Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

.Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 09:53
Fédération Européenne des Syndicats de l'Alimentation, de l'Agriculture et du Tourisme

Fédération Européenne des Syndicats de l'Alimentation, de l'Agriculture et du Tourisme

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe

 


Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe et expriment leur solidarité envers les collègues de Fuenlabrada.

 

Groupe de Coordination de l’EFFAT de Coca-Cola

Berlin, 8-9 mars 2017

Adopté le 9 mars 2017 par le Groupe de Coordination de l’EFFAT de Coca-Cola

 

Contexte

 

En janvier 2014, Coca-Cola Iberian Partners (CCIP) a dévoilé un plan de licenciement touchant 1800 travailleurs. La société a déclaré que personne ne serait licencié de force, mais sur une base volontaire.

 

Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

 

En avril 2014, la CCIP a annoncé un Expediente de regulación de empleo – plan d’ajustement forcé, qui a touché 1190 personnes et comprenait la fermeture de quatre des onze usines basées en Espagne : Colloto aux Asturies, en Alicante, Palma de Mallorca et Fuenlabrada, Madrid.

 

Coca-Cola Iberian Partners a finalement procédé à 821 licenciements, dont 236 départs contraints à Fuenlabrada.

 

Fuenlabrada – la principale usine de production et de logistique en Espagne – avait bénéficié d’investissements massifs ces dernières années. Entre 2010 et 2012, l’usine de Fuenlabrada a généré plus de 900 millions de bénéfices.

 

En juin 2014, la Chambre sociale de la Cour nationale de Madrid (Audiencia Nacional) a déclaré le régime de licenciement invalide, parce que le droit de grève avait été violé par « blacklegging », c’est-à-dire le remplacement des grévistes par d’autres travailleurs.

 

La Cour a ordonné que les travailleurs soient réintégrés aux conditions antérieures. Coca-Cola a alors fait appel devant la Cour suprême.

 

Six mois plus tard, à la demande de CC.OO et UGT, organisations membres de l’EFFAT, la Cour nationale a accordé à la société un délai de cinq jours pour se conformer à l’arrêt. La société a alors annoncé qu’elle « respectait et acceptait » la décision de la Cour mais que la décision de la Cour nationale « n’exige pas la réintégration effective des travailleurs », qui dépend exclusivement de la volonté de la société».

 

En janvier 2015, un mois après l’émission de cette déclaration, la société a démantelé l’usine de Fuenlabrada à l’aide de personnel externe. Plusieurs policiers ont été mobilisés afin d’empêcher les représentants syndicaux d’entrer dans l’établissement. Divers collègues qui organisaient une manifestation au « Dignity Camp » aux portes de CASBEGA ont été battus.

 

En avril 2015, la Cour suprême a confirmé la décision de l’Audiencia Nacional, déclarant les licenciements invalides. La Cour suprême a prononcé deux condamnations en faveur des travailleurs, en décidant d’abord que la société devait rembourser les salaires des employés licenciés et ensuite qu’ils devaient être réemployés dans les mêmes conditions qu’avant le licenciement.

 

Le 22 mai 2015, Coca Cola Iberian Partners a rouvert l’usine de Fuenlabrada, mais en tant que centre de logistique (COIL) plutôt que comme usine de production.

 

Le rapport de COIL décrit les conditions de travail insupportables subies par les employés. Une partie du site de Fuenlabrada est fermée et les employés déplacent des caisses de bouteilles vides à la main dans des entrepôts non chauffés.

 

Les preuves montrent que la CCIP n’a pas respecté la décision en adoptant une solution purement fictive.

 

De manière inattendue, le 18 janvier 2017, la Cour suprême a confirmé que les travailleurs avaient été réengagés de façon régulière. Cette décision fera en outre l’objet d’un recours de la part de CC.OO.

 

Déclaration

 

Le groupe de coordination de l’EFFAT sur Coca-Cola, composé de dirigeants syndicaux nationaux, de délégués syndicaux seniors et de membres de comités d’entreprise nationaux et européens représentant la main-d’œuvre de Coca-Cola employée chez Coca-Cola European Partners, Coca-Cola Company et Coca-Cola Hellenic Bottling Company, déclare :

 

" Nous condamnons fermement l’attitude agressive adoptée par la gestion Coca-Cola en Espagne. Ce qui se passe à Fuenlabrada est une attaque inacceptable contre les travailleurs et les droits de l’Homme. C’est une ruse cosmétique honteuse qui met en danger la santé physique et mentale des travailleurs tout en violant leur dignité. Nous demandons instamment à la gestion Coca-Cola de rouvrir les unités de production à Fuenlabrada et de rendre aux employés de Coca-Cola et à leurs familles leurs droits.

