Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 17:10
Hausse de la CSG, plus de 600 000 retraités concernés ! (billet d'humeur)
Hausse de la CSG, plus de 600 000 retraités concernés ! (billet d'humeur)

Société

 

Billet d'humeur

 

 

C'est bien pratique de taper dans les retraites même maigrichonnes !

 

 

Ponctionner les plus faibles, lesquels ont déjà beaucoup de difficultés à boucler les fins de mois en baissant le revenu des petites retraites n'est pas un bon signal envoyé à cette catégorie de citoyens;

 

 

Cela creuse  les inégalités, et précarise une population déjà en voie de paupérisation.

 

 

En fait les ponctions de CSG  sur les retraites les plus faibles ( à partir de 1 200 Euros) vont compenser les baisses de cotisations des salariés des plus hauts revenus (voir tableau plus haut)

 

 

Une société qui se moque de ses anciens, et les détruit sur l'autel du profit, est une société qui finira par manger ses propres enfants!

 

 

Les retraités ne travaillent plus, donc Y font pas grève ! Y peuvent pas bloquer le pays non plus à la satisfaction du Gattaz moyen, qui aura ainsi sans bourse déliée l'impression d'accorder quelques prébendes, sous la forme d'augmentations de salaires, au détriment du salaire différé de Tous, et des retraités, lesquels ont cotisé toute leur vie mois après mois pour leur maigre retraite !!!

 

Selon  EM, qui parle couramment le Gattaz depuis l'école primaire : "Taper dans les revenus des retraités , c'est facile , sans risque et ça peut rapporter gros ! ", où le petit Gattaz illustré expliqué aux Nuls !

 

Sans risque ? Pas si sur !

 

Voyons

 


 Une toute petite chose tout de même; Ces retraités qui vont voir leur pouvoir d'achat baisser, au final, c'est la consommation en générale qui va en pâtir.

 

La consommation locale sera la plus impactée; Ce sera souvent la consommation du mieux être que ces personnes ne pourront plus s'offrir : taxis, coiffeurs, TPE, fleuristes, petits commerces de proximité, lieux de socialisation......qui font l'habitude, la joie et bien souvent la nécessité des personnes âgées souvent seules, isolées, majoritairement des femmes.

 

 

En effet se sont les personnes de + de 60/65 ans qui consomment le plus, loisirs, voyages, et, surtout ce sont celles qui très souvent aident leurs enfants et petits-enfants dans la difficulté: consommation courante, loyer, aides à l'achat d'un premier bien immobilier, scolarité, vacances et argent de poche des petits, assurances, caddies de courses améliorés... etc, etc !

 

 

L'aide des anciens ainsi réduites n'étant en rien compensée par le surplus de gain en net sur la fiche de paie des salariés, notamment sur la répercussion sur les petits salaires, CDD et temps partiels.

 


Donc, très mauvaise idée. 

 

 La solidarité familiale, ainsi que la consommation risquent d'en prendre un très sale coup !

 

Bien sur les effets ne se verront pas dans quelques semaines, peut-être pas non plus  dans quelques mois, mais dans 1 an ou 2, lorsque la baisse du revenu de chacun inscrite dans le temps aura été effective sur le budget des retraités, et que leur vie sera impactée, d'autant plus que cette mesure n'est pas accompagnée par une revalorisation des pensions et retraites qui stagnent.  

 

Cette annonce est un très mauvais sort fait à toutes celles et ceux qui ont cotisé toute leur vie pour une retraite décente, et qui aujourd'hui se voient amputés d'une part de leurs revenus.

 

Nous aurons ainsi de mauvaises surprises, puisqu'une baisse de la consommation n'est pas seulement une baisse des achats dans les magasins, c'est aussi une baisse de chiffre d'affaire pour les petites entreprises ( donc moins d'embauches, et aussi moins d'impôts, baisse de rentrée de TVA..), et ce pour tous les métiers de service, comme les petits artisans, les coiffeurs, les métiers du tourisme, de loisirs, hôtellerie,  etc .... aussi moins d'employés de maison, aides à domicile, etc ...Avec des effets induits sur l'emploi.

 

Bref toutes ces petites choses qui au final mises bout à bout rapportent beaucoup à l’État, et construisent le tissus social de notre société et des lieux de vie!

 

 

Quand une grande partie de la population voit une baisse conséquente de son revenu, et les retraités représentent quand même presque 40 % des français, (la France est un pays qui vieillit  - la génération des 20 ans en 68 a quasiment 70 ans aujourd'hui !),  qui consomment moins, dépensent moins, c'est toute l'économie qui en pâtit à court terme ! 

