Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 13:34
FO demande l’abrogation du décret Sapin sur l’ouverture des magasins du Bricolage le dimanche
 Photographie : Jean-louis Zimmermann (CC BY 2.0)

Photographie : Jean-louis Zimmermann (CC BY 2.0)

FO demande l’abrogation du décret Sapin sur l’ouverture des magasins du Bricolage le dimanche

 

 

Par un courrier envoyé à Myriam El Khomri, ministre du Travail, FO Commerce a demandé l’abrogation du décret n°2014-302 du 7 mars 2014 qui permet aux établissements de Commerce de détail du bricolage d’ouvrir le dimanche.

 

Ce décret avait fait l’objet d’une communication conjointe du ministre du Travail et du Ministre du Commerce.

Elle précisait que cette dérogation vise à apporter, à titre transitoire, un cadre juridique stable pour les ouvertures dominicales constatées dans ce secteur dans l’attente d’une refonte globale de nature législative des dérogations au repos dominical qui doit rester la règle générale.

 

 

Par la loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, la refonte globale de nature législative des dérogations au repos dominical est effective et FO continue à y être opposée ce qui fut rappelé lors de la mise en place de l’observatoire des Zones Touristiques Internationales.

 

 

Ce décret avait été obtenu par le lobbying de la Fédération des magasins de bricolage et de Bricorama en contrepartie d’engagements à la négociation de branche et à se limiter à une liste de près de 180 établissements concernés par l’ouverture du dimanche, principalement des enseignes Bricomarché, Bricorama, Castorama, Leroy-Merlin et Mr Bricolage.

 

 

Cette liste n’est plus respectée, donc un des engagements majeur est rompu.

 

D’autres magasins sont ouverts le dimanche, comme par exemple, le nouveau Castorama aux Ulis. Déjà, à l’époque, nous dénoncions le fait que certains magasins figurant sur cette liste n’existaient pas sous l’enseigne indiquée.

 

 

Une des autres raisons pour laquelle FO Commerce était opposée à ce texte, c’est l’augmentation des distorsions de concurrence entre les magasins vendant du matériel de bricolage, comme les quincailleries, les négociants en matériaux, les hypermarchés, etc. en opposition avec les bénéficiaires de la dérogation permise par le décret.

 

FO Commerce avait dénoncé aussi, que la banalisation du travail du dimanche ferait diminuer les contreparties. Ce qui est déjà le cas chez Bricorama.

 

Pour FO Commerce, il parait évident que c’est pour cela que les ministres concernés avaient mis en avant l’importance du caractère transitoire du texte.

 

C’est pour toutes ces raisons que FO Commerce en a demandé son abrogation.

Quant à la loi Macron, une abrogation serait la bienvenue aussi.

 

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce non alimentaire

Le mur des délinquants concernés
Le mur des délinquants concernés
Le mur des délinquants concernés
Le mur des délinquants concernés
Le mur des délinquants concernés

Le mur des délinquants concernés

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - Social Repos dominical InFO Dia
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 18:08
Travail dominical : une fois le principe accepté, on baisse les salaires
Travail dominical : une fois le principe accepté, on baisse les salaires

Travail dominical : une fois le principe accepté, on baisse les salaires

 


Finies les rémunérations payées triples pour les salariés travaillant le dimanche chez Bricorama. La direction de l’enseigne a annoncé qu’elle baisserait la majoration appliquée aux rémunérations dominicales.

 

Une décision qui n’étonne guère Denis Da Cruz, représentant syndical chez Bricorama.

«  En 2011, la direction de Bricorama France a proposé aux salariés des rémunérations triples assorties d’un jour de congé pour venir travailler le dimanche, se souvient le représentant syndical. Nous, on a tout de suite compris qu’elle cherchait à avoir les salariés de son côté. »

 

 

Une opinion publique à séduire

 

Ce triplement de salaire a également servi d’argumentaire pour soutenir l’ouverture dominicale auprès de l’opinion publique. Car, le travail du dimanche fait partie de ces sujets pour lesquels les individus entrent en conflit avec eux-mêmes selon qu’ils se considèrent consommateurs ou travailleurs.