 

Nous exhortons Coca-Cola à engager un dialogue constructif avec les syndicats nationaux en Espagne ;

 


Nous exprimons notre solidarité et notre soutien à nos collègues de Fuenlabrada et dans le reste de l’Espagne ainsi qu’à tous ceux d’autres régions d’Europe où les employés de Coca-Cola ont perdu leur emploi en raison de l’augmentation des mesures de productivité.

 

Nous soutenons fortement leur lutte et leurs combats ;


Nous exigeons que Coca-Cola cesse les suppressions d’emplois et condamnons l’incessante demande de flexibilité du travail visant à maximiser les profits à travers l’Europe ;


Nous exigeons que Coca-Cola respecte pleinement les droits des syndicats et des travailleurs et mette fin à toute forme de discrimination personnelle contre les représentants des travailleurs élus.

 

Nous ne tolérerons plus aucune violation des droits fondamentaux.


Nous exigeons que Coca-Cola engage un dialogue permanent et constructif au niveau de l’UE avec l’EFFAT – un partenaire social européen officiellement reconnu – et ses affiliés nationaux, pour faire face à l’anticipation du changement et des restructurations en Europe.

 

Communication FGTA FO (23/03/2017)

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Repost 0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:27
FO prend la présidence de l’INRS
R. Schouller,  secrétaire fédéral pour la FGTA FO, nouveau président de l'INRS

R. Schouller, secrétaire fédéral pour la FGTA FO, nouveau président de l'INRS

FO prend la présidence de l’INRS

 



Ronald Schouller, secrétaire fédéral pour la FGTA FO, chargé du service juridique et titulaire de plusieurs mandats en lien avec la santé au travail, a été nommé président de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) le 9 mars.

 

 

À quoi sert l’INRS ?

 

Ronald Schouller :

 

Notre mission, c’est de prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Pour cela, on identifie les risques et on analyse les conséquences pour la santé et la sécurité des salariés.

 

Notre laboratoire de recherche peut travailler autant sur les effets des nanoparticules sur l’être humain que sur la quête du meilleur appareil de protection auditive.

On contrôle aussi tous les équipements de protection individuels. Sur les moyens de prévention à mettre en place, on délivre des brochures gratuites, des formations, une assistance spécifique…

 

 

Tout le monde peut vous saisir ?

 

 

Ronald Schouller :

 

Oui, dès lors qu’il s’agit de salariés ou d’entreprises relevant du régime général de la Sécurité sociale, qui nous finance.

 

Nous sommes bien connus des professionnels mais pas assez du grand public, notamment des salariés dépourvus d’IRP.

Cette année, les manifestations organisées pour célébrer les 70 ans de l’INRS seront l’occasion de nous faire connaître.

 

Quels seront les grands axes de votre présidence ?

 

 

Ronald Schouller :

 

Nous allons apporter notre contribution à l’élaboration du plan stratégique pour les quatre ans à venir.

 

Ma priorité c’est que le budget 2018-2021 ne soit pas revu à la baisse, avec l’État qui sert la vis. Les départs ne sont plus remplacés et vingt-six postes ont déjà été supprimés en quatre ans.

En matière de santé, les deux principales préoccupations sont les troubles musculo-squelettiques et les risques psychosociaux, qui explosent.

 

La recherche doit aussi s’orienter vers l’amélioration des conditions de travail dans les TPE, où les salariés sont les plus isolés.

 

ITW, FO Hebdo, Article de Clarisse Josselin

 

FO prend la présidence de l’INRS
FO prend la présidence de l’INRS
FO prend la présidence de l’INRS
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social Communication FGTA FO FGTA Communication
commenter cet article
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 23:08
Laurent Rescanières   Responsable Réseau cadres FGTA-FO

Laurent Rescanières Responsable Réseau cadres FGTA-FO

Les syndicats FO syndiquent de plus en plus de cadres pour développer leur représentativité et défendre toutes les catégories de salariés.

 

Pour les aider, le Réseau cadres existe 

FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

FGTA FO  - Réseau cadres & Commissions




FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

 

La FGTA est une fédération basée sur 2 principes importants :

 

- L’efficacité
- La proximité

 

Au sein de notre fédération, nous avons souhaité aider les cadres et les salariés au forfait particulièrement touchés par les plans de restructurations successifs.

