Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

.Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

CONTACT REGION

NADINE (Paris & IDF, région Centre) 06 36 97 10 40

NATHALIE (UD FO 62 ) 06 30 60 74 70

SOFYANE ( Rhin Rhône - Est ) 06 61 50 67 96

ERIC ( Centre & Centre Ouest) 06 85 15 20 73

 Cyril  Délégué Syndical Central FO CPF  06 25 56 84 86

SANDRINE, Secrétaire CE  Région Centre - Paris 06 98 43 61 93

28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 14:39
Mais combien de magasins sont dans cette situation ?

Mais combien de magasins sont dans cette situation ?

C’est reparti pour un tour… C&A ferme les portes de son magasin de Boulazac

 

On croyait C&A en position économique difficile, pas tant que ça apparemment… Après une fermeture de 7 mois en 2013/2014 qui a coûté cher aux salariés de l’entreprise avec une estimation à pas moins de 900 000 euros de perte de chiffre d’affaires, la direction de l’entreprise réitère sa manœuvre et laisse à nouveau ses clients à la porte !

 

 

L’inquiétude des salariés quant à l’absence totale d’information à la clientèle ne semble pas partagée. D’ailleurs les salariés eux-mêmes ne savent pas grand-chose : maintien de salaire et fermeture jusqu’à nouvel ordre.

 

La motivation officielle avancée par la direction ?

 

Mettre en sécurité les salariés et la clientèle du fait de l’absence de responsable…

 

Mais combien de magasins sont dans cette situation ?

 

Pour autant la direction les laisse ouverts et exige des salariés de faire tourner la boutique quand même !

 

Pour la Fédération des Employés et Cadres FO, cette situation est d’autant plus inacceptable que les premiers motifs évoqués par la direction de C&A France sont la suite de ses attaques incessantes contre la Déléguée Syndicale Centrale.

 

FO encourage tous les salariés qui sont dans la même situation de carence d’encadrement, à contacter leur CHSCT respectif.

 

La direction de C&A France doit avoir la même politique de sécurité partout, ou alors cela confirme que ce n’est qu’une manœuvre.

 

La Fédération des Employés et Cadres FO soutient ses militants confrontés à ce type de manoeuvre. Plus de 3 ans de procédure, trop c’est trop.

 

Communiqué de la FEC-FO -  Section fédérale du Commerce non alimentaire

C’est reparti pour un tour… C&A ferme les portes de son magasin de Boulazac
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse Actu sociale
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 00:18
Intermarché accepte d’acheter la viande...
Repost 0
@ FO CPF system (BM) FO CPF - dans InFO Dia - revue de presse Actu
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 18:16
Adoption définitive de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales

Adoption définitive de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales


On avance !, s’est félicitée la confédération FO après l’adoption de la loi obligeant les multinationales françaises à surveiller que leurs sous-traitants respectent les droits des travailleurs et environnementaux.

 

Mais pour FO, le débat et la négociation doivent continuer, en France et au-delà, dans le cadre des normes de l’OIT.

 

La loi s’applique aux groupes français de plus de 5 000 et de plus de 10 000 salariés.

 

Ils devront élaborer un plan de vigilance pour identifier et prévenir les risques humains et sanitaires liés à leurs activités, tout au long de la chaîne d’approvisionnement. 

 

 Sourcing :    FO Hebdo / EVELYNE SALAMERO

Adoption définitive de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - revue de presse InFO Dia - Social
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 13:47
Les entreprises mondiales les plus florissantes génèrent plus de richesse que certains États d’Europe, aidées par des politiques fiscales qui leur sont favorables.

Les entreprises mondiales les plus florissantes génèrent plus de richesse que certains États d’Europe, aidées par des politiques fiscales qui leur sont favorables.

500 entreprises emploient 67 millions de salariés

500 entreprises emploient 67 millions de salariés

Le pouvoir d’influence grandissant des multinationales

 


Les entreprises mondiales les plus florissantes génèrent plus de richesse que certains États d’Europe, aidées par des politiques fiscales qui leur sont favorables.

