Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 08:38
Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible
Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible
Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible

CONSOMMATION 

 


Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible

 


Depuis janvier 2017, les professionnels de l’automobile doivent proposer une pièce de réemploi à la place d’une pièce neuve pour l’entretien ou la réparation du véhicule de leurs clients, qui peuvent l’accepter ou la refuser.

Cette possibilité n’existe que pour certaines catégories de pièces automobiles (sièges, optiques et vitrages, carrosserie amovible, pièces mécaniques ou électroniques sauf celles de sécurité).

 

 

Cette disposition ne concerne que les voitures particulières et les camionnettes ; elle ne concerne pas les prestations d’entretien ou de réparation réalisées à titre gratuit, les véhicules sous garanties contractuelles, les actions de rappel de véhicules.

 

Les professionnels (garagistes, carrossiers, recycleurs et réparateurs…) doivent informer leur clientèle des prix et conditions de vente de ces pièces par voie de marquage, d’étiquetage, d’affichage ou autre. Il leur est également possible de proposer des pièces d’échange standard, qui sont des pièces d’occasion complètement refaites à neuf, répondant aux mêmes exigences de fabrication, de garantie et de qualité que les pièces d’origine.

 

 

Si le professionnel estime que les pièces de rechange concernées présentent un risque pour l’environnement, la santé publique ou la sécurité routière, il est autorisé à ne pas proposer l’échange à son client. De ce point de vue, il est rappelé que la pose de pièces d’occasion par le garagiste ne l’exonère pas de sa responsabilité juridique en cas de présence de défauts de conformité ou de vices cachés atteignant lesdites pièces.

 

 

Des économies en vue pour les automobilistes, estimées entre 50 % et 70 % par rapport à l’achat de pièces neuves. À voir… En toute hypothèse, pour l’AFOC, c’est le consommateur qui doit décider et pour ce faire, il faudra qu’il arbitre en fonction de l’âge de son véhicule, de la nature de la pièce, de sa durée de fonctionnement prévisible et des surcoûts éventuels de temps d’intervention pour la re-conditionner.

 

Il n’y a rien d’évident en effet à ce que la pièce de réemploi s’impose dans tous les cas de figure.

 

La bonne opération économique n’est pas forcément la bonne opération tout court et les propriétaires de véhicules de moins de huit ans peuvent y réfléchir.

 

 

Voir en ligne : AFOC - Site internet

http://afoc.fr/

Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible
Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible
Faire réparer son véhicule avec des pièces d’occasion, c’est possible
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia Conso AFOC - Consommation InFO Conso AFOC
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 11:17
Circuler à vélo : les règles à connaître
Circuler à vélo : les règles à connaître
Circuler à vélo : les règles à connaître

CONSOMMATION 

 


Circuler à vélo : les règles à connaître

 


Règles de sécurité, équipements de protection, assurance, sanctions…

 

Que faut-il savoir avant de circuler à vélo ?

 

 

La Sécurité routière rappelle notamment les obligations en matière d’équipements :

 


  • deux freins (avant et arrière) ;


  • un feu avant (jaune ou blanc) et un feu arrière (rouge) ;


  • un avertisseur sonore ;


  • des dispositifs rétroréfléchissants sur les côtés et les pédales ;

  • le port d’un gilet rétro-réfléchissant pour le cycliste et son passager en cas de circulation hors agglomération, de circulation de nuit ou de circulation lorsque la visibilité est insuffisante.

 


L’AFOC répond également à certaines questions pratiques :

 

Doit-on s’assurer lorsqu’on circule à vélo ?

 

Non, ce n’est pas obligatoire. Cependant, vous pouvez souscrire des assurances facultatives pour garantir les dommages que vous ou votre bicyclette pouvez subir, mais aussi ceux que vous pouvez causer (votre responsabilité civile).

 


Faut-il immatriculer un vélo électrique ?

 

Non, un vélo électrique (ou vélo à assistance électrique) n’a pas besoin d’être immatriculé dès lors qu’il respecte les conditions permettant son homologation.