 

Face aux changements d’organisation, aux mutations technologiques, aux objectifs de rentabilité, les cadres et agents de maîtrise se retrouvent bien souvent livrés à eux-mêmes.

 

Dans cet environnement de plus en plus compliqué, ces salariés ont besoin de se sentir épaulés par une écoute attentive, ce que peut vous apporter la FGTA.

 

La FGTA-FO a mis en place une structure adaptée avec une équipe d’experts dédiés par secteur d’activité, qui vous aideront pour l’ensemble des difficultés rencontrées tout au long de votre carrière professionnelle.

 

Nous serons toujours là pour vous apporter toute l’aide nécessaire, vous pouvez donc nous contacter à l’adresse suivante : cadres@fgta-fo.org

 

Un expert vous contactera.

Notre devoir est de vous servir.

 

Laurent Rescanières
Responsable Réseau cadres FGTA-FO

 

L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

 

Une fédération à votre service


La FGTA-FO est une fédération représentant et défendant les intérêts des salariés de six grands secteurs d’activité : Agriculture/Agroalimentaire, Artisanat alimentaire, Coiffure/Esthétique, Grande distribution, Hôtellerie/Restauration, Services à la personne.

 

La FGTA-FO regroupe des experts et vous permet de bénéficier d’une assistance juridique personnalisée, d’un centre de formation syndicale, d’un service communication pour vous valoriser, et de commissions spécialisées (PSE, égalité professionnelle, etc.).

 

Le témoignage de Pierre, Cadre dans la grande distribution


« L’appui d’une organisation syndicale généraliste permet de comprendre et d’intervenir dans les conventions collectives, les accords d’entreprises en reprenant les spécificités de chaque catégorie professionnelle tout en donnant du sens au collectif. Le cadre a besoin d’avoir un appui, une écoute attentive pour éviter les dérives managériales et psychologiques.

Le réseaux cadres apporte ce soutien et cet accompagnement. En le rejoignant, vous lui donnerez encore plus de poids et d’efficacité, et en deviendrez un acteur écouté. »

 

REJOIGNEZ LE RÉSEAU CADRES

Qu’est-ce que cela vous apporte ?
• Le soutien d’une organisation dans vos problèmes au quotidien : assistance juridique, formation économique et sociale…

 

L’adhésion est déductible des impôts pour 66 % de sa valeur dans la limite de 1 % du revenu brut imposable, ou d’un crédit d’impôt équivalent. (sauf quand la déclaration est faite aux frais réels).

 

Quelles conditions ? Quel risque ?

 

• Seule condition : être salarié (actif, chômeur ou retraité).
• Il n’y a aucun risque à adhérer


Les fichiers d’adhérents sont confidentiels.

 

COMMENT FAIRE ?


Connectez-vous sur www.fgtafo.fr dans l’espace adhérent.


Si vous avez un syndicat FGTA-FO dans votre entreprise, contactez votre représentant FGTA, sinon appelez au   01 40 52 86 27.

FGTA FO   L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

FGTA FO L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 18:46
Produits Alimentaires Élaborés, un vrai recul social
Une fois de plus, les grands oubliés de la négociation sont les ouvriers.

Une fois de plus, les grands oubliés de la négociation sont les ouvriers.

Produits Alimentaires Élaborés, un vrai recul social

 


Dans la Branche des entreprises de Produits alimentaires élaborés (conserves, frais, surgelés) qui regroupe 250 entreprises pour 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le dialogue social n’avance plus.

 

Après un échec des négociations l’année passée, l’austérité salariale continue en 2017.

 

Ainsi, un projet de création d’un nouveau minima annuel pour les cadres a été proposé. Ce minima comprendra non seulement le salaire mais aussi tous les éléments variables, encadrant et réduisant ainsi de facto le pouvoir d’achat des cadres.

 

Pour la FGTA-FO, ce n’est pas acceptable et c’est mettre le doigt dans l’engrenage du moins-disant social.

 

Après les cadres, ce sera au tour des maîtrises l’année prochaine ?

 

Par ailleurs, une augmentation d’1,56% sur les premiers niveaux a été proposée. Si ce chiffre peut paraître flatteur, il ne faut pas oublier qu’aucun accord n’a été trouvé l’année dernière… On reste donc dans une évolution inférieure à celle de l’inflation, ce qui est synonyme de perte de pouvoir d’achat pour les salariés.

