Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 09:38
05/05, c'est arrivé un certain 05 mai de notre histoire....
Un beau et savoureux  entremet de saison pour le week end. Bonne dégustation

Un beau et savoureux entremet de saison pour le week end. Bonne dégustation

05/05, c'est arrivé un certain 05 mai de notre histoire....
5 mai 1789    Ouverture des états généraux

5 mai 1789 Ouverture des états généraux

Le 05 mai....

 

 

 

5 mai 1789

 

Ouverture des états généraux

 

 

 La veille avait eu lieu la séance inaugurale avec messe.

Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI ouvre les états généraux à Versailles. C'est le dernier moyen qui lui reste pour tenter de sauver le royaume de la faillite et contenir la révolte qui gronde.

 

La dette de l'État est telle que ses créanciers ne peuvent et ne veulent plus prêter de l'argent.

 

Dans l'impasse, le gouvernement ne voit bientôt plus d'autre issue que de convoquer les états généraux, avec l'espoir qu'une assemblée des délégués de tout le pays pourra imposer des réformes aux privilégiés.

 

Les états généraux

 


Les états généraux avaient vocation au Moyen Âge d'autoriser le roi à lever des impôts exceptionnels. Ils ne s'étaient plus réunis depuis 1614.

 

L'assemblée de 1614 était constituée des représentants des trois ordres qui composaient la population du royaume : le clergé, la noblesse et le tiers état, qui représente la très grande majorité des Français. Ces trois ordres étaient représentés en nombre égal et votaient séparément, ce qui assurait normalement aux deux ordres privilégiés une majorité automatique.

 

 

Des élections par état

 


À la demande du contrôleur général des finances, Jacques Necker, Louis XVI accorde le doublement des voix pour le tiers état mais ne dit rien du mode de scrutin dans la future assemblée (les trois ordres réunis ou chacun séparément).

 

Sur 1165 députés (environ), le tiers état en compte 578, essentiellement des avocats et des bourgeois d'affaires. Le clergé compte quant à lui beaucoup d'humbles curés.

 

Dès le 2 mai, les députés de chaque ordre sont présentés au roi selon un cérémonial mis au point par le maître des cérémonies, le marquis de Dreux-Brézé. Le 4 mai se déroule la procession solennelle du Saint Esprit. Le lendemain, enfin, a lieu l'ouverture solennelle des états généraux dans l'hôtel des Menus Plaisirs, à Versailles.

 

Le long discours inconsistant de Louis XVI et celui, bourré de chiffres, de son ministre Necker déçoivent les députés.

 

Les cahiers de doléances


Chaque assemblée d'électeurs, dans les villes et les villages, rédige en prévision des états généraux un «cahier de doléances» (ensemble de souhaits à l'adresse du roi).


Beaucoup de ces cahiers sont calqués les uns sur les autres ou s'inspirent d'une brochure de l'abbé Sieyès. Ils n'en dressent pas moins un portrait fidèle des aspirations des Français.

 

Ceux-ci se montrent respectueux de la monarchie mais souhaitent une limitation des pouvoirs du roi. Ils aspirent à la liberté individuelle ainsi qu'à la suppression des droits seigneuriaux et de la dîme (impôt d'Église qui frappe le tiers état).

 

 

 

5 mai 1871

 

Journée de travail de dix heures aux ateliers du Louvre

 


Sous l’empire « libéral » de Napoléon III, les patrons faisaient travailler les ouvriers de 12 à 13 heures par jour.

 

L’abus sur le plan des heures de travail comme en matière de salaires était toléré, sinon admis par le gouvernement. Il n’était question ni du respect des lois, ni de diminuer les heures du travail à l’époque où la classe ouvrière était opprimée et exploitée sans vergogne.

 

Lorsque la Commune s’installa, une de ses premières occupations fut de remédier à la condition du travail des salariés.

 

 

Frankel proposa non seulement l’augmentation des salaires pour les travailleurs au service de l’État, mais de fixer la journée à huit heures aussi bien dans les manufactures privées que dans les administrations et dans les services publics.

 

Son projet jugé par trop audacieux, fut combattu, puis écarté et la majorité vota la journée de 10 heures, applicable d’abord aux Ateliers du Louvre.

