Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

.Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 09:53
Fédération Européenne des Syndicats de l'Alimentation, de l'Agriculture et du Tourisme

Fédération Européenne des Syndicats de l'Alimentation, de l'Agriculture et du Tourisme

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe

 


Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe et expriment leur solidarité envers les collègues de Fuenlabrada.

 

Groupe de Coordination de l’EFFAT de Coca-Cola

Berlin, 8-9 mars 2017

Adopté le 9 mars 2017 par le Groupe de Coordination de l’EFFAT de Coca-Cola

 

Contexte

 

En janvier 2014, Coca-Cola Iberian Partners (CCIP) a dévoilé un plan de licenciement touchant 1800 travailleurs. La société a déclaré que personne ne serait licencié de force, mais sur une base volontaire.

 

Des preuves ultérieures ont montré que ces promesses étaient fausses.

 

En avril 2014, la CCIP a annoncé un Expediente de regulación de empleo – plan d’ajustement forcé, qui a touché 1190 personnes et comprenait la fermeture de quatre des onze usines basées en Espagne : Colloto aux Asturies, en Alicante, Palma de Mallorca et Fuenlabrada, Madrid.

 

Coca-Cola Iberian Partners a finalement procédé à 821 licenciements, dont 236 départs contraints à Fuenlabrada.

 

Fuenlabrada – la principale usine de production et de logistique en Espagne – avait bénéficié d’investissements massifs ces dernières années. Entre 2010 et 2012, l’usine de Fuenlabrada a généré plus de 900 millions de bénéfices.

 

En juin 2014, la Chambre sociale de la Cour nationale de Madrid (Audiencia Nacional) a déclaré le régime de licenciement invalide, parce que le droit de grève avait été violé par « blacklegging », c’est-à-dire le remplacement des grévistes par d’autres travailleurs.

 

La Cour a ordonné que les travailleurs soient réintégrés aux conditions antérieures. Coca-Cola a alors fait appel devant la Cour suprême.

 

Six mois plus tard, à la demande de CC.OO et UGT, organisations membres de l’EFFAT, la Cour nationale a accordé à la société un délai de cinq jours pour se conformer à l’arrêt. La société a alors annoncé qu’elle « respectait et acceptait » la décision de la Cour mais que la décision de la Cour nationale « n’exige pas la réintégration effective des travailleurs », qui dépend exclusivement de la volonté de la société».

 

En janvier 2015, un mois après l’émission de cette déclaration, la société a démantelé l’usine de Fuenlabrada à l’aide de personnel externe. Plusieurs policiers ont été mobilisés afin d’empêcher les représentants syndicaux d’entrer dans l’établissement. Divers collègues qui organisaient une manifestation au « Dignity Camp » aux portes de CASBEGA ont été battus.

 

En avril 2015, la Cour suprême a confirmé la décision de l’Audiencia Nacional, déclarant les licenciements invalides. La Cour suprême a prononcé deux condamnations en faveur des travailleurs, en décidant d’abord que la société devait rembourser les salaires des employés licenciés et ensuite qu’ils devaient être réemployés dans les mêmes conditions qu’avant le licenciement.

 

Le 22 mai 2015, Coca Cola Iberian Partners a rouvert l’usine de Fuenlabrada, mais en tant que centre de logistique (COIL) plutôt que comme usine de production.

 

Le rapport de COIL décrit les conditions de travail insupportables subies par les employés. Une partie du site de Fuenlabrada est fermée et les employés déplacent des caisses de bouteilles vides à la main dans des entrepôts non chauffés.

 

Les preuves montrent que la CCIP n’a pas respecté la décision en adoptant une solution purement fictive.

 

De manière inattendue, le 18 janvier 2017, la Cour suprême a confirmé que les travailleurs avaient été réengagés de façon régulière. Cette décision fera en outre l’objet d’un recours de la part de CC.OO.