 

Les niveaux suivants font l’objet d’augmentations différenciées encore plus faibles. Cette politique salariale a pour effet d’écraser complètement la grille de salaires.

 

Une fois de plus, les grands oubliés de la négociation sont les ouvriers.

 

La FGTA-FO ne peut donc en aucun cas signer un tel accord.

Après un échec des négociations l’année passée, l’austérité salariale continue en 2017.

Après un échec des négociations l’année passée, l’austérité salariale continue en 2017.

Après les cadres, ce sera au tour des maîtrises l’année prochaine ?
Après les cadres, ce sera au tour des maîtrises l’année prochaine ?
Après les cadres, ce sera au tour des maîtrises l’année prochaine ?

Après les cadres, ce sera au tour des maîtrises l’année prochaine ?

La FGTA-FO ne peut donc en aucun cas signer un tel accord.

La FGTA-FO ne peut donc en aucun cas signer un tel accord.

Repost 0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 11:22
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir

Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir

 


Groupe FLO (Hippopotamus, Bistro Romain, Tablapizza, La Coupole...) est en grave difficulté financière et cherche des investisseurs.

Dénonçant le mutisme de la direction, les élus du comité de groupe ont saisi la justice pour connaître la réalité économique de l’entreprise et le projet de cession. L’audience aura lieu le 8 mars.

 

Groupe FLO, acteur majeur de la restauration française, vit sous perfusion financière.

L’entreprise compte 4 600 salariés et plus de 300 restaurants, avec des enseignes très disparates. Il possède des brasseries parisiennes de renom comme La Coupole, Julien ou le Boeuf sur le toit. Il détient aussi des chaînes : Hippopotamus, Bistro Romain, Tablapizza ou les Tavernes de Maître Kanter.

 

 

En un an, le groupe, qui appartient à des fonds d’investissement, a perdu 9,5 % de son chiffre d’affaires, et son déficit atteint 13,9 millions d’euros. La dette est de 93 millions d’euros, en augmentation de 14 %.

 

Placé sous mandat had oc fin novembre, il a restructuré sa dette auprès de ses créanciers et bénéficié d’un crédit de 6,2 millions d’euros par son principal actionnaire, la Financière FLO.

Mais ces deux mesures cesseront fin avril et le remboursement pourrait se faire par la cession de certains actifs, selon la direction.

 

Un cabinet d’expertise désigné par le comité de groupe

 

 

Pour connaître la situation économique de l’entreprise et notamment ce projet de cession, les élus du comité de groupe, dont FO, ont saisi le tribunal de grande instance de Nanterre en référé.

L’audience aura lieu de 8 mars. Ils dénoncent le mutisme de la direction, malgré la désignation par le comité de groupe d’un cabinet d’expert comptable pour les assister dans l’examen de la situation économique et sociale et d’un cabinet d’avocats pour analyser la régularité de la procédure.

 

Les syndicats, déterminés à sauvegarder les intérêts des salariés, craignent pour l’avenir. La banque Rothschild a été mandatée pour trouver un ou plusieurs investisseurs. Mais les enseignes sont disparates, et toutes en grande difficulté financière.

 

FO dénonce la recherche d’une rentabilité à outrance

 

 

La direction a affirmé dans un communiqué daté du 17 février avoir reçu des propositions non engageantes d’entrée à son capital ou d’acquisition de certains actifs. Mais elles sont soumises à un accord sur la restructuration de la dette.

 

Aucune assurance ne peut être donnée à ce stade sur l’aboutissement de l’une ou l’autre de ces propositions, le calendrier ou la structuration de l’opération, concède la direction. Reprise totale, vente des certaines enseignes ou cession du pôle brasseries, tout reste possible.

 

 

Que se passera-t-il ensuite ?, s’alarme dans un communiqué la fédération de l’alimentaire FGTA-FO, qui reste vigilante sur ce dossier.

 

La direction met en avant la crise et les attentats pour expliquer la mauvaise situation financière. La crise n’explique pas tout, selon la FGTA-FO.

 

Certaines chaînes, parfois pilotées par des fonds d’investissement, sont guidées par une rentabilité à outrance et une vision à court terme qui relèguent les salariés et les clients à de simples variables d’ajustement.