 

 

Le Chicago Council on Global Affairs, un club de réflexion américain, a publié fin 2016 un classement des cent économies mondiales générant le plus de revenus.

Le think tank a comparé des données telles que les chiffres d’affaires des plus grandes multinationales avec le PIB des grandes métropoles et des pays. Un exercice un peu risqué car il mêle des entités et des données assez différentes.

 

Mais ce classement permet de témoigner de l’influence grandissante de villes et de multinationales dans le concert des nations.

 

Que ressort-il de cette étude ? Qu’avec 452,6 milliards de dollars en 2014, le chiffre d’affaires de Walmart, le géant américain de la grande distribution, dépasse le PIB de la Suisse, mais également celui de la Suède ou de l’Autriche.

 

Hormis le groupe Volkswagen, situé à la centième place, les autres entreprises présentes dans le classement du think tank sont toutes des géants du pétrole (Shell, Sinopec, ExxonMobil, BP et PetroChina).

 

 

En septembre 2016, l’ONG britannique Global Justice Now avait publié une étude qui concluait que les dix principales entreprises mondiales étaient plus fortunées que l’addition de la richesse des 180 pays les moins riches de la planète.

 

Walmart, première entreprise mondiale, pèse financièrement davantage que l’Espagne, l’Australie ou les Pays-Bas.

 

 

500 entreprises emploient 67 millions de salariés

 

 

Selon le magazine Fortune, les cinq cents plus grandes entreprises mondiales ont généré en 2015 des recettes de 27 600 milliards de dollars et des bénéfices de 1 500 milliards de dollars. Ensemble, ces cinq cents entreprises emploient 67 millions de personnes dans le monde et sont présentes dans trente-trois pays.

 

À la première marche du podium de Fortune, l’incontournable Walmart, avec 482,13 milliards de dollars.

Sur la deuxième marche : State Grid, le producteur et fournisseur d’électricité chinois, qui totalise 329,6 milliards de dollars.

 

Puis viennent des entreprises pétrolières : China National Petroleum (299,27 milliards), Sinopec Group (294,34 milliards) et la Royal Dutch Shell (272,15 milliards).

 

L’entreprise française la mieux placée, Total, à la 24e place, affiche un chiffre d’affaires de 143,42 milliards de dollars, suivie d’Axa, qui figure à la 33e place avec un chiffre d’affaires de 129,25 milliards de dollars.

 

 

Des classements qui confirment la force de frappe de ces entreprises et renseignent sur leur capacité d’influence auprès des acteurs politiques nationaux et internationaux pour obtenir des réglementations adaptées à leurs intérêts.

 

En 2010, le Forum économique mondial de Davos avait évoqué le fait que les sociétés multinationales devraient avoir un rôle formel de négociation dans la coopération internationale.

 

Zoom : Des villes plus riches que des États 

 


Le think tank de Chicago s’est également penché sur le poids grandissant des villes dans l’économie mondiale.

 

Le PIB de New York (1 334 milliards de dollars) ou de Tokyo (1 500 milliards) se situe au même niveau que celui de l’Espagne ou de la Turquie.

 

La richesse produite par la région parisienne est plus importante que l’économie nationale des Philippines ou de l’Afrique du Sud.

 

Le PIB de la région parisienne représente 27,6 % de la richesse générée en France.

La métropole de Séoul-Incheon pèse 47,4 % du PIB de la Corée du Sud. Et 36 % du PIB néerlandais est produit par le duo de villes Amsterdam et Rotterdam.

 

Sourcing:   FO Hebdo /  NADIA DJABALI

La richesse produite par la région parisienne est plus importante que l’économie nationale des Philippines ou de l’Afrique du Sud.

La richesse produite par la région parisienne est plus importante que l’économie nationale des Philippines ou de l’Afrique du Sud.

À la première marche du podium de Fortune, l’incontournable Walmart, avec 482,13 milliards de dollars.
À la première marche du podium de Fortune, l’incontournable Walmart, avec 482,13 milliards de dollars.