 


Quelles sanctions en cas d’infrac­tion routière avec un vélo ?

 

 

Les infractions commises avec un vélo (non-respect des règles sur le permis de stationnement, usage d’un téléphone…) sont sanctionnées par une amende (de 11 euros à 135 euros) mais n’entraînent pas de retrait de points sur le permis.

 

Communication AFOC


Voir en ligne : AFOC - Site internet

http://afoc.net /

Circuler à vélo : les règles à connaître

Vélo :   22 mars 2017. le casque devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans


Les effets protecteurs du casque sont reconnus, mais la portée de la mesure est contestée.


Certains soulignent aussi que ce sont les personnes âgées qui paient le plus lourd tribut à deux-roues et s’étonnent que la mesure ne soit donc pas appliquée à l’ensemble de la population.

 


Son port était recommandé, il est désormais obligatoire : à partir de mercredi 22 mars, la loi impose aux moins de 12 ans de porter un casque à vélo.

Par cette mesure, les autorités espèrent voir cette pratique se diffuser par ricochet chez les cyclistes de tous âges.

 


Désormais, une personne transportant ou accompagnant un enfant de moins de 12 ans sans casque à vélo devra s’acquitter d’une amende de quatrième classe (90 euros).

 

 

En savoir plus sur

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/22/velo-le-casque-devient-obligatoire-pour-les-enfants-de-moins-de-12ans_5098745_3224.html#PmvKBzmBPUgfUjX2.99

Circuler à vélo : les règles à connaître
Circuler à vélo : les règles à connaître
Circuler à vélo : les règles à connaître
Circuler à vélo : les règles à connaître
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso AFOC - Consommation InFO Conso AFOC
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 23:52
Cueillie et transportée par des ouvriers sous-payés, non syndiqués, parfois même par des enfants, gorgée jusqu’à la gueule de pesticides, cette tomate ne ressemble en rien au fruit rond et avenant que l’on se figure.

Cueillie et transportée par des ouvriers sous-payés, non syndiqués, parfois même par des enfants, gorgée jusqu’à la gueule de pesticides, cette tomate ne ressemble en rien au fruit rond et avenant que l’on se figure.

Concentré de tomate made in China : bienvenue dans la mondialisation dégueu !

Concentré de tomate made in China : bienvenue dans la mondialisation dégueu !

Junk Food / Mondialisation dégueu

 

 

Concentré de tomate made in China : bienvenue dans la mondialisation dégueu !

 

Jean-Baptiste Malet décrit le recours au travail forcé pour la récolte de tomates en Chine, l'ajout d'additifs chez certains producteurs, mais aussi la taylorisation des chaînes de production par exemple chez Heinz. (CC0 Public Domain)


Il est sans saveur, peu cher, et donc partout dans nos sauces et pizzas de supermarché : le concentré de tomate industriel, venu souvent de Chine, fait l’objet d’une passionnante enquête.


A moins de ne jamais mettre les pieds dans les grandes surfaces ou dans la plupart des restos, il y a de grandes chances que vous en ayez consommé. Et en grande quantité.

 

Le concentré de tomate chinois est absolument omniprésent dans la world food, la nourriture mondialisée qu’on engloutit du nord au sud, quels que soient ses goûts et ses revenus.

 

"Global sushi" ou comment la mondialisation vide les océans

 

 

Sauces, soupes, pizzas, surgelés… La pâte rougeâtre et visqueuse qui nimbe tous ces plats provient très souvent du Xinjiang, une province de Chine - pays qui, pourtant, consomme assez peu de tomate.

 

Comment en l’espace de 20 ans à peine, les cueilleurs et fabricants européens et américains de concentré ont-ils été supplantés par les Chinois, qui fournissent aujourd’hui les géants de l’agro-industrie comme Heinz, Kraft Foods ou Unilever ?

 

C’est ce que décrypte "L’Empire de l’or rouge", une enquête de Jean-Baptiste Malet, qui sort en librairie ce mercredi 17 mai (Editions Fayard, 288 p., 19 euros).