 

Sourcing:   FO Hebdo /  CLARISSE JOSSELIN

Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Repost 0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 00:23
Au pays des OGM, l'herbe à fumer est bio

Au pays des OGM, l'herbe à fumer est bio

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
En direct du Salon de l'agriculture 2017 la FGTA-FO est présente et vous accueillent dans le hall 4

En direct du Salon de l'agriculture 2017 la FGTA-FO est présente et vous accueillent dans le hall 4

FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104
FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104
FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104

FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104

#salondelagriculture 

 

Comme chaque année, la Fgta fo tient salon au SIAL

 

 

 

Retrouvez la FGTA-FO Porte de Versailles du 25 février au 5 mars Hall 4, allée D104

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée

En directe du Sial, petite visite guidée

Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .

Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 16:17
Comment calculer le Smic horaire net ?
Comment calculer le Smic horaire net ?

Smic, un peu d'histoire.....

 

 Le montant 2017 du Smic est en hausse de 0,93% par rapport à 2016, se contentant de la hausse réglementaire.

 

Le dernier coup de pouce date de 2012.

 

Le lundi 19 décembre, Myriam El Khomri a dévoilé le montant du Smic pour l'année 2017. Et cette année encore, toujours pas de coup de pouce.

La revalorisation du Smic est de de 0,93% (contre 0,6%) en 2016. Ainsi, le montant du Smic horaire brut 2017 est de 9,76 euros (contre 9,67 euros en 2016).

 

En 2017 un salarié au Smic voit son salaire horaire augmenté de 0,4 centimes par heure.

 

Le montant mensuel brut sur la base de 35 heures du Smic 2017 est de 1 480,27 euros, contre 1 466 en 2016.

 

Il s'agit donc d'une hausse mensuelle de 13,65 euros.

 

Le montant annuel brut du Smic est de 17 763.24 euros.

 

Le montant mensuel net passe quant à lui de 1 143,72 euros à 1 153 euros. 

 

Le gouvernement a donc suivi les conseils du groupe d'experts sur le Smic.

Le 28 novembre 2016, il avait conseillé de ne pas accorder de coup de pouce au montant du Smic en 2017.

Selon ce comité, "aller au-delà de la formule légale d'indexation introduirait un risque de déstabilisation à partir d'une situation économique fragile". Le dernier coup de pouce sur le Smic date de 2012. 

 

Le montant du Smic 2017 est en vigueur depuis le 1er janvier 2017.

Le Smic est calculé en prenant en compte deux critères.

L'inflation subie par les 20% ménages les plus pauvres et le gain de pouvoir d'achat du salaire de base des ouvriers et employés.  



Smic brut

 


En 2017, le Smic mensuel brut, c'est-à-dire avec les cotisations sociales du salarié, atteint 1 480,27 euros contre 1 466,62 euros en 2016.

 


Smic horaire brut

 


En 2017, le Smic horaire brut est revalorisé. Il atteint 9,76 euros, contre 9,67 euros précédemment.

 

 


Smic net

 


En 2017, le Smic mensuel net a lui aussi évolué. Après déduction de la CSG et de la CRDS, il atteint environ 1 153 euros net par mois pour 35 heures hebdomadaires contre 1 143,72 en 2016.

 


Smic horaire net

 


En 2017, le montant du Smic horaire net avoisine 7,64 euros.

Ce chiffre ne peut être qu'indicatif, le montant des cotisations sociales retenues sur le Smic horaire brut pouvant varier d'une fiche de paie à l'autre.

 


Certains emplois, peu connus du grand public, s'avèrent particulièrement rémunérateurs. Tant mieux, ils manquent souvent de main d'oeuvre. 

 


Smic et allègement de cotisations sociales

 


Depuis le 1er janvier 2015, les cotisations patronales relevant des Urssaf sont totalement supprimées pour les salaires au niveau du Smic, conformément à ce qu'avait annoncé Manuel Valls lors de son discours de politique générale, le 8 avril 2014, hors cotisations d'assurance chômage.

 

 

Autre changement intervenu au 1er janvier 2015 : le taux de cotisations familiales est passé de 5,25% à 3,45% pour les employeurs éligibles à la réduction générale des cotisations dite "réduction Fillon" au titre de leurs salariés dont la rémunération est inférieure à 1,6 fois le montant du Smic.

 

Depuis le 1er janvier 2016 la mesure est étendue aux salaires inférieurs à 3,5 Smic : "Les cotisations famille seront abaissées de 5,25% à 3,45% pour les salaires compris entre 1,6 et 3,5 Smic (soit 1,8 point en moins)", peut-on lire sur le site Internet du gouvernement.