 

Déclaration

 

Le groupe de coordination de l’EFFAT sur Coca-Cola, composé de dirigeants syndicaux nationaux, de délégués syndicaux seniors et de membres de comités d’entreprise nationaux et européens représentant la main-d’œuvre de Coca-Cola employée chez Coca-Cola European Partners, Coca-Cola Company et Coca-Cola Hellenic Bottling Company, déclare :

 

" Nous condamnons fermement l’attitude agressive adoptée par la gestion Coca-Cola en Espagne. Ce qui se passe à Fuenlabrada est une attaque inacceptable contre les travailleurs et les droits de l’Homme. C’est une ruse cosmétique honteuse qui met en danger la santé physique et mentale des travailleurs tout en violant leur dignité. Nous demandons instamment à la gestion Coca-Cola de rouvrir les unités de production à Fuenlabrada et de rendre aux employés de Coca-Cola et à leurs familles leurs droits.

 

Nous exhortons Coca-Cola à engager un dialogue constructif avec les syndicats nationaux en Espagne ;

 


Nous exprimons notre solidarité et notre soutien à nos collègues de Fuenlabrada et dans le reste de l’Espagne ainsi qu’à tous ceux d’autres régions d’Europe où les employés de Coca-Cola ont perdu leur emploi en raison de l’augmentation des mesures de productivité.

 

Nous soutenons fortement leur lutte et leurs combats ;


Nous exigeons que Coca-Cola cesse les suppressions d’emplois et condamnons l’incessante demande de flexibilité du travail visant à maximiser les profits à travers l’Europe ;


Nous exigeons que Coca-Cola respecte pleinement les droits des syndicats et des travailleurs et mette fin à toute forme de discrimination personnelle contre les représentants des travailleurs élus.

 

Nous ne tolérerons plus aucune violation des droits fondamentaux.


Nous exigeons que Coca-Cola engage un dialogue permanent et constructif au niveau de l’UE avec l’EFFAT – un partenaire social européen officiellement reconnu – et ses affiliés nationaux, pour faire face à l’anticipation du changement et des restructurations en Europe.

 

Communication FGTA FO (23/03/2017)

Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Les organisations membres de l’EFFAT condamnent l’attaque agressive de Coca-Cola contre l’emploi et les droits des travailleurs en Europe
Repost 0
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 23:08
Laurent Rescanières   Responsable Réseau cadres FGTA-FO

Laurent Rescanières Responsable Réseau cadres FGTA-FO

Les syndicats FO syndiquent de plus en plus de cadres pour développer leur représentativité et défendre toutes les catégories de salariés.

 

Pour les aider, le Réseau cadres existe 

FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

FGTA FO  - Réseau cadres & Commissions




FGTA FO, EFFICACITÉ ET PROXIMITÉ

 

La FGTA est une fédération basée sur 2 principes importants :

 

- L’efficacité
- La proximité

 

Au sein de notre fédération, nous avons souhaité aider les cadres et les salariés au forfait particulièrement touchés par les plans de restructurations successifs.

 

Face aux changements d’organisation, aux mutations technologiques, aux objectifs de rentabilité, les cadres et agents de maîtrise se retrouvent bien souvent livrés à eux-mêmes.

 

Dans cet environnement de plus en plus compliqué, ces salariés ont besoin de se sentir épaulés par une écoute attentive, ce que peut vous apporter la FGTA.

 

La FGTA-FO a mis en place une structure adaptée avec une équipe d’experts dédiés par secteur d’activité, qui vous aideront pour l’ensemble des difficultés rencontrées tout au long de votre carrière professionnelle.

 

Nous serons toujours là pour vous apporter toute l’aide nécessaire, vous pouvez donc nous contacter à l’adresse suivante : cadres@fgta-fo.org

 

Un expert vous contactera.

Notre devoir est de vous servir.

 

Laurent Rescanières
Responsable Réseau cadres FGTA-FO

 

L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

 

Une fédération à votre service


La FGTA-FO est une fédération représentant et défendant les intérêts des salariés de six grands secteurs d’activité : Agriculture/Agroalimentaire, Artisanat alimentaire, Coiffure/Esthétique, Grande distribution, Hôtellerie/Restauration, Services à la personne.

