeante.

 

Qu’un dictateur fasse passer sa survie avant celle de son peuple, tue, massacre, s’en lave les mains, accuse « l’ennemi », les « agents de l’étranger » et les « terroristes », soit.

 

Mais pourquoi le peuple lui accorde-t-il ce « pouvoir de leur nuire qu’autant qu’il veuille bien l’endurer... » ?

 


Peut-être parce que le pouvoir n’est jamais absolu et que la notion de domination s’éclipse derrière celle de la complicité.

Certains préfèrent un « système établi » à un « système nouveau », écrit Béatrice Hibou (« Anatomie de la Domination »).

 

L’ordre, la soumission, la corruption, le clientélisme, favorisent des « constellations d’intérêts » qui trouvent dans la domination du dictateur une « douceur insidieuse ». « Pourquoi supportent-ils ? », demandait La Boétie.

 

 

Peut-être « parce que cela les arrange » répond l’analyste.

 


En attendant le jour inéluctable où le désir de liberté donnera aux uns la force de se révolter, les autres consentent, en silence. Les dictateurs sont possibles parce que nous avons tous en nous cette capacité à devenir les oppresseurs de nous-mêmes.

 

Il suffit d’une crise économique grave, du chômage et de la misère grandissante, de la faillite des marchés, de la défiance envers le pouvoir légitime, de la peur de l’étranger et des forces invisibles et surtout du désordre... ah ! Le désordre.

 

Alors apparaît le dictateur, « Celui qui parle fort ».


Ça fait peur, non ?

De l'actualité du Discours de la servitude volontaire de La Boétie ?
Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé par Étienne de La Boétie.

Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé par Étienne de La Boétie.

Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé par Étienne de La Boétie.

 

Publié en latin, par fragments en 1574, puis intégralement en français en 1576, il a été écrit par La Boétie probablement à l'âge de 16 ou 18 ans.

De l'actualité du Discours de la servitude volontaire de La Boétie ?

Citation

 

(... / ...)

 

Et pourtant ce tyran, seul, il n'est pas besoin de le combattre, ni même de s'en défendre il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s'agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner.

 


Discours de la servitude volontaire (1576) de Étienne de La Boétie - (extrait)

Publié en latin, par fragments en 1574, puis intégralement en français en 1576, il a été écrit par La Boétie probablement à l'âge de 16 ou 18 ans.

Publié en latin, par fragments en 1574, puis intégralement en français en 1576, il a été écrit par La Boétie probablement à l'âge de 16 ou 18 ans.

Billet d'humeur

 

L'exploitation sans entrave est En Marche !

 

Soyons bien certains que la violence sociale qui va s'exercer durant les cinq prochaines années de la part du gouvernement à l'encontre des salariés, sera comme un bulldozer lancé sans le frein d'aucun contre-pouvoir parlementaire, va devoir rencontrer la résistance que seuls nous saurons lui opposer.

 

 

Camarades, resserrons les rangs derrière nos organisations syndicales indépendantes, pour faire échec à tous ceux qui veulent détruire tous les droits démocratiques et sociaux conquis en 1789, 1936, 1945, afin de nous exploiter sans entraves.

 

 

N'oublions pas que parallèlement aux conquêtes démocratiques de droits sociaux ou ceux conquis de haute lutte, qu'il y eut des périodes sanglantes de Notre Histoire où les espoirs d'un peuple furent anéantis dans un bain de sang, assassinant les germes émancipatoires de la classe ouvrière.

 

La Bataille continue !



Groupons nous et demain...

 

 

BM

Juin, le Temps des cerises

Juin, le Temps des cerises

Juin, le Temps des cerises

 

Le moment est venu de se rappeler que le mois de juin est le Temps des cerises. 

 

Le Temps des cerises est une chanson dont les paroles furent écrites en 1866 par Jean Baptiste Clément et la musique composée par Antoine Renard en 1881.

 

Bien que n'ayant jamais été chantée à l'époque, cette chanson est fortement associée à la Commune de Paris de 1871, l'auteur étant lui-même un communard ayant combattu pendant la Semaine sanglante.

 

Cette chanson fut dédiée à une militante de la Commune.

 

Le Temps des cerises fut dédiée par l'auteur à une infirmière morte lors de la Semaine sanglante, longtemps après la rédaction de la chanson.

De l'actualité du Discours de la servitude volontaire de La Boétie ?
Cerisier en fleurs, promesse d'une récolte future abondante ?

Cerisier en fleurs, promesse d'une récolte future abondante ?

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Billets d'humeur Littéraire SOCIETE Actu sociale
commenter cet article

commentaires