Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

/ / /
4 mai 1989   La levée de l’espoir et sa répression tragique par un régime, sans doute en difficulté, mais qui a pu trouver les ressources nécessaires pour perdurer.
4 mai 1989 La levée de l’espoir et sa répression tragique par un régime, sans doute en difficulté, mais qui a pu trouver les ressources nécessaires pour perdurer.

4 mai 1989


La levée de l’espoir et sa répression tragique par un régime, sans doute en difficulté, mais qui a pu trouver les ressources nécessaires
pour perdurer.

Non sans le consentement plus ou moins ouvert des « occidentaux ».


Un homme seul arrêtant une colonne de chars. Cette image a fait le tour du monde. Elle symbolise ce désir de liberté de millions d’individus écrasés par la dictature maoïste.

Alors que le communisme est en train de se fissurer en Europe de l’Est, une lumière s’allume là où on l’attendait le moins, en Chine, pays sous dictature communiste depuis quarante ans.


Le 15 avril 1989, Hu Yao Bang, secrétaire général du parti communiste chinois (PC), limogé pour"réformisme"en janvier 1987, meurt.

Deux jours plus tard, des étudiants pékinois manifestent en son souvenir et réclament sa réhabilitation posthume.

Le 19, ils se retrouvent devant le siège du PC d’où ils sont violemment dispersés par la police. Ils se déplacent alors vers la place Tien An Men qu’ils occupent.

Le 25 avril, les étudiants fondent une organisation indépendante, alors que le PC parle de « complot contre le parti communiste et le système socialiste ». Les manifestations reprennent et le 4 mai, plus de 300 000 étudiants défilent à Pékin et dans d’autres grandes villes.

Le lendemain, Zhao Ziyang, secrétaire général du PC, accepte de négocier. Rien n’y fait, une semaine plus tard, les étudiants débutent une grève de la faim à Tien An Men.


Le 15 mai, les manifestants profitent de la venue de Mikhaïl Gorbatchev et des télévisions étrangères pour se faire entendre. Trois jours plus tard, ils sont un million sur la grande place demandant la mise à la retraite du vieux Deng Xiaoping et la démission du Premier ministre Li Peng.


Des tensions se font alors jour au sein de la direction communiste entre réformateurs et conservateurs. Zhao Ziyang vient parler aux grévistes de la faim, mais le lendemain, Li Peng proclame la loi martiale et évince le secrétaire général.

Aussitôt les Pékinois se massent aux portes de la ville pour empêcher l’entrée de 300 000 soldats.
Les millions de manifestants demandent la liberté d’expression, l’indépendance syndicale, le droit de contrôler les dirigeants, la lutte contre la corruption des cadr
es.

C’est dans ce mouvement qu’apparaît la Fédération autonome des syndicats de Pékin.
Mais le 25 mai, l’armée se rallie aux conservateurs. Pendant ce temps les étudiants construisent la fameuse"déesse de la démocratie"au centre de la place Tien An Men. Finalement, le 4 juin à 2h du matin, le 27e corps d’armée pénètre sur la place, la nettoyant par la mitrail
le.

On parlera de plus de 1 300 morts. Après le massacre, des millions de manifestants envahissent les grandes villes de province. Les démocraties occidentales condamnent. Les autres pays de l’Est se taisent. Seuls, la RDA et Cuba approuvent.


La chape de plomb retombe alors sur l’Empire du milieu à partir du 10 juin, plus de 100 000 Chinois sont arrêtés. L’astrophysicien Fang Lizhi, le Sakharov chinois, doit se réfugier à l’ambassade américaine où il vivra cloîtré pendant un an. Une dizaine de"contre-révolutionnaires"sont exécutés après jugement.


Les occidentaux prennent quelques sanctions, mais devant l’énormité du marché économique chinois, ils se taisent vite. En effet les massacreurs de Tien An Men ont inventé le"capitalismo-communisme". En clair, l’ouverture du pays à l’économie de marché, sans démocratie, et pour le compte de la seule nomemklatura.


FO Force Ouvrière, La
force syndicale

4 mai 1989,    la levée de l’espoir et sa répression tragique

Partager cette page

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans InFO Dia - Social Revue de presse InFO Dia - revue de presse