Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

.Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 14:45
Plafonnement des indemnités prud'homales : FO n'exclut pas un recours juridique


Jean-Claude Mailly s'insurge contre cette mesure qui prévoit un plafonnement qui variera selon la taille de l'entreprise et l'ancienneté du salarié licencié.


Le plafonnement des indemnités aux prud’hommes est une mesure intolérable, inadmissible et honteuse !
Le Medef et la CGPME disent qu’ils vont embaucher, le gouverneme
nt les croit sur parole.


À les entendre, les prud’hommes sont des machines à condamner les patrons, mais je rappelle tout d’abord que les juges prud’homaux sont pour moitié des employeurs eux-mêmes.

Il n’y a pas d’automaticité de l’indemnisation, le salarié doit apporter des éléments montrant que ce licenciement n’aurait jamais dû intervenir.


Les juges n’allouent pas des sommes astronomiques, ils regardent simplement le préjudice, en fonction de l’âge du salarié, de sa charge de famille et du fait qu’il risque de rester longtemps au chômage.
Au lieu de faire un nouveau cadeau aux entreprises, le gouvernement se serait honoré à renforcer le droit du licenciement.


Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a prévenu mercredi qu'il n'excluait « pas de porter devant la justice » le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement injustifié promis aux P
ME par le Premier ministre.


Pour Jean-Claude Mailly, invité de RFI, cette mesure dévoilée mardi par Manuel Valls parmi d'autres destinées à favoriser l'emploi dans les PME n'est « pas acceptable » et « pas conforme » au droit.

« Le juge n'aura plus son mot à dire sauf en cas de harcèlement ou de discrimination, ce n'est pas acceptable. Les vices de forme aussi ne pourront plus donner lieu à indemnité, ce qu'ils veulent, c'est dissuader les salariés d'aller aux prud'hommes », s'est-il insurgé.


Selon le projet, glissé dans la loi Macron, le plafonnement accordé aux salariés licenciés sans cause réelle et sérieuse variera selon la taille de l'entreprise et l'ancienneté du salarié licencié.

Il ne concernera pas toutefois les grandes entreprises et les « atteintes graves au droit du travail », comme les discriminations ou le harcèlement.

FO apportera « peut-être des réponses juridiques sur les prud'hommes parce que nous considérons que ce n'est pas constitutionnel, il y a une rupture d'égalité, on interdit la réparation intégrale du préjudice et ce n'est pas conforme à une convention internationale du travail qu'est la convention 158 », a-t-il poursuivi.


Autre sujet d'inquiétude « très forte » pour Jean-Claude Mailly : l'assouplissement porté aux accords de maintien de l'emploi. Le salarié qui refusera de se voir appliquer un accord ne sera plus licencié économique mais « licencié pour motif personnel, sans reclassement et sans accompagnement particulier », a-t-il relevé.

« C'est la première fois dans l'histoire du Code de travail que l'accord collectif s'impose au contrat de travail », « c'est une sacrée brèche qui est ouverte », a considéré le leader de FO.
Pour combattre « la Medefmania » du gouvernement, Jean-Claude Mailly compte sur les députés PS frondeurs.
« À eux de prendre leurs responsabilités. Je rappelle que quand on est député on n'est pas obligés d'être godillot », a-t-il dit.


Le juge n'aura plus son mot à dire, sauf en cas de harcèlement ou de discrimination, ce n'est pas acceptable », s
'est insurgé Jean-Claude Mailly.



le droit de licencier s’achète désormais et il est en soldes

le droit de licencier s’achète désormais et il est en soldes

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans Juri InFO Coups de gueule
commenter cet article

commentaires