À la première marche du podium de Fortune, l’incontournable Walmart, avec 482,13 milliards de dollars.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - revue de presse InFO Dia - Social Actu sociale SOCIETE
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 16:15
Métiers les plus touchés selon le COE : les métiers manuels peu qualifiés.

Métiers les plus touchés selon le COE : les métiers manuels peu qualifiés.

Leur nombre a augmenté de 33 % en quinze ans, passant de 6,9 millions en 1998 à 9,1 millions en 2013.

Leur nombre a augmenté de 33 % en quinze ans, passant de 6,9 millions en 1998 à 9,1 millions en 2013.

Robots tueurs : 1,49 million d’emplois victimes

 

 

1,49 million d’emplois sont considérés comme « très exposés » aux mutations technologiques en France, et donc susceptibles d’être détruits, d’après un rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE), intitulé « Automatisation, numérisation et emploi » publié en plusieurs parties le 12 janvier et le 1er février derniers.

 

Ils sont 3,4 millions, soit 15 % des salariés, à occuper des emplois potentiellement « automatisables », selon la note d’analyse « L’effet de l’automatisation sur l’emploi : ce qu’on sait et ce qu’on ignore » de France Stratégie publiée en juillet 2016.

 

Ce « laboratoire de réflexion », lointain héritier du Commissariat général du Plan, avait atténué son tableau en soulignant qu’en 2013 on comptait 200 000 emplois automatisables de moins qu’en 1998 et que de plus en plus d’emplois apparaissent peu automatisables en France.

 

Leur nombre a augmenté de 33 % en quinze ans, passant de 6,9 millions en 1998 à 9,1 millions en 2013.

 

Les jardiniers pas épargnés

 

Métiers les plus touchés selon le COE : les métiers manuels peu qualifiés.

 

En première ligne : les agents d’entretien avec l’indice d’automatisation le plus fort, à 21%, soit 320.215 personnes.

 

Viennent ensuite les ouvriers qualifiés des industries de process (95 545) et des ouvriers non qualifiés de la manutention (85 965), mais aussi, dans une moindre mesure, les cuisiniers, les maraîchers, les jardiniers et les viticulteurs.

 

Si le COE affiche un chiffre moins inquiétant, il n’en précise pas moins que la moitié des emplois existants est susceptible d’évoluer, dans leur contenu, de façon significative à très importante.

 

Sourcing:   FO Hebdo / MICHEL POURCELOT

Si le COE affiche un chiffre moins inquiétant, il n’en précise pas moins que la moitié des emplois existants est susceptible d’évoluer, dans leur contenu, de façon significative à très importante.
Si le COE affiche un chiffre moins inquiétant, il n’en précise pas moins que la moitié des emplois existants est susceptible d’évoluer, dans leur contenu, de façon significative à très importante.

Si le COE affiche un chiffre moins inquiétant, il n’en précise pas moins que la moitié des emplois existants est susceptible d’évoluer, dans leur contenu, de façon significative à très importante.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 12:05
Honorez les traités", réclament les manifestants qui mettent en avant la violation de leurs droits constitutionnels.

Honorez les traités", réclament les manifestants qui mettent en avant la violation de leurs droits constitutionnels.

C'est le triste spectacle du campement de Standing Rock, symbole du combat des Sioux contre le tracé de l’oléoduc Dakota Access Pipeline.

C'est le triste spectacle du campement de Standing Rock, symbole du combat des Sioux contre le tracé de l’oléoduc Dakota Access Pipeline.

Des tipis qui flambent sur fond de prairies enneigées :

 

C'est le triste spectacle du campement de Standing Rock, symbole du combat des Sioux contre le tracé de l’oléoduc Dakota Access Pipeline.

 

Début décembre, les Indiens et leurs soutiens fêtaient pourtant le rejet du tracé prévu pour traverser leurs terres.

 

L’oléoduc de 1.900 kilomètres traverse des sites funéraires sacrés près de la réserve indienne de Standing Rock.

