Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 09:11
01/07, c'est arrivé un 1er juillet de notre histoire....

Le 1er juillet 987, exaspérés par la faiblesse des derniers héritiers de Charlemagne, les principaux seigneurs de Francie occidentale offrent la couronne royale au comte de Paris Hugues Capet (47 ans).

Il est sacré deux jours plus tard dans la cathédrale de Reims par l'évêque de Reims, Adalbéron, selon un rituel germanique inauguré par Pépin le Bref en 751. Il devient roi sous le nom d'Hugues 1er.

Deux aïeux d'Hugues 1er, Eudes et Robert 1er, ont déjà régné sur le pays en lieu et place des héritiers de Charlemagne.

 

Ses descendants vont quant à eux régner sans discontinuer sur la France, sous le nom de Capétiens, jusqu'en 1792 !

 

Les premières générations de Capétiens se soumettent à la règle féodale de l'élection mais ont soin de faire élire de leur vivant leur fils aîné ! Les Grands du royaume se prêtent de bon gré à la manœuvre, l'élection coupant court à toute querelle entre d'éventuels prétendants.

 

Ils s'habituent peu à peu à une succession héréditaire et l'acceptent d'autant mieux qu'Hugues Capet et ses premiers descendants font preuve d'une sage réserve face à des seigneurs parfois plus puissants et plus riches qu'eux-mêmes.

 

Avec Philippe II Auguste, deux siècles plus tard, la royauté sera devenue assez forte pour ignorer le rite de l'élection.

 

Le roi dédaignera de faire désigner son fils de son vivant. Son fils Louis VIII dit Le Lion lui succèdera automatiquement et sans difficulté le 14 juillet 1223.

01/07, c'est arrivé un 1er juillet de notre histoire....

Après une semaine de bombardement des lignes allemandes, le samedi 1er juillet 1916, les soldats Britanniques et Français partent à l’attaque de l’ennemi.

C’est le début de la bataille de la Somme, l’une des batailles les plus sanglantes de la Première guerre mondiale.

Sensée être une offensive libératrice, elle se transformera bien vite en une guerre d’usure identique à celle de Verdun…

 

Conçue suite à la conférence interalliée à Chantilly des 6 et 7 décembre 1915, par le général Joffre, commandant en chef des armées françaises, l'offensive de la Somme dut être revue suite au déclenchement de la bataille de Verdun en février 1916. Foch fut chargé par Joffre de sa mise en œuvre.

Les Français, qui devaient fournir l'effort principal, furent contraints de le confier aux Britanniques.

 

Les armées françaises des généraux Fayolle et Micheler au sud ainsi que les armées anglaises des généraux Rawlinson, Gough et Allenby au nord font face à la IIe Armée allemande du général von Below.

Le but des alliés est de percer le front allemand par une offensive puissante qui, comme l’espère Joffre, doit ramener la situation à une guerre de mouvement.

 

L'offensive est précédée par une intense préparation d'artillerie. Pendant une semaine, 1,6 million d'obus tombent sur les lignes allemandes.

Le 1er juillet 1916 à 7h30, l’armée britannique engage ses forces, essentiellement composées de jeunes inexpérimentés – son armée de métier ayant déjà été durement éprouvée au début de la guerre.

Au soir, il apparaît clairement que l’attaque est un désastre complet pour l’armée britannique : 19.240 hommes (dont près de 1.000 officiers) ont été tués et près de 39.000 blessés.

 

L'armée britannique, sur le front de la Somme, est composée de troupes anglaises, écossaises, galloises, nord-irlandaises, canadiennes, australiennes, néo-zélandaises et sud-africaines, auxquelles il convient d'ajouter le corps de travailleurs chinois, chargés du chargement, déchargement et entrepôt des matériels et marchandises.

 

L'offensive va se poursuivre envers et contre tout jusqu'au 18 novembre.

 

En cinq mois, le terrain de bataille totalisera plus d'un million de victimes, toutes nationalités confondues, pour un résultat insignifiant.

 

Cependant, la bataille de la Somme voit apparaitre deux innovations :

 

  • - l'utilisation, pour la première fois sur un champ de bataille, d'une arme nouvelle, le char d'assaut ;

  • - l'utilisation du cinéma à des fins de propagande.