 

La FGTA-FO regroupe des experts et vous permet de bénéficier d’une assistance juridique personnalisée, d’un centre de formation syndicale, d’un service communication pour vous valoriser, et de commissions spécialisées (PSE, égalité professionnelle, etc.).

 

Le témoignage de Pierre, Cadre dans la grande distribution


« L’appui d’une organisation syndicale généraliste permet de comprendre et d’intervenir dans les conventions collectives, les accords d’entreprises en reprenant les spécificités de chaque catégorie professionnelle tout en donnant du sens au collectif. Le cadre a besoin d’avoir un appui, une écoute attentive pour éviter les dérives managériales et psychologiques.

Le réseaux cadres apporte ce soutien et cet accompagnement. En le rejoignant, vous lui donnerez encore plus de poids et d’efficacité, et en deviendrez un acteur écouté. »

 

REJOIGNEZ LE RÉSEAU CADRES

Qu’est-ce que cela vous apporte ?
• Le soutien d’une organisation dans vos problèmes au quotidien : assistance juridique, formation économique et sociale…

 

L’adhésion est déductible des impôts pour 66 % de sa valeur dans la limite de 1 % du revenu brut imposable, ou d’un crédit d’impôt équivalent. (sauf quand la déclaration est faite aux frais réels).

 

Quelles conditions ? Quel risque ?

 

• Seule condition : être salarié (actif, chômeur ou retraité).
• Il n’y a aucun risque à adhérer


Les fichiers d’adhérents sont confidentiels.

 

COMMENT FAIRE ?


Connectez-vous sur www.fgtafo.fr dans l’espace adhérent.


Si vous avez un syndicat FGTA-FO dans votre entreprise, contactez votre représentant FGTA, sinon appelez au   01 40 52 86 27.

FGTA FO   L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

FGTA FO L’ACCOMPAGNEMENT ET LE SOUTIEN

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 11:22
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir

Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir

 


Groupe FLO (Hippopotamus, Bistro Romain, Tablapizza, La Coupole...) est en grave difficulté financière et cherche des investisseurs.

Dénonçant le mutisme de la direction, les élus du comité de groupe ont saisi la justice pour connaître la réalité économique de l’entreprise et le projet de cession. L’audience aura lieu le 8 mars.

 

Groupe FLO, acteur majeur de la restauration française, vit sous perfusion financière.

L’entreprise compte 4 600 salariés et plus de 300 restaurants, avec des enseignes très disparates. Il possède des brasseries parisiennes de renom comme La Coupole, Julien ou le Boeuf sur le toit. Il détient aussi des chaînes : Hippopotamus, Bistro Romain, Tablapizza ou les Tavernes de Maître Kanter.

 

 

En un an, le groupe, qui appartient à des fonds d’investissement, a perdu 9,5 % de son chiffre d’affaires, et son déficit atteint 13,9 millions d’euros. La dette est de 93 millions d’euros, en augmentation de 14 %.

 

Placé sous mandat had oc fin novembre, il a restructuré sa dette auprès de ses créanciers et bénéficié d’un crédit de 6,2 millions d’euros par son principal actionnaire, la Financière FLO.

Mais ces deux mesures cesseront fin avril et le remboursement pourrait se faire par la cession de certains actifs, selon la direction.

 

Un cabinet d’expertise désigné par le comité de groupe

 

 

Pour connaître la situation économique de l’entreprise et notamment ce projet de cession, les élus du comité de groupe, dont FO, ont saisi le tribunal de grande instance de Nanterre en référé.

L’audience aura lieu de 8 mars. Ils dénoncent le mutisme de la direction, malgré la désignation par le comité de groupe d’un cabinet d’expert comptable pour les assister dans l’examen de la situation économique et sociale et d’un cabinet d’avocats pour analyser la régularité de la procédure.