 

Une proximité qui fait également craindre une pollution des eaux potables du lac artificiel Oahe, principale source d’approvisionnement en eau de la tribu, sous lequel passera le pipeline. 

 

Mais la décision de l'administration Obama a été vite remise en cause par Donald Trump.

 

Le 22 février, devant un ultimatum des autorités, les derniers opposants ont quitté le campement en brûlant leurs tentes.

 

Stephen Yang/Getty Images/AFP

Publié le 23-02-2017 à 15h30 par L'Obs

 

NDR / BM

Les envahisseurs continuent le sale boulot entrepris par leurs pères, meurtres, exactions, spoliations, lynchages, expropriations, violation des droits fondamentaux constitutionnels......Crimes contre l'humanité!

BM

Mais la décision de l'administration Obama a été vite remise en cause par Donald Trump.

Mais la décision de l'administration Obama a été vite remise en cause par Donald Trump.

Le 22 février, devant un ultimatum des autorités, les derniers opposants ont quitté le campement en brûlant leurs tentes.
Le 22 février, devant un ultimatum des autorités, les derniers opposants ont quitté le campement en brûlant leurs tentes.

Le 22 février, devant un ultimatum des autorités, les derniers opposants ont quitté le campement en brûlant leurs tentes.

Des dizaines de militants restés après l'expiration de l'ultimatum des autorités ont été arrêtés.

Des dizaines de militants restés après l'expiration de l'ultimatum des autorités ont été arrêtés.

Des barrières en béton protègent l'accès au site de constructions du Dakota Access, le 9 février. Le pipeline devrait être opérationnel dans les trois mois, selon Energy Transfer Partners.
Des barrières en béton protègent l'accès au site de constructions du Dakota Access, le 9 février. Le pipeline devrait être opérationnel dans les trois mois, selon Energy Transfer Partners.

Des barrières en béton protègent l'accès au site de constructions du Dakota Access, le 9 février. Le pipeline devrait être opérationnel dans les trois mois, selon Energy Transfer Partners.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Colère InFO Dia - revue de presse Coups de gueule
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 22:42
Les arrêts de travail se multiplient du fait de la fatigue accumulée pour pallier le manque de bras.

Les arrêts de travail se multiplient du fait de la fatigue accumulée pour pallier le manque de bras.

Carrefour Alma – Rennes : une grève réussie


 

Vendredi 17 février, les employés de l’hypermarché Carrefour Alma de Rennes se sont mis en grève à l’appel des syndicats CGT et FO du magasin.

 

Les travailleurs voulaient protester contre la très faible augmentation des salaires prévue et dénoncer les conditions de travail qui se dégradent fortement depuis des années.

 

En effet la direction du groupe ne propose qu’une augmentation de 0,5 %, soit 6 euros pour un salaire de 1 200 euros net : une goutte d’eau face aux dépenses du quotidien !

 

Quant aux effectifs du magasin, les départs à la retraite et les démissions ne sont plus systématiquement remplacés, ou seulement par des contrats à temps partiel ou en intérim.

 

Les arrêts de travail se multiplient du fait de la fatigue accumulée pour pallier le manque de bras.

 

Face à cette situation, les travailleurs du magasin ont voulu montrer leur colère. À partir de 7 heures du matin, ils se sont rassemblés à une cinquantaine devant la surface de vente. Une assemblée générale a eu lieu, où chacun a pu exprimer son mécontentement et mettre en avant les revendications jugées nécessaires : des embauches pour faire face à la charge de travail et un salaire décent.

 

 

Les grévistes étaient conscients qu’il faudra sûrement remettre ça pour que la direction revoie sa copie.

Toutefois, encouragés par le recul de Carrefour sur son projet de travail du dimanche, suite à une mobilisation le mois dernier, ils savent que c’est possible, ensemble, de la faire céder.