 

"Le point de départ de cette enquête, ce sont des barils de concentré de tomate que j’ai aperçus dans l’entreprise Le Cabanon, en Provence. J’ai vu qu’ils venaient de Chine, ça m’a interloqué.

Pourquoi les faire venir de si loin ?", explique le journaliste de 30 ans, qui s’est fait connaître en 2013 pour son enquête saignante sur les conditions de travail chez Amazon.

 

Le Cabanon, racheté par un conglomérat chinois en 2004, a été littéralement dépecé et n’est plus aujourd'hui que le fantôme de lui-même. Il est arrivé la même chose chez les transformateurs de tomate de nos voisins européens et américains.

 

 

Ce terrifiant phénomène pourrait s’appeler la "sino-militarisation" de la tomate. C’est en effet au sein de conglomérats (Cofco Tunhe, Chalkis) - sortes d’Etats dans l’Etat tenus par des généraux de l’Armée populaire de Chine - que la grande gagnante de la mondialisation dégueu est produite.

 

Cueillie et transportée par des ouvriers sous-payés, non syndiqués, parfois même par des enfants, gorgée jusqu’à la gueule de pesticides, cette tomate ne ressemble en rien au fruit rond et avenant que l’on se figure.

 

"Tomate de combat"

 

Jean-Baptiste Malet explique :

 

"La tomate destinée à être transformée en concentré n’est pas ronde, mais de forme oblongue. Elle est lourde, dense, très dure, car elle a été génétiquement fabriquée pour pouvoir être transportée par bennes sans s’abîmer.

Quand on la croque, c’est très surprenant : sa peau croustille !"

 

Ce caillou sans saveur, bidouillé par les savants des labos du géant Heinz contient 30% de matière sèche (contre 3 à 5% pour une tomate normale) pour être plus rentable à la tonne, et un pédoncule spécialement fragile pour être cueillie hyper facilement.

 

Une véritable "tomate de combat" taillée pour évincer la concurrence. Et ça a marché !

 

 

Tout espoir n’est cependant pas perdu, insiste Jean-Baptiste Malet : le consommateur vigilant peut encore décider d’acheter du concentré de qualité, produit made in Europe plutôt que made in China.

 

Mais c’est plus cher et plus difficile, forcément.... 

 

Arnaud Gonzague

Junk Food / Mondialisation dégueu, soupes, pizzas, surgelés… La pâte rougeâtre et visqueuse qui nimbe tous ces plats provient très souvent du Xinjiang, une province de Chine - pays qui, pourtant, consomme assez peu de tomate.
Junk Food / Mondialisation dégueu, soupes, pizzas, surgelés… La pâte rougeâtre et visqueuse qui nimbe tous ces plats provient très souvent du Xinjiang, une province de Chine - pays qui, pourtant, consomme assez peu de tomate.
Junk Food / Mondialisation dégueu, soupes, pizzas, surgelés… La pâte rougeâtre et visqueuse qui nimbe tous ces plats provient très souvent du Xinjiang, une province de Chine - pays qui, pourtant, consomme assez peu de tomate.

Junk Food / Mondialisation dégueu, soupes, pizzas, surgelés… La pâte rougeâtre et visqueuse qui nimbe tous ces plats provient très souvent du Xinjiang, une province de Chine - pays qui, pourtant, consomme assez peu de tomate.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso SOCIETE InFO Dia - revue de presse
commenter cet article
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 18:00
Du talc à l’amiante

Du talc à l’amiante

InFO Conso:  du talc à l’amiante
12   C’est le nombre de marques de talc contenant de l’amiante commercialisées en Corée du Sud en 2009, dont une marque allemande.

12 C’est le nombre de marques de talc contenant de l’amiante commercialisées en Corée du Sud en 2009, dont une marque allemande.

CONSOMMATION 

 


Du talc à l’amiante

 


Le premier groupe industriel de santé au monde vient d’être condamné, le 4 mai, par la justice américaine, à verser 110 millions de dollars (environ 101 millions d’euros) à une plaignante atteinte d’un cancer des ovaires et utilisatrice d’un de ses produits d’hygiène contenant du talc.