 

Les syndicats, déterminés à sauvegarder les intérêts des salariés, craignent pour l’avenir. La banque Rothschild a été mandatée pour trouver un ou plusieurs investisseurs. Mais les enseignes sont disparates, et toutes en grande difficulté financière.

 

FO dénonce la recherche d’une rentabilité à outrance

 

 

La direction a affirmé dans un communiqué daté du 17 février avoir reçu des propositions non engageantes d’entrée à son capital ou d’acquisition de certains actifs. Mais elles sont soumises à un accord sur la restructuration de la dette.

 

Aucune assurance ne peut être donnée à ce stade sur l’aboutissement de l’une ou l’autre de ces propositions, le calendrier ou la structuration de l’opération, concède la direction. Reprise totale, vente des certaines enseignes ou cession du pôle brasseries, tout reste possible.

 

 

Que se passera-t-il ensuite ?, s’alarme dans un communiqué la fédération de l’alimentaire FGTA-FO, qui reste vigilante sur ce dossier.

 

La direction met en avant la crise et les attentats pour expliquer la mauvaise situation financière. La crise n’explique pas tout, selon la FGTA-FO.

 

Certaines chaînes, parfois pilotées par des fonds d’investissement, sont guidées par une rentabilité à outrance et une vision à court terme qui relèguent les salariés et les clients à de simples variables d’ajustement.

 

Sourcing:   FO Hebdo /  CLARISSE JOSSELIN

Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Les salariés de Groupe FLO inquiets pour leur avenir
Repost 0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 00:23
Au pays des OGM, l'herbe à fumer est bio

Au pays des OGM, l'herbe à fumer est bio

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
En direct du Salon de l'agriculture 2017 la FGTA-FO est présente et vous accueillent dans le hall 4

En direct du Salon de l'agriculture 2017 la FGTA-FO est présente et vous accueillent dans le hall 4

FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104
FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104
FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104

FGTA FO Le Stand Hall 4, allée D104

#salondelagriculture 

 

Comme chaque année, la Fgta fo tient salon au SIAL

 

 

 

Retrouvez la FGTA-FO Porte de Versailles du 25 février au 5 mars Hall 4, allée D104

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée
En directe du Sial, petite visite guidée

En directe du Sial, petite visite guidée

Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .
Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .

Dimanche 28 février 2016sur le stand de la FGTA FO lors du salon de l'agriculture . Les fleurs sont à l'honneur pour mettre en valeur les chignons .

SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
SIAL 2017, retrouvez le stand de la FGTA FO
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 15:07
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

Grippe aviaire et les salariés ?
Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

Grippe aviaire et les salariés ?

 

 

La FGTA-FO et le syndicat FO d’Euralis, fabricant de foie gras, tiennent à interpeller le ministère de l’Agriculture, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et les acteurs de la filière foie gras.

 

A-t-on pensé aux salariés qui vivent quotidiennement dans l’attente des différents arrêtés préfectoraux pris à n’importe quelle heure et n’importe quel jour pour savoir s’ils travaillent la semaine qui suit ou même le lendemain ?

 

 

En plus des incertitudes qui planent sur l’avenir des emplois, les salariés ne peuvent plus accumuler de la fatigue et du stress en travaillant à une cadence effrénée puis subir le chômage partiel sans savoir de quoi le lendemain sera fait.

 

Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

 

Preuve en est que le virus continue à progresser dans des zones indemnes.

 

Il serait temps de prendre des décisions claires, précises et courageuses sur la crise de la grippe aviaire pour éradiquer définitivement ce virus.

 

La FGTA-FO et FO Euralis resteront vigilants sur la suite des événements et les conséquences sur l’emploi des nouvelles mesures annoncées.

 

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Grippe aviaire et les salariés ?
Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

Le syndicat FO Euralis émet des doutes sur les mesures annoncées par M. Le Foll à Mont-De-Marsan.

Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Grippe aviaire et les salariés ?
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA Communication FGTA FO Communique Communication FGTA FO
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 15:19
FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

William Saurin, comme Madrange, Paul Prédault ou Garbit, fait partie de la holding Financière Turenne Lafayette

William Saurin, comme Madrange, Paul Prédault ou Garbit, fait partie de la holding Financière Turenne Lafayette

Turenne-Lafayette, l’opacité perdure pour les salariés !


