Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 23:01
 Marche de la Dignite, manifestation contre l’austerite, a Madrid le 22 mars 2014 © P 

Marche de la Dignite, manifestation contre l’austerite, a Madrid le 22 mars 2014 © P 

Une décision de la CJUE favorable aux travailleurs va conduire l’Espagne à revoir sa législation sur les contrats précaires


Suite à la crise financière qui a secoué le monde, l’économie espagnole s’est effondrée et le taux de chômage y a atteint des chiffres record créant une véritable précarité pour les travailleurs espagnols ; face à ce défi, l’Espagne a élaboré de nombreuses réformes libérales, notamment la loi travail espagnole de 2010 facilitant le recours aux contrats précaires. Mais de récentes affaires ont surgi devant la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) quant à la compatibilité du droit espagnol avec le droit de l’Union Européenne.

 

Ainsi, le 14 septembre 2016, la CJUE a rendu plusieurs décisions, adoptant une position assez novatrice dans trois affaires : Martínez Andres (CJUE, 14 sept. 2016, C-184/15), Pérez López (CJUE, 14 sept. 2016, C-16/15) et Diego Porras (CJUE, 14 sept. 2016, C-596/14).

 

Dans l’ensemble de ces affaires, la CJUE a jugé que la réglementation espagnole n’était pas conforme à la directive 1999/70/CE sur le travail à durée déterminée.

 

Il existe, dans le droit de l’UE, un principe de non-discrimination qui permet une égalité de traitement entre les travailleurs dans le cadre d’un travail à durée déterminée et indéterminée. Les législations nationales peuvent alors prévoir des différences de traitement si elles reposent sur des raisons objectives. Or, la définition de ces raisons objectives reste floue et fait l’objet d’un fort contentieux devant la CJUE.

 

En somme, la CJUE considère donc que la réglementation espagnole n’est pas conforme au droit de l’UE et que ces contrats précaires doivent comprendre une indemnité en cas de résiliation du contrat au même titre que les CDI. Jusque-là, la CJUE avait une position plutôt en retrait quand il s’agissait d’analyser la compatibilité des réglementations nationales par rapport au droit de l’Union (CJUE, 5 fév. 2015, Poclava, C-117/14).

 

Le droit espagnol n’étant plus conforme au droit de l’Union Européenne, il devra s’adapter et les tribunaux espagnols respectent désormais la jurisprudence de la CJUE même en l’absence de loi comme en atteste la première décision du tribunal du País Vasco du 18 octobre 2016 (recurso 1690/2016).

Les partenaires sociaux espagnols réunis autour de la ministre de l’Emploi se sont alors accordées sur la nomination d’experts pour définir un nouveau cadre.

 

De son côté, l’UGT souhaite une réforme partielle du Statut des Travailleurs espagnols (el Estatuto de los Trabajadores) pour adapter directement le droit espagnol à la norme européenne afin de lui assurer plus de sécurité juridique. À cette occasion, l’UGT souhaite également mettre en avant d’autres revendications comme l’abrogation des dernières réformes libérales, une réforme de la législation sur les contrats temporaires et l’encadrement des contrats temporaires de moins de 7 jours.

 

Pour FO, l’égalité de traitement des travailleurs dans des situations comparables est un principe cardinal du droit social. Ainsi, le revirement social de la CJUE – à confirmer – serait un véritable atout dans une Europe en proie aux fluctuations politiques incertaines.

Comme l’UGT, FO reconnaît l’échec des dernières réformes libérales et souhaite renforcer l’encadrement du recours aux contrats qui plongent les salariés dans la précarité. De même, FO se félicite du recours au dialogue social par le gouvernement espagnol pour trouver une solution pérenne.

Une décision de la CJUE favorable aux travailleurs va conduire l’Espagne à revoir sa législation sur les contrats précaires

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF système publication - (BM) - dans InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse
commenter cet article

commentaires