 

Ces derniers, utilisés pour l’hygiène des femmes et des bébés, font l’objet de plus de 3 000 poursuites dans le monde, dont 1 200 aux États-Unis, selon l’agence Bloomberg.

 

Si toutes n’ont pas abouti, trois ont déjà donné lieu l’an dernier à des condamnations de Johnson & Johnson (J&J) par la justice américaine. Qui s’ajoutent à celles concernant un tout autre produit, le Risperdal, un antipsychotique accusé par quelque 18 500 hommes de leur avoir fait pousser des seins.

 

 

Un sujet difficile à saisir

 

 

12


C’est le nombre de marques de talc contenant de l’amiante commercialisées en Corée du Sud en 2009, dont une marque allemande.

 


Les études concernant la nocivité du talc se montrent contradictoires, mais les scientifiques recommandent cependant de ne pas utiliser de talc sur les muqueuses.

 

Saisie à la suite de plusieurs signalements concernant son utilisation en milieu professionnel, l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, avait, en 2012, émis un avis dans lequel elle affirmait ne pas pouvoir se prononcer à la lueur des données épidémiologiques et toxicologiques alors disponibles.

 

Elle avait confirmé que le talc pouvait contenir de l’amiante, selon les différents gisements de production, dont le niveau de connaissance est assez limité, sauf dans certains pays occidentaux.

 

Sans s’attarder sur la talcose, l’agence avait signalé l’exposition des travailleurs lors des opérations d’utilisation et de traitement du talc, en particulier dans l’industrie du caoutchouc et de fabrication de céramiques, de peintures, d’émaux, et de divers produits.

 

Mais surtout souligné que, depuis 2010, le talc est considéré chez l’homme comme cancérogène avéré quand il contient des fibres d’amiante et possible quand il n’y en pas par le Centre international de recherche sur le cancer, agence de l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé.

 

Bref, on attend des études plus poussées même si le péril peut être en la demeure. 

 

 

Zoom : Un minéral qui sent le souffre 

 


Également condamné, dans le procès américain du 4 mai, à verser une indemnisation, dans une proportion de 1 %, un géant français des minéraux a en outre été accusé par le journal Le Monde de participer indirectement au financement des talibans en Afghanistan, en s’y fournissant en talc.

L’entreprise a démenti.

 

InFO Conso    sourcing :  MICHEL POURCELOT

on attend des études plus poussées même si le péril peut être en la demeure. 
on attend des études plus poussées même si le péril peut être en la demeure. 

on attend des études plus poussées même si le péril peut être en la demeure. 

Un minéral qui sent le souffre 
Un minéral qui sent le souffre 
Un minéral qui sent le souffre 

Un minéral qui sent le souffre 

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso InFO Conso AFOC
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 19:37
Comme l’explique Retail Detail, Test-Achats estime que cette offre est illégale.

Comme l’explique Retail Detail, Test-Achats estime que cette offre est illégale.

Si c’est le cas… c’est illégal, selon Test-Achats.

Si c’est le cas… c’est illégal, selon Test-Achats.

Info Conso

 

Cette pratique qu'offrent les magasins Carrefour est-elle illégale?


 

Si vous êtes clients réguliers chez Carrefour, vous êtes peut-être en possession d’une carte Visa Carrefour qui vous donne droit à des réductions durant toute l’année.

 

Si c’est le cas… c’est illégal, selon Test-Achats.

 

 


En effet, comme l’explique Retail Detail, Test-Achats estime que cette offre est illégale.

 

Inutile de préciser que du côté de la chaîne de supermarchés, on n’est pas du même avis. « Sur une série d’achats quotidiens qui peuvent varier de mois en mois, Carrefour offre une ristourne de 10 % aux clients qui utilisent la carte Visa pour payer dans la chaîne de supermarchés.

 

 

Selon l’organisation de consommateurs, le couplage d’une ristourne à l’utilisation d’une carte de crédit est illégal. Elle estime que le code de droit économique interdit l’octroi de ristournes sur base du mode de paiement utilisé », explique le site spécialisé.