 

Une rencontre s’est tenue mercredi 22 février entre les organisations syndicales du groupe Turenne-Lafayette et les ministères de l’Économie et des Finances, du Travail, et de l’Agriculture.

 

Pour FO, cette réunion devait répondre à trois objectifs :

 

  • comprendre ce qu’il s’est passé,

  • pallier les urgences,

  • et trouver des solutions pérennes.

 

Sur le premier point, un rapport détaillé de la situation du Groupe est sorti le 15 février. A ce jour, il est demeuré inaccessible pour les élus du personnel.

 

FO est donc monté au créneau pour que l’accès à ce rapport soit élargi et a exigé qu’il soit présenté lors d’un prochain Comité de Groupe.

 

Sur le traitement des urgences, FO a salué le soutien financier apporté aux sites en difficulté, notamment là où des problèmes d’approvisionnement faisaient jour, même si des signaux de dégradation des conditions de travail continuent de nous parvenir.

 

Sur l’avenir du groupe, le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) a informé les syndicats de la probabilité de découper le Groupe en trois pôles : pâtes alimentaires, traiteur et salaison.

 

 

FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

 

 

Les potentiels repreneurs pourraient donc être tentés de rapatrier les activités sur leurs sites et de fermer les usines du Groupe Turenne-Lafayette qui nécessitent parfois des investissements sur les outils de travail.

 

Par ailleurs, FO a demandé à ne pas brader des marques fortes et à ce que soient privilégiées les offres françaises afin de ne pas délocaliser la production.

 

Aucun calendrier n’a été donné, aucune information sur les offres n’a été communiquée...

 

FO a fait part de son étonnement sur le fait que lors de cette réunion sensée rassurer les salariés, aucune matière concrète n’a été apportée alors que nous sommes en pleine guerre des prix avec les concurrence et en pleine négociations avec la Grande distribution.

 

L’opacité perdure donc sur le dossier Turenne-Lafayette et les 3 200 salariés n’en savent pas plus sur leur avenir.

 

FO reste mobilisée et entend faire intervenir ses experts sur le dossier pour s’assurer de la préservation de l’intérêt des salariés.

 

Communiqué  FGTA FO

Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette
Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette

Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette

Turenne-Lafayette, l’opacité perdure pour les salariés !
Repost 0
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 11:02
La saga continue dans la restauration : après Clément, est-ce le tour du groupe FLO ?
 Photographie de flightlog - DSC_0563 Uploaded by Paris 17, CC BY 2.

Photographie de flightlog - DSC_0563 Uploaded by Paris 17, CC BY 2.

La saga continue dans la restauration : après Clément, est-ce le tour du groupe FLO ?

 

 Maison mère des enseignes Hippopotamus, Tablapizza, Taverne de Maître Kanter, ou Bistro Romain…, le groupe FLO est-il sous perfusion ?

 

Le groupe survit grâce à la réserve de 6,2 millions d’euros mise à sa disposition par son principal actionnaire, la Financière FLO, et sur le moratoire accepté par les créanciers ; deux mesures qui cesseront de produire tout effet après le mois d’avril.

 

Que se passera-t-il ensuite ?

 

 

La crise n’explique pas tout !

 

La crise a eu un impact important sur le secteur de la restauration, mais certaines chaînes, parfois pilotées par des fonds d’investissement, sont guidées par une rentabilité à outrance et une vision à court terme qui relèguent les salariés et les clients à de simples variables d’ajustement.

 

La FGTA-FO restera vigilante sur l’impact de ce bouleversement sur l’emploi et sur les acquis des salariés.

Elle reste à la disposition de ses représentants au sein du groupe pour les accompagner dans ce sens.

