Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 15:03
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
 ©Gilles ROLLE/REA

©Gilles ROLLE/REA

Amiante :

 

52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 

 


Cinquante-deux salariés de l’ancienne usine TSO - Alstom-Areva transformateurs de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) - ont obtenu 8 000 euros en appel, au titre du « préjudice d’anxiété », en raison de leur exposition à l’amiante pendant leur travail.

 

 

La cour d’appel de Paris a condamné le 26 avril le groupe américain General Electric, qui est aux commandes de la branche Energie d’Alstom depuis 2016, à verser 8 000 euros à 52 employés de l’ancienne usine Alstom TSO (Seine-Saint-Denis), en réparation du « préjudice d’anxiété », à savoir la crainte de développer des maladies graves après une exposition à l’amiante.

 

 

Les dégâts de l’amiante sur la santé peuvent rester longtemps invisibles, certains symptômes pouvant apparaître près de vingt ans après l’exposition.

 

Première condamnation d’Alstom en juillet 2015

 

 

En juillet 2015, les anciens salariés de TSO avaient obtenu du tribunal des prud’hommes de Bobigny une première condamnation d’Alstom à leur verser chacun 5 000 euros, toujours en réparation du « préjudice d’anxiété ».

 A l’époque, ils avaient fait appel de la décision du tribunal, en désaccord sur le montant d’indemnisation. Ils avaient initialement demandé 15 000 euros.

 

 

Cette semaine, la cour d’appel de Paris a aussi condamné General Electric à verser 1 000 euros à une dizaine de salariés, au motif qu’il ne leur a pas délivré une « attestation d’exposition à l’amiante », laquelle leur aurait permis d’avoir un suivi médical.

 

Les ex-salariés satisfaits de la décision de la cour d’appel

 

C’est tout de même dramatique que l’on en soit encore aujourd’hui réduit à exiger de l’employeur de fournir un document dont la délivrance est obligatoire, car c’est la loi, commente Jean Paoli, administrateur FO à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

 

 

L’avocat des ex-salariés d’Alstom s’est dit satisfait de la décision de la cour d’appel de Paris. Il ne sera donc pas fait appel dans un autre jugement du tribunal des prud’hommes de Bobigny, auprès duquel 17 anciens salariés d’Alstom avaient directement obtenu une indemnisation de 8 000 euros au titre du « préjudice d’anxiété », début avril.

 

 

L’usine Alstom TSO, qui fabriquait des transformateurs électriques, a totalisé jusqu’à 1 200 salariés dans les années 70.

Fermée en 2006, elle a utilisé des matériaux à base d’amiante jusqu’en 1996.

 

Le lieu a été classé en 2011 sur la liste des sites amiantés.

 

 

 

Sourcing:   FO Hebdo / FRANÇOISE LAMBERT, MATHIEU LAPPRAND

 

52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 
52 anciens salariés d’Alstom obtiennent la condamnation de General Electric en appel 

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - revue de presse SOCIETE
commenter cet article

commentaires