 

 

 

Le porte-parole de Carrefour, de son côté, estime que tout est normal : « Pour nous, la carte Visa Carrefour est le moyen de paiement avec les coûts de transaction les plus bas. Les montants économisés sont ainsi redistribués à la clientèle. »

 

 

Si aucun changement n’apparaît dans les prochains mois, Test-Achats pourrait prendre de nouvelles mesures.

 

 

Sourcing: Sudinfo.be

Si aucun changement n’apparaît dans les prochains mois, Test-Achats pourrait prendre de nouvelles mesures.
Si aucun changement n’apparaît dans les prochains mois, Test-Achats pourrait prendre de nouvelles mesures.

Si aucun changement n’apparaît dans les prochains mois, Test-Achats pourrait prendre de nouvelles mesures.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 10:32
Une des tragédies de la déforestation pour la culture de l'avocat, le Monarch Butterflie moves West !

Une des tragédies de la déforestation pour la culture de l'avocat, le Monarch Butterflie moves West !

L’avocat, le fruit en vogue en France, n’a plus bonne presse.

L’avocat, le fruit en vogue en France, n’a plus bonne presse.

InFO Conso


L’avocat : difficile à défendre

 

 

  • Bénéfice : une bonne dose d’Oméga 9.

  • Passif : déforestation, assèchement de nappes phréatiques et enrichissement de cartels mexicains.

 

L’avocat, le fruit en vogue en France, n’a plus bonne presse.

 

 

La promotion de l’avocat fait étalage de ses apports nutritifs, notamment sa richesse en magnésium et en vitamines K, B9 et C vitamine C, lipides (en acides gras mono insaturés à fort taux d’acides oléiques).

 

Soit de quoi améliorer le métabolisme et renforcer os, dents, gencives, coagulation, cicatrisation, etc. On peut lire ici et là qu’en mangeant des avocats tous les jours, ont peut aussi lutter contre le mauvais cholestérol, mais aussi, ailleurs, engraisser les cartels de la drogue mexicains, épuiser les nappes phréatiques et accélérer la déforestation.

 

Le Mexique est plus gros producteur d’avocats au monde, suivi par la République Dominicaine, le Pérou et le Chili. Il est également cultivé en Afrique (Afrique du Sud, Kenya, Maroc...) Australie, France (en Corse), Espagne et Israël.

Les États-Unis en sont les plus gros consommateurs au monde devant les Français, qui l’ont longtemps considéré comme un produit de luxe avant qu’il ne se démocratise.

 

L’or vert en accusation

 

Seulement le boom de l’avocat, depuis les années 2000, a un lourd impact.

 

A l’instar de l’amandier, il est très gourmand en eau (1000 litres pour un kg) et nombre de pesticides sont employés pour le cultiver.

 

Mais surtout « l’or vert » est à l’origine d’une importante déforestation, notamment dans l’État mexicain du Michoacan, qui représente quelque 80 % de la production du pays. 20.000 hectares de forêts, selon la déléguée fédérale à la protection de l’environnement pour le Michoacan, sont maintenant convertis chaque année en plantations d’avocats, qui, en 30 ans, sont passées de 31.000 à 118.000 hectares.

Résultat, la température locale monte, tout comme la fièvre verte.

 

La rentabilité de l’avocat a attiré les narcotrafiquants qui prélèvent leur part en rackettant les agriculteurs ou plantent illégalement. Le Michoacan, où sont revenus beaucoup de migrants renvoyés des États-Unis, est devenu ainsi l’un des États les plus violents du Mexique.

 

 

L’or vert fait couler le sang.

 

1,5 c’est le nombre de kilo d’avocat consommé par personne annuellement en France en 2015 contre1,2 en 2014.

 


Zoom :


Une croissance rapide

 


Originaire d’Amérique centrale, où il poussait déjà il y a 8 000 ans, l’avocat était consommé par les Mayas et les Aztèques. Il ne parvient en Europe qu’au XVIIe siècle, mais ne connaît qu’un premier véritable intérêt que dans les années 1970.