 

Les sondages à l’époque avaient montré que si les Français étaient plutôt favorables à la possibilité de faire leurs courses le dimanche, ils étaient toutefois peu enclins à sacrifier leur vie familiale en venant travailler ce jour-là.

 

Lobbying et ouvertures illégales

 

 

On se souvient du mouvement autour du travail dominical qui avait agité les magasins de bricolage en 2014-2015. Des opérations spectaculaires, de lobbying, de contestation, d’infraction au repos dominical et de procès, orchestrées par les principales enseignes (Leroy-Merlin et Castorama d’une part et Bricorama d’autre part) avaient abouti à la loi Macron.

 

La loi d’août 2015 a élargi les dérogations et fait passer le nombre d’ouverture autorisées par les maires de cinq dimanches par an à douze.

 

Déjà à l’époque, Force Ouvrière refusait de déroger au principe du repos dominical. Pour la fédération de commerce de FO, le recours au travail du dimanche doit rester exceptionnel et ne concerner que les secteurs où cela est réellement nécessaire.

 

« Maintenant que le travail du dimanche a été banalisé, prévient Christophe Le Comte, secrétaire fédéral de FO Commerce, les employeurs vont rogner les compensations. Les salariés ne percevront plus que 10 à 20 % de salaire en plus comme c’est le cas dans la sécurité et la propreté, voire plus rien du tout en plus comme dans le milieu hospitalier. »

 

Les nouveaux embauchés moins payés

 

 

Côté Bricorama, comme le triplement de salaire était lié à une décision unilatérale de l’employeur, difficile pour les salariés contester cette volonté d’appliquer l’accord de branche qui prévoit un salaire moindre (salaire double au lieu de triple).

 

La direction de Bricorama a annoncé qu’elle maintiendrait pendant un an le niveau de salaire actuel en compensant avec une prime. Mais à compter du 1er mai les nouveaux embauchés ne bénéficieront pas de ce dispositif.

 

La direction a justifié la baisse de la compensation par le climat concurrentiel qui règne dans le secteur, notamment avec Leroy Merlin et Castorama. Mais ces enseignes appliquent des compensations salariales de 150 %. En descendant à 100 %, Bricorama se place en deçà des salaires proposés par ses concurrents.

Un effet boule de neige pourrait donc bien se produire.

 

La décision du magasin de bricolage concerne les trente magasins d’Ile-de-France et certains situés en province. Entre 800 et 1000 personnes verront leur rémunération dominicale diminuée d’un tiers.

 

« En 2011, on n’avait pas arrêté de dire aux salariés que le travail dominical allait être banalisé, tempête Denis Da Cruz. Aujourd’hui, on y est. »

 

Sourcing:    FO Hebdo /  NADIA DJABALI

Travail dominical : une fois le principe accepté, on baisse les salaires
Travail dominical : une fois le principe accepté, on baisse les salaires
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social SOCIETE Repos dominical InFO Dia Repos dominical
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 18:12
L’ouverture d’Auchan le dimanche provoque des remous

L’ouverture d’Auchan le dimanche provoque des remous jusqu’à Cysoing

 


Depuis la mi-janvier, l’hypermarché Auchan ouvre le dimanche matin au centre commercial V2. Une décision économique que redoutaient les petits commerces du secteur.

À raison : un mois plus tard, la différence se fait sentir dans les tiroirs-caisses jusqu’à Cysoing, dans la Pévèle.

 


 
Pour le moment, Corinne et Luc Spriet gardent le sourire. Mais ils ne peuvent pas se permettre de fermer le dimanche, faute de clients. 

 


Une matinée d’ouverture pour une poignée d’euros empochés, cela vaut-il vraiment le coup ? Brusquement rattrapés par la réalité économique, plusieurs commerçants cysoniens se posent la question un mois après l’ouverture dominicale d’Auchan, à Villeneuve-d’Ascq.


