Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 23:33
l'un des employés vient d'être licencié pour faute grave, pour avoir réclamé le paiement de sa prime

l'un des employés vient d'être licencié pour faute grave, pour avoir réclamé le paiement de sa prime

Licencié pour faute grave pour avoir osé réclamé son dû

ÉCONOMIE – conflit  SOCIAL 

 

Grève dans une entreprise de charpentes à Arbois :

Le patron réplique par un licenciement pour faute grave


A Arbois (Jura), le patron de Charpentes industrielles de Franche-Comté (CIFC) ne veut pas payer de prime d'ancienneté à ses salariés. Résultat, deux débrayages la semaine dernière. En contrepartie l'un des employés vient d'être licencié pour faute grave.

De 50 à 300 euros mensuels. 

Voilà, en gros le montant des primes d'ancienneté mensuelles auquel les quelque soixante salariés de Charpentes industrielles de Franche Comté (l'entreprise les emploie dans deux sociétés différentes sur le même site), à Arbois dans le Jura, peuvent prétendre selon la Convention collective de la branche.

Rappelé à l'ordre par l'Inspection du travail sur cette absence de convention, Arnaud Clément, le PDG de CIFC, a finalement décidé d'y adhérer cet automne. Mais sans y inclure les extensions comprenant les primes d'ancienneté.

 

Licencié pour faute grave avec trois enfants à charge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il tente de se renseigner sur ces primes d'ancienneté auprès des syndicats. Mal lui en prend, il vient de de perdre son travail et a reçu sa lettre de licenciement samedi. 

"Je me suis renseigné", explique-t-il, "et peu après j'ai été convoqué par mon chef de service pour une opération dangereuse que j'ai refusé d'effectuer faute d'équipement adéquat. Dans la foulée mon chef est devenu fou, a constaté que je n'avais pas mes chaussures de sécurité et m'a expliqué que j'avais trois jours pour démissionner ou qu''il fallait que je lui tape dessus pour pouvoir faire un licenciement pour faute grave. J'ai refusé, je suis responsable, je souhaitais juste des explications."

Sébastien Le Peltier compte maintenant aller aux prud'hommes. Quant aux autres salariés de l'entreprise, après les deux débrayages de la semaine dernière, ils envisagent désormais de passer à la vitesse supérieure, sous la forme d'un mouvement plus long.

La direction de CIFC, que nous avons rencontrée, n'a pas souhaité répondre à nos questions.

 

Sourcing:   Dimitri Imbert, France Bleu Besançon et France Bleu

Licencié pour faute grave pour avoir osé réclamé son dû

Partager cet article

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social Conflit social
commenter cet article

commentaires