 

 

Calcul du Smic

 


Jusqu'en 2009, le Smic était revalorisé le 1er juillet de chaque année. En 2010, la date de cette réévaluation est fixée au 1er janvier.

 

En février 2013, un nouveau mode de calcul du Smic est mis en place. Ce mode de calcul est toujours en vigueur en 2017 et le sera également en 2018.

 

Il prend en compte deux éléments :

 

- "l'inflation mesurée pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie" (soit les 20% des ménages les moins aisés),

- "la base de la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés, et non plus des seuls ouvriers".

 

Précédemment, l'ampleur de l'augmentation du Smic est calculée en additionnant :

- l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC), précisément celui des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac

- la moitié de la croissance du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO)

 

 

En dehors de ces revalorisations annuelles, le Smic est également rehaussé lorsque l'indice des prix (hors tabac) augmente de plus de 2%.

 

Enfin, ces modes de calcul définissent des hausses minimales, le gouvernement pouvant choisir de donner un coup de pouce au Smic en allant au-delà.

 

 

Par ailleurs, un groupe d'experts sur le Smic instauré en 2008, émet chaque année des recommandations concernant l'évolution du salaire minimum. Sa composition a été complètement renouvelée au mois d'avril 2013. Il est désormais présidé par François Bourguignon, directeur d'études à l'EHESS.

 

C'est ce comité qui a décidé de ne pas accorder de coup de pouce au Smic en 2016 ainsi qu'en 2017.

 


Entre 2005 et 2015, le montant du Smic a augmenté de 19,8%. 

 


Smic et salaire minimum


Le Smic correspond au salaire minimum en vigueur en France. Les employeurs ne peuvent donc rémunérer un salarié, quel que soit son contrat, en-dessous de ce seuil. En septembre 2013, le Conseil des prud'hommes d'Evry a ainsi condamné Carrefour pour non-respect du Smic. 

 

Mais les conventions collectives et les accords d'entreprise peuvent eux aussi définir une rémunération minimale selon l'emploi occupé. Dans ce cas, c'est le salaire minimum conventionnel (supérieur au Smic) qui doit être respecté.

 

Des voix s'élèvent pour ne plus uniformiser le Smic, parfois accusé de faire augmenter le coût du travail. Ainsi en juin 2016, le think tank France Stratégie a proposé de faire varier le Smic en fonction de l'âge du salarié ou du territoire où il se trouve.

 

Cependant la loi Travail a précisé qu'aucune négociation ne pouvait conduire à rémunérer un salarié en dessous du Smic horaire.

 

Smicards en France


Selon les données de la Dares publiées en novembre 2016, 10,5% du salariat du secteur privé est rémunéré au Smic.

 

24,3% des salariés à temps partiel sont payés au Smic contre 7,3% des salariés à temps complet. Enfin, soulignons que 24,2% des salariés travaillant dans des entreprises de 1 à 9 salariés touchent cette rémunération contre seulement 4,1% des personnes travaillant dans des groupes de plus de 500 salariés.

 

 

Dans un discours de décembre 2016 Myriam El Khomri estime à 1 700 000 le nombre de personnes touchant le Smic. 

 

Le niveau du Smic dans l'avenir

 


Le rapport de Jean Pisani Ferry sur la France en 2025 a été remis au président de la République le 25 juin 2014.

 

Le document intitulé "La France dans dix ans" aborde le niveau du Smic.

 

Il remarque en particulier que le niveau actuel du Smic est particulièrement élevé en France lorsqu'on le compare au salaire médian.

 

Dans l'Hexagone, le salaire minimum équivaut à 62% du salaire qui sépare les travailleurs en deux groupes égaux (ceux qui gagnent plus, ceux qui gagnent moins), alors que la moyenne des pays de l'OCDE se situe plutôt autour de 50%.

 

"Maintenir constant le ratio du salaire minimum au salaire médian revient en réalité à renchérir relativement le travail des jeunes non qualifiés", estime le rapport.

 

La recommandation du rapport consiste à confier davantage de liberté aux branches professionnelles pour fixer un salaire minimum.

 

Le Smic deviendrait un simple filet de sécurité, ce qui suggère d'en baisser le niveau.

 

 

Faisons confiance au  Medef il a  toujours de bonnes idées, enfin pour baisser les rémunérations:

 

En avril 2015, le Président du Medef, Pierre Gattaz, propose aux entreprises d'embaucher à 80% du Smic des adultes qui seraient formés à une nouvelle activité sur une période de 18 à 24 mois.