 

Depuis 2003, le montant des exportations mexicaines a été multiplié par trente.

La déforestation sauvage progresse de plus en plus, multipliant les exportations de l'avocat par 30 depuis 2003
La déforestation sauvage progresse de plus en plus, multipliant les exportations de l'avocat par 30 depuis 2003
La déforestation sauvage progresse de plus en plus, multipliant les exportations de l'avocat par 30 depuis 2003
La déforestation sauvage progresse de plus en plus, multipliant les exportations de l'avocat par 30 depuis 2003

La déforestation sauvage progresse de plus en plus, multipliant les exportations de l'avocat par 30 depuis 2003

Info Conso: L’avocat : difficile à défendre
Mexican flag- Emblème du Michoacan
Mexican flag- Emblème du Michoacan

Mexican flag- Emblème du Michoacan

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso AFOC - Consommation InFO Conso AFOC
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 09:27
La fiche synthétique de copropriété : un nouveau document obligatoire

La fiche synthétique de copropriété : un nouveau document obligatoire

 


Une fiche synthétique de copropriété a été créée par la loi du 24 mars 2014 pour l’accès à un logement rénové (ALUR).

 

Ce nouveau document est obligatoirement transmis aux copropriétaires par le syndic (ou l’administrateur provisoire) sur simple demande.

 

Depuis le 1er janvier 2017, seules les copropriétés de plus de 200 lots sont concernées. A partir du 1er janvier 2018 seront concernées les copropriétés de plus de 50 lots et à partir du 1er janvier 2019, toutes les autres copropriétés.

 

Attention : cette fiche synthétique ne doit pas faire l’objet d’une facturation hors forfait par le syndic. C’est une prestation de gestion courante qui s’intègre dans la liste des prestations incluses dans le forfait.

 

C’est le décret n°2016-1822 du 21 décembre 2016 qui définit son contenu. Elle doit notamment contenir les informations relatives à :

 

- l’identification de la copropriété pour laquelle la fiche est établie (nom d’usage, s’il y a lieu et adresse(s) du syndicat de copropriétaires, adresse(s) du ou des immeubles si différente de celle du syndicat, numéro d’immatriculation du syndicat de copropriétaires au registre national des copropriétés et date de dernière mise à jour des données d’immatriculation, etc...) ;

 

- l’identité du syndic ou de l’administrateur provisoire ;

- l’organisation juridique de la copropriété ;

- les caractéristiques techniques de la copropriété (nombre total de lots inscrit dans le règlement de copropriété, nombre total de lots à usage d’habitation, de commerces et de bureaux inscrit dans le règlement de copropriété, etc...) ;

- les équipements de la copropriété (type de chauffage, type d’énergie utilisée, nombre d’ascenseurs, etc...) ;

- les caractéristiques financières de la copropriété (exercices comptables, montant des charges, des dettes et des impayés, etc.).

 

Chaque année, la fiche doit faire l’objet d’une mise à jour annuelle, notamment concernant les données financières dans un délai de deux mois après la notification du procès-verbal de l’assemblée générale durant laquelle les comptes de l’exercice clos ont été approuvés.

 

Par ailleurs, une pénalité financière forfaitaire automatique est prévue en cas de refus de mise à disposition dans un délai maximal de 15 jours à un copropriétaire qui en a fait la demande.

 

 Cette sanction est négociée contractuellement entre le syndic et les copropriétaires lors de la désignation du syndic.

 

Lors d’une vente immobilière, la fiche devra être annexée à la promesse de vente ou à défaut à l’acte authentique.

 

Communiqué AFOC

 

Voir en ligne :   AFOC - Site internet

 

www.afoc.net/

 

La fiche synthétique de copropriété : un nouveau document obligatoire
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso AFOC - Consommation InFO Conso AFOC
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 15:55
Chèque énergie : les inquiétudes de l’AFOC se confirment
Chèque énergie : les inquiétudes de l’AFOC se confirment

CONSOMMATION

 


Chèque énergie : les inquiétudes de l’AFOC se confirment

 


La loi relative à la transition énergétique pour une croissance verte de 2015 prévoit la mise en place d’un « chèque énergie » pour les ménages à revenus modestes, en remplacement après expérimentation et à terme, des tarifs sociaux actuels de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS).