 

C’était déjà une amélioration, mais, hélas, provisoire, en comparaison de la situation déplorable de la classe laborieuse sous le Second Empire.

 

Et si quelques mois plus tard, la réaction bourgeoise abrogeait le décret de la Commune, il restait toutefois le principe qui guidait le monde du travail sous la III République, pour aboutir à la journée de 10, puis de 9 et enfin de 8 heures, par des luttes syndicales opiniâtres.

Naissance   Karl Marx   5 mai 1818 à Trèves (Allemagne) - 14 mars 1883 à Londres (Angleterre)

Naissance Karl Marx 5 mai 1818 à Trèves (Allemagne) - 14 mars 1883 à Londres (Angleterre)

Naissance


Karl Marx


5 mai 1818 à Trèves (Allemagne) - 14 mars 1883 à Londres (Angleterre)

 


Karl Marx est né dans une famille bourgeoise de Trèves, en Rhénanie. Il étudie la philosophie et s’imprègne de la pensée de Friedrich Hegel, à l'origine de la dialectique, un outil conceptuel dont il se servira toute sa vie. 

 

Le jeune homme dirige à Cologne une gazette libérale. C'est le début de ses ennuis matériels.

Il doit émigrer à Paris où il fait la connaissance de Bakounine et Proudhon, des théoriciens de la révolution sociale, et se lie d'amitié avec Friedrich Engels, fils de riches industriels, qui va lui permettre de se consacrer pleinement à ses travaux intellectuels.

Napoléon Bonaparte (Napoléon 1er)     15 août 1769 à Ajaccio (Corse, France) - 5 mai 1821 à Sainte-Hélène (Empire britannique)

Napoléon Bonaparte (Napoléon 1er) 15 août 1769 à Ajaccio (Corse, France) - 5 mai 1821 à Sainte-Hélène (Empire britannique)

Décès


Napoléon Bonaparte (Napoléon 1er)

 


15 août 1769 à Ajaccio (Corse, France) - 5 mai 1821 à Sainte-Hélène (Empire britannique)

 


Général d’origine corse, Napoléon Bonaparte s’illustre pendant la Révolution française en défaisant les Autrichiens en Italie.

 

Il mène ensuite en Égypte une campagne dont il travestit l’échec avec un art de la propagande dont il ne se départira jamais jusqu’à sa mort. 

 

 

Par le coup d’État de Brumaire (9-10 novembre 1799), il instaure son pouvoir personnel avec le titre de Premier Consul et clôt la Révolution.

Ses réformes imprègnent encore notre société et notre manière de vivre : il promulgue le Code Civil et fonde la plupart des grandes institutions actuelles (préfets, Université, Banque de France,...).

 

Mais il n’en reste pas là et, dans l’espoir de pérenniser son pouvoir, se fait proclamer Empereur des Français en 1804 sous le nom de Napoléon 1er.

 

Pendant dix ans, il va devoir combattre plusieurs coalitions européennes conduites par l’Angleterre pour tenter de conserver les conquêtes territoriales de la Révolution. 

 

Il restora l'esclavage, et la traite des noirs.

Les hommages du foot français 25 ans après la catastrophe de Furiani

Les hommages du foot français 25 ans après la catastrophe de Furiani

Le 05 mai 1992, France 

 

 

Les hommages du foot français 25 ans après la catastrophe de Furiani

 

 

 

Effondrement d'une tribune du stade Furiani à Bastia fait 18 morts et plus de 2 300 blessés quelques minutes avant le coup d'envoi de la demi-finale de la Coupe de France de football Bastia-Marseille.


 

Alors que l'on commémore ce vendredi les 25 ans du drame de Furiani, les acteurs du football français ont une pensée pour les victimes de cette catastrophe et pour le club de Bastia.

les acteurs du football français ont une pensée pour les victimes de cette catastrophe et pour le club de Bastia.

les acteurs du football français ont une pensée pour les victimes de cette catastrophe et pour le club de Bastia.

Dimanche 07 mai, 2ème tour des Zélections présidentielles

Dimanche 07 mai, 2ème tour des Zélections présidentielles

05/05, c'est arrivé un certain 05 mai de notre histoire....

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Histoire sociale histoire Notre histoire Histoire
commenter cet article

commentaires