 

Les 20% permettant d'atteindre le taux plein seraient financés par d'autres dispositifs mis en place par l'Etat.

 

Pour Pierre Gattaz, une telle politique endiguerait le chômage tout en permettant de faire face à la pénurie de main d'œuvre dans certains secteurs d'activité. 

Comment calculer le Smic horaire net ?

La question de la semaine : Comment calculer le Smic horaire net ?

 


Comment calculer le Smic horaire net (Métropole et DOM) ?

 


Salaire net = salaire brut X 0,7664


Le taux de cotisation salariale est de 23,36 % ainsi le Smic horaire brut est de 9,76 € et le Smic horaire net est de 7,58 €.

 

 

Comment calculer le Smic horaire net (Alsace/Moselle) ?

 


Salaire net = salaire brut X 0,7514


Le taux de cotisation salariale en Alsace Moselle est de 24,86 % ainsi le Smic horaire brut est de 9,76 € et le Smic horaire net est de 7,33 €.

Comment calculer le Smic horaire net ?
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social Communication FGTA FO
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 15:07
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

Grippe aviaire et les salariés ?
Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

Grippe aviaire et les salariés ?

 

 

La FGTA-FO et le syndicat FO d’Euralis, fabricant de foie gras, tiennent à interpeller le ministère de l’Agriculture, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et les acteurs de la filière foie gras.

 

A-t-on pensé aux salariés qui vivent quotidiennement dans l’attente des différents arrêtés préfectoraux pris à n’importe quelle heure et n’importe quel jour pour savoir s’ils travaillent la semaine qui suit ou même le lendemain ?

 

 

En plus des incertitudes qui planent sur l’avenir des emplois, les salariés ne peuvent plus accumuler de la fatigue et du stress en travaillant à une cadence effrénée puis subir le chômage partiel sans savoir de quoi le lendemain sera fait.

 

Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

 

Preuve en est que le virus continue à progresser dans des zones indemnes.

 

Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

 

La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

 

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Grippe aviaire et les salariés ?
Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 17:40
"l'équilibre social reste fragile et qu'il (lui) paraît évident que seul Noël Prioux est en mesure de maintenir ce climat de développement social si nécessaire à la pérennité du groupe".

"l'équilibre social reste fragile et qu'il (lui) paraît évident que seul Noël Prioux est en mesure de maintenir ce climat de développement social si nécessaire à la pérennité du groupe".

FO VEUT PARLER AVEC BERNARD ARNAULT DU FUTUR PDG DE CARREFOUR

 

Force ouvrière, premier syndicat de Carrefour, s'est invité mardi dans le débat sur la succession du PDG du distributeur avec une lettre adressée à Bernard Arnault, PDG de LVMH et deuxième actionnaire du groupe.

 

Le syndicat, qui sollicite un entretien avec Bernard Arnault pour lui présenter ses vues, estime dans ce courrier dont Reuters a obtenu une copie que Noël Prioux, actuel directeur exécutif de Carrefour pour la France, est le mieux placé pour succéder à Georges Plassat compte tenu du "partage de valeurs du dialogue social qu'il a su mettre en oeuvre".

 

Tout en soulignant qu'il ne revient pas aux syndicats de se prononcer sur le choix d'un dirigeant, Dejan Terglav, secrétaire général de FO, souligne que "l'équilibre social reste fragile et qu'il (lui) paraît évident que seul Noël Prioux est en mesure de maintenir ce climat de développement social si nécessaire à la pérennité du groupe".

 

 

Carrefour a lancé à l'automne 2016 le processus de succession de son PDG Georges Plassat, dont le dernier mandat arrivera à échéance en mai 2018 mais qui souhaite préparer et accompagner son successeur avant son départ.

 

La nomination de son successeur pourrait intervenir d'ici la prochaine assemblée générale du groupe.

 

Bernard Arnault détient, via son holding familial Groupe Arnault, 8,74% du capital et 11,46% des droits de vote de Carrefour, derrière la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette (11,5% du capital) et devant le magnat brésilien Abilio Diniz (8,05%).

 

Sourcing :  Boursorama avec Reuters 

(Pascale Denis et Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez)

FO VEUT PARLER AVEC BERNARD ARNAULT DU FUTUR PDG DE CARREFOUR

FO VEUT PARLER AVEC BERNARD ARNAULT DU FUTUR PDG DE CARREFOUR

Futur PDG de Carrefour : la FGTA-FO donne sa position


Monsieur Arnault,

 

Il n’est pas habituel que je prenne l’initiative de m’adresser directement à un actionnaire de référence. Si je le fais aujourd’hui, c’est que je considère comme important d’attirer votre attention sur la période qui s’ouvrira en mai prochain.