 

Le chèque énergie est attribué sur la base d’un critère fiscal unique, en tenant compte du niveau de revenu et de la composition des ménages. Il permet aux ménages bénéficiaires de régler leur facture d’énergie, quel que soit leur moyen de chauffage (électricité, gaz, fioul, bois…).

 

S’ils le souhaitent, les bénéficiaires peuvent également utiliser le chèque pour financer une partie des travaux d’économies d’énergie qu’ils engagent dans leur logement.

 

Souvenons-nous que le projet de loi initial prévoyait la mise en place de ce chèque et la suppression concomitante desdits tarifs.

 

 

Si l’AFOC a toujours milité pour la mise en place d’une aide au paiement des factures de gaz et d’électricité, elle soutient néanmoins la nécessité d’une cohabitation des deux dispositifs (tarifs sociaux de l’énergie et chèque énergie) en attendant les retours de l’expérimentation en cours.

 

Si l’attribution des tarifs sociaux de l’énergie (TPN et TSS) est automatisée, tel n’est pas le cas du chèque énergie, loin s’en faut.

 

En effet, sur les 173 000 chèques énergie émis dans les 4 départements test (Ardèche, Aveyron, Côtes-d’Armor et Pas-de-Calais) par l’Agence de services et de paiement, en charge de ce nouveau dispositif, seul 50 % ont été utilisés par les bénéficiaires par manque d’explications.

 

En outre, le taux de retour des attestations (envoyées avec le chèque énergie), qui permettent aux ménages concernés de se signaler auprès de leur fournisseur est très faible.

 

En effet, le chèque énergie peut également être utilisé par exemple, pour l’achat du fioul ou de bois et, certains ménages ne comprennent pas qu’ils doivent néanmoins retourner l’attestation à leur fournisseur d’énergie.

 

Cette non-identification par les fournisseurs se révèle donc très dommageable pour les personnes en état de précarité énergétique dès lors que ces tarifs sociaux sont accompagnés de droits importants, tels que l’absence de réduction de puissance en électricité pendant la période de la trêve hivernale, du 1er novembre au 31 mars ou l’absence de frais de rejet de paiement, en cas d’impayés etc.

 

 

Pour l’AFOC les pouvoirs publics doivent améliorer leur communication.

 

En effet, l’AFOC constate le peu de communication des pouvoirs publics sur l’expérimentation et vers les parties prenantes (associations de consommateurs etc…), ce qui peut expliquer en partie le niveau actuel de recours au chèque énergie.

 

Les associations de défense des consommateurs comme l’AFOC sont au premier rang de la chaîne des structures qui reçoivent les consommateurs dans leurs permanences pour les aider, les conseiller, les orienter et le cas échéant prendre en charge leur dossier.

 

Pour la généralisation du chèque énergie, il faudrait prévoir une véritable campagne d’information, nationale et de terrain, en incluant tous les acteurs des territoires dont les associations de défense des consommateurs.

 

L’AFOC reste donc particulièrement réservée sur l’effet d’une généralisation du chèque énergie.

 

 

En effet, selon les projections du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la mer, 4 millions de chèques devraient à terme être distribués aux ménages modestes.

 

Encore faut-il qu’ils aient la bonne information sur l’utilisation de ce chèque. En l’état, le dispositif mis en place ne permet pas de l’assurer.

 

Communication AFOC

Voir en ligne : AFOC - Site internet

http://afoc.net/

Sweet home et le chèque energie
Sweet home et le chèque energie
Sweet home et le chèque energie

Sweet home et le chèque energie

Chèque énergie : les inquiétudes de l’AFOC se confirment
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia Conso AFOC - Consommation InFO Conso AFOC
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 09:12
La journée mondiale du fromage, c’est l’occasion pour la France et de nombreux pays européens, de mettre en avant les produits de leurs terroirs.