 

Communication FGTA FO

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

La saga continue dans la restauration : après Clément, est-ce le tour du groupe FLO ?
La saga continue dans la restauration : après Clément, est-ce le tour du groupe FLO ?
La saga continue dans la restauration : après Clément, est-ce le tour du groupe FLO ?
Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 09:34
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
La consultation devra se dérouler aujourd'hui

La consultation devra se dérouler aujourd'hui

Début de l'AG FO Carrefour Hypers à Nantes.

 

 Les représentants des syndicats FO Carrefour Hyper  vont s'exprimer sur le travail dominical après consultation de leurs adhérents et des salariés des magasins.

 

Dés qu'ils seront connus nous relaterons sur cette page (voir ci-dessous) les résultats de la consultation.

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"
il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
Décompte  au sortir de l'urne

Décompte au sortir de l'urne

Le dépouillement

Le dépouillement

CARREFOUR HYPERS, FO DIT NON AU TRAVAIL DOMINICAL

 

Réunis en Assemblée générale ce jour après un mois de réflexion et de consultation des adhérents et salariés, les syndicats FO des hypermarchés Carrefour ont voté à plus de 85% contre le projet d’ouverture dominicale.

 

En tant que syndicat majoritaire avec 46% de représentativité, l’accord de FO était indispensable.

 

Ce vote et les débats qui l’ont précédé ont démontré deux choses :

> Les représentants FO ne sont pas favorables au travail du dimanche, position largement partagée au sein de l’organisation syndicale,


> Il y a dans les rangs de FO une vraie réflexion et une véritable attention portée aux évolutions du commerce et aux modes de consommation.

 

Toutefois, il n’est pas l’heure de remettre en cause l’accord qui existe entre FO et la Direction sur le travail dominical.

 

 

Détails du résultat:


126 syndicats ont émis un avis 


Pour 18 
Contre 108 


85, 72% contre 


FO ne sera pas signataire de cet accord 🎈🎈🎈🎈🎈


Merci aux adhérents et tous les salariés pour votre participation  et votre confiance 

 

Merci à Joëlle pour ces infos !

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

Ce vote met un terme au projet d'accord. Les salariés des hypers  informés et consultés  sur les mesures d'ouvertures dominicales ont très largement exprimé leur refus de sacrifier leur vie pour le travail les dimanches.

BM

L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 07:50
FTGTA FO: Repères n°47,  Loi Travail, droits et obligations des salariés
FTGTA FO: Repères n°47,  Loi Travail, droits et obligations des salariés
Repères n°47 :    Loi Travail, droits et obligations des salariés

Repères n°47 :    Loi Travail, droits et obligations des salariés

Repères n°47 :    Loi Travail, droits et obligations des salariés

 


LOI TRAVAIL ET INVERSION DE LA HIÉRARCHIE DES NORMES 

LES SALARIÉS LES PREMIERS SACRIFIÉS

 

 

La densité de la loi Travail et les pans entiers du code du travail réformés par ce texte n’ont pas rendu possible de réunir dans un seul numéro de Repères un examen détaillé de la loi.

 

Ardents & fidèles lecteurs de notre Blog retrouvez notre article précédent du 23 novembre 2016 sur les méfaits de la Loi travail, comprenant le N°46 -  (tome 1) -  du magazine Repères dédié:

Suivre le lien ci dessous:  

 

 

http://foed.over-blog.com/2016/11/reperes-n-46-loi-travail-la-negociation-collective-et-la-representation-du-personnel.html

 

 

Nos lecteurs trouveront donc dans le présent numéro le Tome 2 de nos travaux d’analyse juridique et syndicale de la loi Travail.

 

- Le premier tome  - (Repères N°46) -   portait sur les modifications applicables aux droits collectifs des salariés concernant la négociation collective et la représentation du personnel ;

- Le présent second tome - (Repères N°47) -  porte sur les modifications législatives concernant les droits et obligations individuels des salariés (exemples : durée du travail, congés, licenciement…).

 

Mais quelles que soient les dispositions analysées, il n’en demeure pas moins que le principe directeur de cette loi est inchangé : la priorité qui est donnée sur nombre de domaines aux accords d'entreprise par rapport aux conventions et accords de branche ou à la loi.