 

Votre responsabilité est de désigner le dirigeant exécutif le plus à même de conduire les affaires du Groupe Carrefour, la mienne est de représenter au mieux les intérêts des salariés.

 


Vous le savez, Carrefour, c’est d’abord une histoire de femmes et d’hommes, chacune et chacun à leur place avec des responsabilités et des rôles qui leur sont propres : les clients, les actionnaires, les partenaires sociaux, les salariés et tout notre environnement économique et politique.

 

 

La FGTA-FO a tissé depuis des années une relation forte avec les dirigeants de ce Groupe, dans des discussions parfois marquées par la confrontation de nos positions, mais toujours dans le respect de l’autre et la volonté de trouver des solutions.

 

La qualité de la relation sociale assez remarquable qui s’est établie dans le temps entre les représentants du personnel FO, Noël Prioux et Isabelle Calvez mérite d’être soulignée.

 

Elle ne tient pas seulement au partage de valeurs du dialogue social que Noël Prioux a su mettre en œuvre concrètement. Elle relève également de l’ouverture à d’autres sujets que les seuls aspects sociaux stricto-sensu sur lesquels il nous interroge régulièrement et qui ont trait plus globalement aux questions sociétales et environnementales.

 

 

Bien sûr, il n’entre jamais dans les attributions d’un syndicaliste de se prononcer sur le choix d’un dirigeant par l’actionnaire.

 

Si je prends cette initiative c’est que je considère que l’équilibre social auquel nous sommes tous tellement attachés reste fragile, et qu’il me parait évident que seul Noël Prioux est en mesure de maintenir ce climat de développement social, si nécessaire à la pérennité du Groupe. C’est ma position et celle de mon organisation syndicale.

Je suis à votre disposition pour tout entretien que vous voudrez bien m’accorder afin que je puisse expliciter davantage notre position.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer Monsieur Arnault, l’expression de ma considération distinguée.

Dejan Terglav, Secrétaire général

FGTA FO

 

Bien sûr, il n’entre jamais dans les attributions d’un syndicaliste de se prononcer sur le choix d’un dirigeant par l’actionnaire.

Bien sûr, il n’entre jamais dans les attributions d’un syndicaliste de se prononcer sur le choix d’un dirigeant par l’actionnaire.

Repost 0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 10:25
Secteur coopérative bétail et viandes, les salaires passent à l’abattage !
nous nous retrouverons le 23 février pour essayer de faire évoluer les choses dans l’intérêt des salariés du secteur.

nous nous retrouverons le 23 février pour essayer de faire évoluer les choses dans l’intérêt des salariés du secteur.

Secteur coopérative bétail et viandes, les salaires passent à l’abattage !


Lors de la négociation du 26 janvier sur les salaires minima conventionnels 2017, les employeurs ont fait leur laïus habituel en repeignant en noir la situation économique du secteur, tout ça sans document chiffré pour étayer leur «argumentation».

 

Cette technique employée depuis 10 ans par la délégation patronale n’a qu’un objectif, justifier des salaires ridicules pour compresser au maximum le coût du travail.

 

Est-il utile de rappeler l’absence d’accord salarial en 2013, 2014 et 2016, avec des propositions qui « écrasaient la grille » et dont le 1er niveau n’était plus qu’à 2 euros au-dessus du SMIC dès 2015 ?

 

 

Après plusieurs suspensions de séance, les employeurs ont finalement proposé une augmentation de 1% sur l’ensemble de la grille 2015 sauf le 1er niveau augmenté lui de 1.44% pour lui permettre d’atteindre… le SMIC !

Objectif atteint pour eux ! Le 1er niveau au SMIC !

 

Notre dernière proposition était de majorer la grille de 2015 de 1.53% permettant de maintenir les écarts hiérarchiques de la grille de 2015 avec un 1er niveau décollé du SMIC !

 

Devant un refus de la délégation employeurs, nous nous retrouverons le 23 février pour essayer de faire évoluer les choses dans l’intérêt des salariés du secteur.

 

Communication FGTA FO

Secteur coopérative bétail et viandes, les salaires passent à l’abattage !
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social FGTA Communication Communication FGTA FO
commenter cet article