Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif -Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire valoir et partager nos expériences au service des salariés de CPF, ex Dia devenue ERTECO.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF système publication - (BM)
  • Recherche, Analyse, Communication, Information Expressions syndicales et sociales.
Publication @ FO CPF système
  • Recherche, Analyse, Communication, Information Expressions syndicales et sociales. Publication @ FO CPF système

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Blog-master se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire

dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et

règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs

Pages Du Blog-Note Informatif

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,  et ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleur compréhension.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

CONTACT REGION

NADINE (Paris & IDF, région Centre) 06 36 97 10 40

NATHALIE (UD FO 62 ) 06 30 60 74 70

SOFYANE ( Rhin Rhône - Est ) 06 61 50 67 96

ERIC ( Centre & Centre Ouest) 06 85 15 20 73

Délégué Syndical Central, Cyril 06 25 56 84 86

Sandrine, Secrétaire CE Paris Région Centre 06 98 43 61 93

/ / /

 

LE 22 NOVEMBRE 1916

 

Mort de Jack London

gav_pres.jpg 

Article de Théodore Beregi paru dans Force Ouvrière n°430, le 29 avril 1954.


Toute sa vie, Jack London fut un révolté, car il n'oublia jamais les souffrances qu'il a subies durant sa jeunesse.

On lui reprochait d'être un romantique parce qu'il exprimait dans ses œuvres son désir de noir naître un monde merveilleux que seul le prolétariat est capable, disait-il, de bâtir.

Même célèbre, il resta toujours un idéaliste qui garda l'espoir de l'avènement d'un ordre social de justice.

Nous parlerons d'abord de ses romans prolétariens qui l'ont immortalisé auprès de la classe ouvrière.

Le Peuple de l'abîme est un drame qui se joue dans le milieu ouvrier.

La valeur psychologique et artistique demeure dans la vérité de l'observation, dans la limpidité et la vigueur du style et dans l'opiniâtreté de la lutte contre la misère et l'exploitation.

 
Son esprit rebelle se révèle dans Les Mutinés de l'Elseneur où la colère des marins gronde contre le traitement révoltant auquel ils sont soumis.

C'est avec force, qu'il essaye de convaincre que les marins étaient en droit d'exiger qu'on les considère comme des êtres humains.


Le plus célèbre de ses romans est Le Talon de fer, qui eut la sympathie de la critique, affirmant que Jack London avait écrit le chef-d'œuvre du roman prolétarien.

Dans ce livre social, il a développé l'opposition et les heurts inévitables entre les travailleurs et le capitalisme.

Le Talon de fer, qui symbolise les forces ennemies et la puissance d'argent, persécute les ouvriers et à la suite des actions de grèves tumultueuses, en fait une hécatombe et anéanti leurs mouvements.

Dans cette lutte farouche et inexorable, les travailleurs sont momentanément vaincus, mais le héros pense: « Perdu pour cette fois, mais pas pour toujours!

Nous avons appris bien des choses.

Demain la cause, se relèvera plus forte en sagesse et en discipline.»


En raison des visions tragiques du Talon de fer, Jack London fut jugé à tort d'être un pessimiste. À vrai dire, ce sont les combats sociaux qui en Amérique prenaient parfois des tournures violentes qui lui ont inspiré ce roman.

Son esprit préoccupé et tourmenté par les problèmes de la classe ouvrière, vécut entre l'inquiétude et l'espoir toujours avec une foi ardente, persuadé «qu'après les ténèbres viendrait l'aurore, le triomphe du monde du travail».

« Quelque jour, quand nous serons plus nombreux et que nous aurons quelques leviers de plus pour travailler, nous renverserons l'édifice et avec lui toute sa vie de pourriture et ses cadavres ambulants, le monstrueux égoïsme dont il est imprégné.

Alors nous nettoierons la cave et bâtirons une nouvelle habitation pour le genre humain où toutes les chambres seront gaies et claires, où l'air qu'on respirera sera propre, noble et vivant

Voilà pourquoi ses romans sociaux n'ont pas perdu leur acuité et leur intérêt humain.

Jack London, qui était un militant actif dans le mouvement ouvrier, s'est toujours opposé à tout accommodement avec la bourgeoisie capitaliste. Il n'avait confiance que dans les luttes dont il attendait l'émancipation du prolétariat.


Ce romancier puissant a aussi écrit des contes merveilleux: La Fille des neiges et L'Appel de la forêt, L'Amour de la vie, Contes des mers du Sud, qui sont un mélange de pureté, de pittoresque, d'ingéniosité et de grâce.

Un souffle frais de la nature et d'humanité traverse ses contes; les sentiments qu'il analyse ne sont pas ni artificiels, ni abstraits.

L'imagination colorée se mêle à la réalité, les rêves aux aspirations toujours plus élevées, car il aime passionnément la vie et désire sans cesse l'harmonie intérieure.


Son génie romanesque s'affirme déjà avec une intensité singulière dans La Vallée de la Lane où son art de narration atteint la perfection.

Jack London a également étudié les mœurs, les caractères, les vices, les bizarreries et les extravagances des hommes dans Les Mémoires d'un buveur et dans La Brute des cavernes.

D'autres romans caractéristiques comme La Peste écarlate, Le Tourbillon, Le Cabaret de la dernière chance, frappent par le réalisme saisissant du tempérament humain, par l'analyse des passions opposées et des penchants morbides.


Par contre, l'amour, la tendresse et la pitié se manifestent dans Enfants du froid et dans Radieuse aurore qui dégagent la douceur, le charme et la sincérité de l'écrivain.


C'est pendant la guerre mondiale, en 1916 que Jack London mourut à l'apogée de sa carrière.

Dans la littérature américaine il est considéré comme un romancier véridique de la nature et des passions humaines, mais également comme un des meilleurs observateurs et peintres du monde ouvrier.


CgtFO

 

Partager cette page

Publication @ FO CFP system (BM)