 

C’est ce l’on appelle l’inversion de la hiérarchie des normes.

 

Par exemple, pour la majoration de salaire des heures supplémentaires, ce n'est qu'à défaut d'accord collectif d'entreprise ou d'établissement qu'un accord de branche ou la loi fixera la question.

 

Concrètement, c’est désormais l’ensemble des questions liées au temps de travail dans les entreprises qui relève de la négociation d’entreprise constituant ainsi un instrument de dumping social entre entreprises d’une même branche d’activité.

 

 

Le même type d'articulation est prévu pour les congés payés et les congés spécifiques.

 

 

Ainsi, par exemple, les conventions collectives nationales n’assureront plus désormais leur rôle de socle républicain permettant un minimum d’égalité des droits entre les salariés des entreprises.

Ainsi et de fait, les conventions collectives ne constitueront désormais plus un des filets sociaux de notre réglementation du travail sur plusieurs thèmes majeurs.

 

 

Mais ce grand lessivage de notre code du travail n’est pas encore arrivé à son terme.

En effet, encore environ 130 textes réglementaires, principalement des décrets, simples ou en Conseil d’État, sont attendus pour permettre l’application effective de la loi d’août 2016.

 

 

De même, le Sénat présente également un état des lieux des rapports et ordonnances prévus par la loi et pas moins de 15 rapports et de 4 ordonnances devraient être encore publiés pour compléter la loi Travail.

 

 

Face à cette nouvelle inflation juridique attendue, et pour que les salariés de nos secteurs d’activités soient en mesure d’appréhender au plus vite le nouveau cadre juridique qu’on leur impose, le secteur juridique fédéral a pris l’initiative de mettre en place une commission de suivi de la loi Travail.

 

 

Elle rendra régulièrement compte de ses travaux à nos adhérents à travers la veille juridique publié bi-mensuellement sur le site de la FGTA:

 

http://www.fgtafo.fr/informations-juridiques.

 

Gageons que cette commission sera un nouvel outil pour organiser la riposte juridique et syndicale de la FGTA-FO à cette loi inique.

 

POUR LA FGTA-FO, IL EST DONC URGENT D’ENTRER EN RÉSISTANCE CONTRE CETTE LOI AVEC UN MOT D’ORDRE : NE TOUCHEZ PAS À NOS ACQUIS SOCIAUX !

 

Dejan Terglav,  Secrétaire général de la FGTA-FO

FTGTA FO: Repères n°47,  Loi Travail, droits et obligations des salariés

Telecharger le magazine Repères N°47. Tome 2 dédié à la Loi MEK, dite loi travail

FTGTA FO: Repères n°47,  Loi Travail, droits et obligations des salariés
FTGTA FO: Repères n°47,  Loi Travail, droits et obligations des salariés
Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 23:02
Les délégués syndicaux centraux réunis à Paris !
Les délégués syndicaux centraux réunis à Paris !

Les délégués syndicaux centraux réunis à Paris !

Les délégués syndicaux centraux réunis à Paris !

 


Pour redémarrer l’année pied au plancher, la FGTA-FO a convié le 11 janvier à Paris l’ensemble des délégués syndicaux centraux de tous ses secteurs d’activités professionnelles.

Plus de 80 élus ont répondu à cet appel et ont donc pu assister au discours de politique générale du Secrétaire général Dejan Terglav, ainsi qu’à une passionnante intervention du Docteur Saldmann sur la prévention des risques cardio-vasculaires.

 

Retour sur cette matinée.

 

 

L’actualité sociale et fédérale

 

 

Après avoir présenté ses vœux aux participants, Dejan Terglav a directement abordé les sujets qui vont avoir des conséquences directes sur la vie syndicale quotidienne avec en premier lieu, la loi Travail. Avec sa cohorte de décrets et de jurisprudences, elle devra faire l’objet d’un suivi d’analyse et d’information. Telle est la mission qui a été confiée à la Commission loi Travail qu’a présentée Michel Enguelz plus tard dans la réunion.