George Sand est le pseudonyme d'Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romancière, dramaturge, épistolière, critique littéraire française, journaliste, née à Paris le 1ᵉʳ juillet 1804 et morte au château de Nohant-Vic le 8 juin 1876

George Sand est le pseudonyme d'Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romancière, dramaturge, épistolière, critique littéraire française, journaliste, née à Paris le 1ᵉʳ juillet 1804 et morte au château de Nohant-Vic le 8 juin 1876

1er juillet 1804


Naissance de George Sand

 

George Sand est née le 12 messidor an XII.

 

Elle connaissait cette date de naissance « révolutionnaire », qu’elle cite elle-même dans Histoire de ma vie (Tome 1 des Œuvres autobiographiques, édition de Georges Lubin, Gallimard, Paris, 1970, p.472).


Par contre, il semble qu’il y ait eu une erreur dans la conversion du calendrier révolutionnaire, puisque Sand crut longtemps qu’elle était née le 5 juillet 1804.

Or la traduction exacte du calendrier révolutionnaire pour la date du 12 messidor est bien le 1er juillet 1804.


La date réelle de la naissance de George Sand est donc bien le 1er juillet 1804.

 


George Sand, romancière française, auteur de l’ouvrage intitulé Le Compagnon du Tour de France, dans lequel elle a évoqué les souffrances des ouvriers.

 

George Sand, qui sympathisait avec les idées

socialistes de Pierre Leroux et de Louis Blanc, fut chargée, au début de la révolution de 1848, de la rédaction du bulletin officiel de la république où elle publia ses articles violents, contre les inégalités, le profit et l’égoïsme de la bourgeoisie.

01/07, c'est arrivé un 1er juillet de notre histoire....
01/07, c'est arrivé un 1er juillet de notre histoire....

Le 1er juillet....

 

1658, France : en Sologne, début de la révolte des sabotiers contre les impôts et la mauvaise monnaie.

 

 

1686, France : déclaration du roi Louis XIV :

 

« Nous défendons à tous les Ministres de la R.P.R (Religion Prétendue Réformée) tant français qu’étrangers de rentrer dans notre Royaume…pour quelque raison et prétexte que ce soit. Défendons pareillement à tous nos sujets de donner retraite, secours, ni assistance auxdits Ministres restés cachés, à peine, contre les hommes, des galères, à perpétuité, et contre les femmes, d’être rasées et enfermées…Voulons que celui qui par ses avis donnera lieu à capture d’un Ministre soit récompensé de la somme de cinq mille cent livres. Voulons que tous ceux de nos sujets qui seront surpris faisant des assemblées ou quelque exercice de Religion autre que la Catholique, soient punis de mort. »

 

1833, France : à Marseille, les républicains font paraître un journal « Le Peuple souverain », tirant à 650 exemplaires.

 

1834, France : la publication par « La Revue de Paris » de la pièce de Musset : « On ne badine pas avec l’amour », est suivie, en août, de la parution en librairie de « Lorenzaccio ».

 

1836, France : dans « La Revue des Deux-Mondes », Alfred de Musset publie une nouvelle pièce, « Il ne faut jurer de rien». Emile de Girardin sort le premier numéro de son journal, « La Presse », qui révolutionne le monde de la presse par la modicité de son prix, l’appel à la publicité et la parution de romans-feuilletons.

 

1840, France : à Paris, tenue d’un banquet communiste. Le gouvernement interdit le prochain qui devait se tenir le 14 juillet.

 

1879 : naissance de Léon Jouhaux, syndicaliste français (mort en 1954).

 

1888, France : juillet-août : grève des terrassiers parisiens menée par le syndicaliste et militant blanquiste Frédéric Boulé.

 

 

1899, France : application par décret de la loi sur les accidents de travail. Retour de Dreyfus en France.

 

1901, France : loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association, qui a créé la notion d'association loi 1901, et entraîne la dissolution ou expulsion de centaines de congrégations religieuses - dont les Jésuites - qui partent en exil.

 

 

1er juillet 1937

 

En Espagne, lettre pastorale des évêques qui soutiennent Franco.

 

 

1er juillet 1997

Rétrocession de Hong Kong à la Chine.

01/07, c'est arrivé un 1er juillet de notre histoire....
En place pour le programme !

En place pour le programme !

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Histoire sociale histoire Notre histoire Histoire
commenter cet article

commentaires