Sourcing: LO

Carrefour Alma – Rennes : une grève réussie
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Conflit social InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 15:19
FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

William Saurin, comme Madrange, Paul Prédault ou Garbit, fait partie de la holding Financière Turenne Lafayette

William Saurin, comme Madrange, Paul Prédault ou Garbit, fait partie de la holding Financière Turenne Lafayette

Turenne-Lafayette, l’opacité perdure pour les salariés !


 

Une rencontre s’est tenue mercredi 22 février entre les organisations syndicales du groupe Turenne-Lafayette et les ministères de l’Économie et des Finances, du Travail, et de l’Agriculture.

 

Pour FO, cette réunion devait répondre à trois objectifs :

 

  • comprendre ce qu’il s’est passé,

  • pallier les urgences,

  • et trouver des solutions pérennes.

 

Sur le premier point, un rapport détaillé de la situation du Groupe est sorti le 15 février. A ce jour, il est demeuré inaccessible pour les élus du personnel.

 

FO est donc monté au créneau pour que l’accès à ce rapport soit élargi et a exigé qu’il soit présenté lors d’un prochain Comité de Groupe.

 

Sur le traitement des urgences, FO a salué le soutien financier apporté aux sites en difficulté, notamment là où des problèmes d’approvisionnement faisaient jour, même si des signaux de dégradation des conditions de travail continuent de nous parvenir.

 

Sur l’avenir du groupe, le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) a informé les syndicats de la probabilité de découper le Groupe en trois pôles : pâtes alimentaires, traiteur et salaison.

 

 

FO s’inquiète évidemment pour le maintien des emplois sur site, et particulièrement dans les salaisons puisque dans ce secteur le manque de volumes à traiter est généralisé.

 

 

Les potentiels repreneurs pourraient donc être tentés de rapatrier les activités sur leurs sites et de fermer les usines du Groupe Turenne-Lafayette qui nécessitent parfois des investissements sur les outils de travail.

 

Par ailleurs, FO a demandé à ne pas brader des marques fortes et à ce que soient privilégiées les offres françaises afin de ne pas délocaliser la production.

 

Aucun calendrier n’a été donné, aucune information sur les offres n’a été communiquée...

 

FO a fait part de son étonnement sur le fait que lors de cette réunion sensée rassurer les salariés, aucune matière concrète n’a été apportée alors que nous sommes en pleine guerre des prix avec les concurrence et en pleine négociations avec la Grande distribution.

 

L’opacité perdure donc sur le dossier Turenne-Lafayette et les 3 200 salariés n’en savent pas plus sur leur avenir.

 

FO reste mobilisée et entend faire intervenir ses experts sur le dossier pour s’assurer de la préservation de l’intérêt des salariés.

 

Communiqué  FGTA FO

Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette
Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette

Deux des multiples marques du groupe Turenne Lafayette

Turenne-Lafayette, l’opacité perdure pour les salariés !
Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 14:12
30 000 morts en Angleterre à cause de l’austérité budgétaire

SURMORTALITÉ


30 000 morts en Angleterre à cause de l’austérité budgétaire

 


30 000 décès en plus en 2015, du jamais vu en Angleterre depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Outre-Manche, la polémique enfle depuis que des chercheurs de l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres et des universités d’Oxford et de Blackburn ont publié les résultats de leur étude.

 

Les preuves indiquent une défaillance majeure du système de santé, ont conclu les chercheurs britanniques après avoir établi un lien entre cette surmortalité et la politique de réduction budgétaire menée par le gouvernement conservateur depuis 2010.

 

Pire encore, ce pic de surmortalité qui affecte l’Angleterre et le pays de Galles semble s’installer dans le temps : les données provisoires récoltées depuis octobre 2016 montrent une augmentation de 7 % des décès par rapport à une moyenne établie sur cinq ans.

 

Point de rupture

 

Les universitaires pointent comme principale raison, l’insuffisance des ressources nécessaires au bon fonctionnement du National Health Service, le service public britannique de la santé.

 

Conséquences :

 

  • augmentation des délais d’attente avant une admission hospitalière ;

  • pénurie de lits disponibles dans les hôpitaux ;

  • délai d’attente importants avant d’effectuer les tests nécessaires à l’établissement d’un diagnostic médical.

