Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif -Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire valoir et partager nos expériences au service des salariés de CPF, ex Dia devenue ERTECO.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF système publication - (BM)
  • Recherche, Analyse, Communication, Information Expressions syndicales et sociales.
Publication @ FO CPF système
  • Recherche, Analyse, Communication, Information Expressions syndicales et sociales. Publication @ FO CPF système

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Blog-master se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire

dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et

règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs

Pages Du Blog-Note Informatif

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,  et ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleur compréhension.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

CONTACT REGION

NADINE (Paris & IDF, région Centre) 06 36 97 10 40

NATHALIE (UD FO 62 ) 06 30 60 74 70

SOFYANE ( Rhin Rhône - Est ) 06 61 50 67 96

ERIC ( Centre & Centre Ouest) 06 85 15 20 73

Délégué Syndical Central, Cyril 06 25 56 84 86

Sandrine, Secrétaire CE Paris Région Centre 06 98 43 61 93

30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 15:20
"Licencier une hôtesse de caisse pour une erreur de virgule, c'est le Moyen Age du droit du travail", a réagi son avocat Maître Christophe Bastiani dans un communiqué diffusé vendredi.
"Licencier une hôtesse de caisse pour une erreur de virgule, c'est le Moyen Age du droit du travail", a réagi son avocat Maître Christophe Bastiani dans un communiqué diffusé vendredi.

La caissière avait été licenciée pour s'être trompée dans l'enregistrement d'un bon de réduction.


La cour d'appel de Versailles a condamné le groupe Auchan à verser 16.000 euros de dommages et intérêts à cette ancienne salariée qui s'était trompée dans l'enregistrement d'un bon de réduction.

Cette décision invalide celle rendue par les prud'hommes en 2013.


La caissière du Simply Market renvoyée en 2013 pour une erreur de virgule obtient gain de cause. La cour d'appel de Versailles a ainsi condamné ce vendredi 29 mai la société Atac (groupe Auchan) à verser 16.000 euros de dommages et intérêts à cette ex-employée, invalidant ainsi une décision prud'homale de 2013.


La cour d'appel a estimé que le licenciement était "dépourvu de cause réelle et sérieuse", selon l'arrêt consulté
par l'AFP.

Elle condamne également Atac à verser 2.871,72 euros à titre d'indemnité de préavis et 4.068,07 euros à celui d'indemnité de licenciement, ces sommes "portant intérêts" à compter du 11 juin 2012.


"Licencier une hôtesse de caisse pour une erreur de virgule, c'est le Moyen Age du droit du travail", a réagi son avocat Maître Christophe Bastiani dans un communiqué diffusé vendredi.


"Ma cliente est satisfaite de cette décision qui répare son préjudice financier. Licenciée sur le champ et de façon vexatoire, elle escompte que monsieur Gérard Mulliez (fondateur du groupe Auchan, ndlr) lui adressera un aimable courrier lui rendant toute sa dignité", a-t-il poursuivi.


La faute à un bon de réduction mal enregistré


La société Atac, contactée par l'AFP, n'a pas souhaité réagir. En mars 2013, le conseil des prud'hommes de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) avait estimé que le licenciement était fondé mais l'avait requalifié en licenciement "pour cause réelle et sérieuse" plutôt que "pour faute grave".


La société Atac avait tout de même été condamnée à verser à son ancienne employée 4.080,03 euros au titre des indemnités légales de licenciement et 2.880,16 euros au titre des indemnités de préavis.


Les faits remontent à mars 2012: cette caissière du supermarché Simply Market, enseigne d'Atac, de Saint-Germain-en-Laye avait enregistré un bon de réduction de 0,60 euro présenté par une cliente, mais une virgule mal placée lui avait fait bénéficier d'une ristourne de 60 euros.


A la suite de cette erreur, l'employée, qui travaillait depuis 12 ans dans ce supermarché et bénéficiait du statut de salariée handicapée, avai
t été licenciée pour "faute grave" en mai.

Sourcing: News Republic

Partager cet article

Publication @ FO CFP system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans InFO Dia - Social
commenter cet article

commentaires