La journée mondiale du fromage, c’est l’occasion pour la France et de nombreux pays européens, de mettre en avant les produits de leurs terroirs.

Journée mondiale  du fromage

 

La journée mondiale du fromage, c’est l’occasion pour la France et de nombreux pays européens, de mettre en avant les produits de leurs terroirs.

 

Enviés par le monde entier les fromages français ont une qualité et une diversité quasiment inégalée à travers le monde. Pourtant, à l’instar des autres pays européens, la France voit son patrimoine menacé en raison de l'apparition de règles de plus en plus strictes sur la fabrication et qui poussent même certains fromages à disparaître (comme les fromages de montagne par exemple).

 

 

En France

 


Les Français restent friands de leurs fromages, aujourd’hui encore 95% en consomment au moins une fois par semaine. On estime la part des produits fromagers à 7% du budget alimentaire moyen, et ils sont présents dans deux tiers des repas.

 

On va pas en faire un fromage !

 


Beaucoup de fromages sont issus de petites entreprises et sont fabriqués sous appellation d’origine protégée (AOP), soit une production en France de près de 1 500 000 tonnes, dont 200 000 tonnes de fromage au lait cru.

 

 

Rare secteur en constante progression (augmentation de la consommation fromagère par habitant de plus de 30% ces dernières années), l’industrie du fromage se veut continuellement à la pointe du progrès.

La création de nouveaux produits est un bon indicateur de la vivacité du secteur même si la préférence des véritables amateurs va toujours aux fromages de terroirs !

Sourcing : Un site à visiter :   www.fromages-de-terroirs.com

Journée mondiale  du fromage
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia Conso C La Récré.
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 17:23
logo mercredis Costco

logo mercredis Costco

Les mercredis Costco : L’enseigne et sa carte… d’or !


 

Différent à plus d’un titre des circuits de distribution classiques, le concept de magasins-entrepôts Costco se distingue en premier lieu par sa carte de membre.

 

En effet, seuls les consommateurs, particuliers ou entreprises, dûment encartés sont admis. En contrepartie, Costco s’engage à leur proposer « des produits de grande qualité et des marques renommées au plus bas prix ! ».

 

Un deal visiblement satisfaisant au vu du taux moyen de renouvellement de l’adhésion (90 % en Amérique du Nord) mais un pari certain sur les nouveaux marchés comme la France. 

 

 Villebon-sur-Yvette,  le 24 mai prochain, le prix de l’adhésion annuelle a été fixé à 36 euros. Un montant en droite ligne de ce qui est facturé aux clients de l’enseigne à Séville et Madrid (36,30 €), premières implantations en Europe continentale.

 

C’est aux Etats-Unis, sur le marché historique, que l’adhésion est la plus élevée : 55 dollars (+ taxes) et ce montant doit passer à 60 dollars à partir du mois de juin.

 

 

Compte tenu de la zone de chalandise autour de Villebon sur Yvette (4 millions d’habitants à une demi-heure de route), en se basant sur les récentes ouvertures espagnoles, Costco France table sur 30 000 adhésions d’ici l’ouverture le 24 mai prochain. Voire 50 000 dans l’hypothèse la plus optimiste.

 

Ce qui laisse augurer un petit pécule de départ non négligeable compris entre 1 et 2 millions d’euros.  

 

Au niveau mondial, le montant cumulé des adhésions s’élevait sur l’exercice 2015/2016 à 2,6 milliards de dollars pour un total de 86,7 millions de cartes.

 

Une somme peu ou prou équivalente au résultat net dégagé par Costco (2,4 milliards $) pour un chiffre d’affaires de 116,1 milliards $.  

 

En clair, les cotisations annuelles “font“ littéralement le résultat net de l’enseigne 

 

Sourcing: Le WEB Grande Conso

les cotisations annuelles “font“ littéralement le résultat net de l’enseigne 

les cotisations annuelles “font“ littéralement le résultat net de l’enseigne 

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia Conso InFO Dia - revue de presse
commenter cet article