 

En cause également, le temps d’attente des ambulances et les trois semaines de patience avant de se faire ausculter par un généraliste ; Enfin, la multiplication des annulations d’opération de chirurgie pour des raisons non cliniques, comme le non remplacement de postes vacants.

 

16,5 milliards de livres sterling en moins

 

Le porte-parole du ministère de la Santé a contesté les résultats de l’étude et a accusé de partialité les auteurs du rapport.

Il leur reproche également d’avoir ignoré les variations saisonnières.

 

 

Le ministère a par ailleurs signalé que le budget de la santé avait augmenté de 15 milliards de livres entre 2009 et 2015. Mais il s’est bien gardé d’évoquer la baisse de 16,5 milliards de livres depuis 2011 du budget de l’aide sociale.

 

Résultat : la pénurie d’aides et d’infirmières à domicile a bloqué dans les hôpitaux des personnes âgées sans besoin médicaux lourds.

 

« Il peut sembler évident que plus de personnes âgées sont décédées prématurément en raison des coupes gouvernementales, a déclaré le professeur Danny Dorling, de l’université d’Oxford. Mais à ce jour le gouvernement n’a pas encore admis sa responsabilité. »

 

 

Manifestation nationale le 4 mars

 

 

Le gouvernement de Theresa May continuera-t-il de regarder ailleurs ?

 

 

Le 4 mars prochain, syndicats de salariés et professionnels de santé se rappelleront à son bon souvenir en manifestant dans toute l’Angleterre contre les coupes budgétaires dont sont victimes la population et le service public de la santé.

 

Sourcing:    FO Hebdo /  NADIA DJABALI

 

30 000 morts en Angleterre à cause de l’austérité budgétaire
30 000 morts en Angleterre à cause de l’austérité budgétaire
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse SOCIETE
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 15:26
The Lidl prototype store in the Fredericksburg, Va. area of Spotsylvania County. (Lidl)

The Lidl prototype store in the Fredericksburg, Va. area of Spotsylvania County. (Lidl)

How German grocer Lidl plans to conquer the U.S. market

A first look at how German grocer Lidl plans to conquer the U.S. market

 

On a busy road in the Fredericksburg, Va. area, a tall, black security fence guards a sprawling — and, for now, largely empty — brick-and-glass building: LIDL

 

The under-wraps facility is a prototype store for Lidl, a German grocery chain that has been working for more than a year to plot its entry into the U.S. market.

 

The company is using the space to test which details appeal to American shoppers: To hit on what kind of signage looks good dangling from the ceiling, to figure out how many aisles makes for the most efficient movement through the store.

 

Lidl  is a global grocery juggernaut, with 10,000 stores in 27 countries. It has made its name offering a limited assortment of goods, many of them private label, at ultralow prices.

 

Now, it is ready to descend on America, potentially throwing a disruptive curveball in a retailing category that is already scrambling to adapt to new pressures, including the growth of online shopping and competition from nontraditional rivals such as drugstores.

 

Lidl is set to open 20 stores this summer in Virginia, North Carolina and South Carolina, an earlier debut than the 2018 time frame that it initially targeted. Within 12 months of opening its first U.S. stores, it is slated to have 100 locations up and down the East Coast.

 

One thing that is instantly noticeable in the prototype store: It is significantly larger than what is typical for Lidl overseas.

 

With about 21,000 square feet of shopping space, U.S. chief executive Brendan Proctor says, this store is 35 percent larger than some of the chain’s biggest stores in Europe. The company decided to go with a larger format because it thinks that it will need to offer a wider array of items to thrive in the U.S. market.

 

That’s just one of many tweaks that Lidl is making to its formula to address the expectations and habits of U.S. shoppers. It is offering chilled beer, for example, and free samples in its bakery department — things it doesn’t do elsewhere but that Proctor says are “normal” here.