 

Dans un pays la consommation est faite en majorité par la classe moyenne, celle que tous pressurent et imposent lourdement. 

 

Les retraités représentent une part conséquente de  cette catégorie

 

C'est cette catégorie de citoyens, véritable colonne vertébrale économique d'un pays, qui par son pouvoir d'achat fait tourner la machine et  la soutient.

 

 

Si d'aventure, déjà fragile, la colonne vertébrale ne soutient plus le corps, celui-ci n'étant plus vertébré, c'est toute la société qui vacille et chancelle!

 

 

Donc au final c'est l'écroulement d'une grande partie de l'économie, et pire même, puisque les retraités, sans augmentation prévisible de leurs revenus ayant peur d'être à nouveau taxés, se serreront la ceinture, et consommeront encore moins,  au cas où le gouvernement déciderait de les taper encore plus !

Précaution conservatoire devant la peur du lendemain.

 


 Egalement ces petits retraités sont aussi ceux qui très souvent ont eu les carrières les plus longues, les plus dures, les métiers les plus pénibles, étant donné que la majorité des petits retraités sont d'anciens ouvriers et d'anciennes ouvrières !

 

Ce sont encore ceux qui ont eu le plus à souffrir de la dureté de l'existence et des conditions de travail, l'ayant déjà  payé dans leur chair, et qui devront payer encore et  encore ! 

 


 Les restos du cœur devront prévoir dans les mois qui viennent l'arrivée de nouveaux pauvres ! Les retraités qui touchent 1 200€ de retraite par mois, et  verront cette maigre pension baissée n'auront pour la plupart d'autres choix que d'aller soit  au resto du cœur, soit d'aller quémander des aides pour survivre décemment !

 

BM

(Voir suite du billet en page 2 ci-dessous)
Hausse de la CSG, plus de 600 000 retraités concernés ! (billet d'humeur)
(2ème page) suite du billetl

 

La toute recente actualité  nous interpelle  au moment de la rédaction de ce billet.

 

Il n'appartient pas au Blog, conformément à son statut et à la nature  de sa publication de la commenter autrement que socialement, mais d'en tirer quelques enseignements qui nous semblent pertinents dans le contexte actuel, laissant ainsi à chacun de nos lecteurs le soin du libre arbitre qui est le sien.

 

 

Un coup de marteau qui tombe à pic !   (pas de pic à glace !)

 


Décidément tout est bon pour que l’essentiel soit mis de côté.

 

Déjà que c'est au compte goutte, en cette période pré-élection législative que l'on découvre au gré de quelques indiscrétions à quelle sauce le code du travail et les droits des salariés seront réduits, broyés, malaxés, et réduits en  bouillie, sous la forme d'un brouet indigeste et insipide, que le patronat et ses affidés trouveront encore trop protecteurs, et un frein à l'embauche.

 

 

 

ils ont eu la peau du code du travail, les aides de l'état avec nos sous,  on attend les embauches !

 

A l'arrivée il n'en restera rien, rien auquel nous puissions nous raccrocher.

 

Il sera peut être temps, il n'est jamais trop tard, de réinventer des modes de résistance et de luttes pour nous réapproprier ce qu'ils nous ont pris, et entrevoir des jours heureux.

 

Le programme du CNR qu'ils veulent détruire, le vouant aux gémonies, a permis,  en dehors des idées partisanes la reconstruction de la France; Qui oserait prétendre aujourd'hui qu'il faille la détruire, sans aucune contre partie pour complaire à une caste qui en veut toujours plus ?

 

 

Les Lois Maillé, Bertrand, Rebsamen, Macron, et pour finir  (c'est peu de le dire) la Loi MEK, ayant ouverts les brèches, le travail était déjà bien entamé, tout comme l'était l'état d'usure des salariés soumis aux diktats  patronaux en la matière, qui réclament de façon la plus indécente qui soit toutes les libertés, et encore plus, sans contre parties, sans aucune évaluation de ce qu'ils ont déjà obtenus, de ce que nous avons concédés et perdus.

 

On l'a bien compris, et depuis fort longtemps, ils nous veulent à leur merci, dépouillés de nos droits les plus fondamentaux, sans possibilité de défense.

 

Entre les salauds de pauvre à qui il faut piquer un bout de retraite pour donner aux plus nantis, et ses salopards de salariés, ces pue la sueur  dont les droits sont indécents, il faut trancher, et le faire vite; Ils sont à la manoeuvre.