 

En plus des deux Repères consacrés à ce sujet et disponibles en téléchargement sur le site Internet www.fgtafo.fr, cette commission composée d’un avocat et de secrétaires fédéraux de chaque secteur se réunira régulièrement pour établir des documents et des circulaires à destination des syndicats.

 

Le Secrétaire général a également évoqué un plan de formation pour les adhérents sur ce sujet.

 

 

Dejan Terglav a aussi appelé à tirer les enseignements de l’échec du combat contre cette loi et le problème du manque de visibilité de FO sur le sujet.

 

Quel sera l’impact de cette lutte sur la représentativité de FO ?

 

Réponse prochainement avec les résultats des élections TPE.

 

 

Autre actualité brulante, les élections présidentielles. Quelle que soit l’issue du scrutin, les programmes portés par les différents favoris ne sont clairement pas favorables aux syndicats…

 

Dans ce contexte, Dejan Terglav a insisté sur la nécessité pour FO d’être fort et c’est pourquoi la politique d’investissement de la Fédération auprès des syndicats et des DSC sera maintenue. La représentativité par les implantations nouvelles et une politique d’adhésion systématique doivent être les objectifs prioritaires !

 

 

Sur le travail du dimanche qui se généralise, le Secrétaire général a réitéré l’opposition fédérale mais a tenu à rappeler qu’elle respecterait l’indépendance et la liberté de chacun des syndicats FO dans leurs entreprises.

 

Il a ensuite dénoncé la fusion des conventions collectives nationales qui verra la multiplication des interlocuteurs patronaux et donc une difficulté croissante pour les syndicats de conclure un accord favorable aux salariés.

 

 

Le Secrétaire général a conclu son discours par deux annonces.

 

 

Tout d’abord, la nomination de Denis Raguet au poste de Trésorier général, et de Patricia Drevon au poste de trésorière-adjointe, puis les dates du prochain Congrès fédéral qui se tiendra à St Malo (du 18 au 22 juin 2018). Cette ville accueillante constituera un cadre idéal pour les prochains travaux.

 

 

La prévention des risques cardio-vasculaires

 

 

Invité de la Fédération, le Docteur Saldmann de l’hôpital européen Georges-Pompidou a présenté les grands principes d’alimentation et de rythme de vie nécessaires à la prévention des risques cardio-vasculaires.

 

Voici son programme de bonnes résolutions :

 

Faire des bilans vasculaires réguliers à partir de 45 ans
Faire 30 minutes d’exercice quotidien en continu (le meilleur médicament)
30% de calories en moins, c’est 20% de vie en plus
Limiter le sel et le sucre, accélérateur de vieillissement
Bien dormir dans le noir complet
12 rapports sexuels par mois minimum (augmente de dix ans l’espérance de vie)
2 à 4 carrés de chocolat noir 100% par jour
Consommer des aliments à l’indice glycémique faible


Le Docteur a bien insisté auprès d’une assemblée on ne peut plus attentive : si notre médecine préventive est excellente, notre médecine curative a encore beaucoup à découvrir.

 

Il a invité les délégués à écouter leurs corps et leurs goûts. Une alimentation saine est une question d’habitude et de plaisir. Elle ne doit pas être synonyme d’austérité !

 

 

Après les nombreuses questions des délégués qui ont témoigné de leur intérêt pour les recommandations du Docteur Saldmann, plusieurs interventions fédérales ont conclu cette matinée chargée :

 

Laurent Rescanières sur la nécessité de syndiquer cadres et agents de maîtrise (plus d’info via cadres@fgta-fo.org),

la commission loi Travail par Michel Enguelz, et le secteur des emplois de la famille (assistantes maternelles et salariés du particulier employeur) par Véronique Delaitre qui a exhorté les participants à faire connaitre son syndicat dans leur cercle de connaissances.

La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
La FGTA FO réunit ses DSC
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans FGTA FO Communique Communication FGTA FO histoire
commenter cet article