 

When it comes to the exterior of the store, focus groups were initially shown a design that hewed fairly closely to what Lidl stores look like in Europe. Turns out, U.S. consumers thought it looked like a car dealership.

That sent Lidl back to the drawing board.


In other key ways, Lidl will stick to its usual game plan. Walking through the prototype store, past the refrigerated cases that will one day hold desserts, snack trays and cheeses, Proctor explains the strategy.

 

“A lot of the supermarkets are so large, it’s a challenge for people to go shopping,” he said. “If I wanted to go in and get a bottle of ketchup — first of all, there are probably about 24 aisles in the store. I have to find what aisle it’s in. I get there, I find that there’s 50 types of ketchup. Who honestly needs 50 types of ketchup? So we can streamline that.”

 

Lidl will aim to offer a tightly edited assortment, including familiar brands but also plenty of private-label goods. The current model includes just six aisles, a store layout that executives hope is conducive to easy navigation and flow. Other goods, such as produce, are displayed in islandlike groupings.

To make things efficient and to keep costs down, you might see items on shelves in the cardboard boxes they were shipped in.

 

As it does elsewhere, Lidl will feature a large section dedicated to non-grocery items. Proctor said that shoppers can expect to see items as diverse as drills, yoga pants and garden lawn mowers in this part of the store, which is to feature a constantly rotating array of items that cycle in about every week.

That could be an interesting way for Lidl to differentiate itself in the market, and it could introduce a T.J. Maxx-like “treasure hunt” vibe to the stores.

As Lidl begins its march up and down the East Coast, it is not yet clear which rival chains will be most affected by the new competition. Lidl shares attributes with Aldi, another German discounter, which has more than 1,600 stores stateside.

 

However, Mike Paglia, an analyst at Kantar Retail, said that the most affected retailers could end up being the likes of Giant and Safeway, which he said aren’t bringing anything particularly different to the marketplace.

 

Lidl has some 1,400 workers in the United States already, and it is poised to add 4,000 more when it opens the stores. As it tries to build a customer base, Proctor has pinpointed exactly what the chain is going to have to prove.

 


“When we work with our focus groups, there’s a challenge for a lot of our future customers,” Proctor said. “They’re saying, ‘Okay, but can you really get good quality at these prices?’

 

And so at U.S. headquarters in Arlington, Va., work is underway to try to ensure that Lidl delivers quality that sets it apart from competitors. Wine director Adam Lapierre estimates that he has tasted 10,000 wines as he curates the chain’s U.S. assortment.

 

In a test kitchen area, buyers might check a shipment from an apple supplier to make sure the fruit is crisp.

Others will prepare frozen pastries from suppliers using the same oven models that are to be used in stores, settling on the temperature and moisture levels that are needed to make them best.

 

Meanwhile, the team is working with suppliers to ensure that the floral bouquets don’t have blooms that open at different times. (Varying blooms, Proctor said, usually signal that the flowers haven’t been consistently stored in a temperature-controlled environment.)

 

And they’re strategizing around ways to cut waste as part of an effort to keep prices low. That includes evaluating such factors as the type of lighting used in the stores and the frequency with which the bakeries will make fresh bread.

 

Lidl would not discuss its marketing strategy. But Proctor offered hints about how the chain hopes to position itself in the broader grocery landscape.

 

“What we’ve seen and heard is that a lot of customers feel they’re being forced to compromise,” Proctor said. “So they’re either getting okay quality at a cheap price or they’re getting good quality and having to pay very, very high prices.

 

 

It remains to be seen whether this will be enough to entice shoppers to change their grocery routines. But Paglia, the analyst, said it has a good chance of working.

 

 

They’re able to quickly innovate and adapt what they do at a pace no one can match,” Paglia said. “Given their success in other markets, given the projections that we have for them, I think it’s safe to say that Lidl’s entrance in the U.S. will be one of the biggest events in U.S. retail over the next couple of years.

 


 

 

Sourcing:   The Washington Post   By Sarah Halzack February 15 

How German grocer Lidl plans to conquer the U.S. market
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - revue de presse
commenter cet article