 

 

ils sont en mission, une quasi croisade: La réforme du code du travail occupe tout l'espace, et s'impose comme un must incontournable.

 

Celui qui n'a pas compris doit selon leurs canons, être un ouf de dingue, ou tout juste sortir d'une très très longue hibernation.

 

 

C'est en tout cas ce que viennent dire en procession tous les matins sur les ondes, les télés, dans les médias, dans les colonnes de la presse bienveillante et asservie, ceux qui se répandent et nous vendent leur soupe infâme comme s'il s'agissait  d'une ère nouvelle qui se lèverait pour notre plus grand bonheur, et que bien évidemment nous aurions grand tord de refuser, et que de toute façon nous n'y comprenons rien.

 

Le code du travail, la régression sociale, les retraites, la sécurité sociale, le contrat de travail, les libertés individuelles et collectives… Dégagez rien à voir !

 

L’histoire se répéterait comme si de rien n’était. 

 

La doctrine sociale de l'église ne prône t' elle pas ?:  

 

« Il y aura toujours entre les citoyens des inégalités de conditions sans lesquelles une société ne peut exister ni être conçue  » - ou - « le travail est une nécessité, imposée comme une expiation et accompagnée de souffrances ».    (in encyclique rerum novarum)

 

 

 

En effet :

 


• A la veille des présidentielles, les costumes, les pulls over, les fonds publics, femme et enfants de Fillon ont occupé l’espace. Ad nauseam !

 

Résultat, rien ou presque sur les programmes, sur les choses importantes, les débats phagocytés par ces affaires ont rempli l'espace. Chacun y allant de son commentaire, lequel était tout aussitôt commenté à son tour par d'aussi doctes commentateurs de commentaires.

 

Du coup le banquier de Rothschild, Macron, qui prend la posture d’homme neuf, innovant, moderne, alors qu’il s’appuie sur une politique qui doit au mieux nous ramener au 19ème siècle, se présente en pourfendeur et sauveur du système. 

 

Reste à découvrir de quelle partie de ce 19ème il s'agit ! Nous le saurons bien vite, bien trop vite, assurément.

 


• Voilà les législatives. Et un coup de marteau – celui qui a agressé un policier à Notre dame- qui tombe à Pic.

 

(Toute notre sympathie et notre compassion au représentant de l'ordre public lâchement agressé, qui n'est en rien en cause de l'utilisation de son agression par ses supérieurs et la classe politique)

 

 

Du coup voilà que le débat tourne autour du terrorisme, de la sécurité, d'un renforcement du dispositif répressif et liberticide, d’un patriot act à la française avec état d’urgence permanent, d’une attaque sans précédent contre les libertés publiques sans que nul ne semble y avoir à redire…

 

Ainsi tout le droit social et tout le système des libertés individuelles de notre pays sont désormais en cause, et nous l'apprenons au détour d'articles de presse, trois jours avant le premier tour d'un scrutin décisif pour le pays;

 

Autre arnaque de taille dévoilée hier (08/06) par le premier ministre, la suppression  des cotisations sociales dès le 1er janvier 2018.

 

 Si cela est avéré, c'est se diriger tout droit vers la substitution de la Sécu et de  l'assurance chômage vers des assurances privées.........en attendant la derrière lame,  la retraite par capitalisation, dont rêvent les actionnaires d'Axa & co, depuis l'aube des temps.

Pour sure qu'ils vont en avoir des orgasmes financiers !

 

Réduire ou supprimer les cotisations, c'est de fait réduire le salaire différé ou mutualisé qu'elles représentent.

 

C'est livrer les salariés sous l'emprise du monde assuranciel, selon les dogmes libéraux anglo-saxons, avec toutes les dérives que nous connaissons bien.

 

 

Le gain de pouvoir d'achat que cela représente est un leurre absolu et une arme de destruction sociale !

 

 


Seuls commentaires largement relayés par les médias, la posture extatique en apnée du réel du ministre maire de Lyon Gérard Collomb qui se répand de façon indécente, trouvant que son patron, le président Macron a « révolutionné le monde ». Rien que cela !

 

En un seul tout petit mois. Que la force soit avec nous pour les cinq années qui viennent, l'univers va surement trembler, sans parler de toute la galaxie !

 

Si le ridicule tuait…Si seulement !

 

BM

Hausse de la CSG, plus de 600 000 retraités concernés ! (billet d'humeur)

Partager cet article

Repost 0

commentaires