«  Nous n’avons rien vu venir, reconnaissent Luc et Corinne Spriet, derrière le comptoir de la boucherie-charcuterie Marionvalle. L’annonce d’Auchan s’est faite presque d’un seul coup et nous ne nous sommes pas rendu compte tout de suite de l’effet sur notre clientèle.  »

 


Mais à force de se dire «  tiens, c’est calme  », un dimanche après l’autre, le couple a plongé le nez dans ses résultats de l’année dernière à la même époque pour en avoir le cœur net.

 


«  La différence est flagrante, nous perdons entre 35 et 40 % de notre chiffre d’affaires, résume Luc. Les vacances scolaires n’ont pas commencé à la même date qu’en 2016 mais cela ne change rien : si nos clients partent, nous recevons ceux de nos confrères qui ferment pendant ces congés. Cette fois, nous nous demandons où sont passés les gens ?  »

 


Dans sa petite Épicerie gourmande, à quelques centaines de mètres de là, Philippe Malezka, arrivé il y a six mois, dresse le même bilan. En temps ordinaire, le dimanche, «  le client arrive déjà plus tard que les autres jours. Mais depuis fin janvier, il manque vraiment du monde, malgré le marché voisin. Ces gens ne sont pas à Cysoing  ».


Fermer le dimanche ?

 


Confrontés à cette baisse de chiffre, ces commerçants doivent-ils baisser le rideau ce jour-là ? «  On ne peut pas se le permettre  », répond Philippe. Luc et Corinne lui font aussitôt écho en rappelant qu’ils avaient déjà connu une perte financière après l’arrivée récente de l’Intermarché… lui aussi ouvert le dimanche matin.

 


Mais leur situation est d’autant plus inconfortable qu’elle n’est pas partagée partout dans le village. En un mois, la presse voisine de l’épicerie n’a pas senti de différence notable. Et du côté de la boulangerie de la rue Gambetta, la queue s’étire toujours pour retirer viennoiseries, pains et pâtisseries du dimanche.

 


Mauvaise surprise

 


Lundi soir dernier, une réunion publique a rassemblé plusieurs commerçants cysoniens au sujet de la nouvelle zone d’activités de Bouvines. C’est à cette occasion que certains d’entre eux se sont émus de la nouvelle concurrence dominicale d’Auchan V2 depuis un mois.

Cysoing fait partie des dommages collatéraux, une mauvaise surprise pour le maire, Benjamin Dumortier.

 


«  C’est vraiment regrettable, soupire-t-il. Personnellement, je ne comprends pas les gens qui vont à Auchan le dimanche matin alors qu’ils ont un marché de qualité, des commerces et deux supermarchés ouverts au même moment dans leur commune. D’un côté, on autorise les grandes surfaces à avoir plus de souplesse, notamment pour préserver des emplois (même si elles ne sont quand même pas à plaindre), de l’autre on nous demande de privilégier l’artisanat et les centres bourgs. On ne peut pas faire les deux !  »

 


Le marché de Templeuve préservé mais…

 


Le marché de Templeuve, qui va fêter ses trois ans au printemps, ne souffre pas de la récente ouverture d’Auchan V2 le dimanche matin. C’est le constat que dresse Daniel Chrétien, conseiller municipal chargé de ce dossier.

«  Les grandes surfaces ont pris le virage du tourisme économique le dimanche, analyse-t-il. Elles veulent amener les familles en balade dans les centres commerciaux mais je ne sais pas si les gens ont vraiment envie de remplir leurs chariots ce jour-là.  »

 


Au contraire, selon lui, venir faire quelques emplettes au marché le dimanche répond à une démarche bien précise. «  On se promène dans le village, on prend son temps. C’est un lieu d’échange qu’il faut préserver. J’ai plusieurs fois relancé la communauté de communes à ce sujet, pour dynamiser les animations sur les marchés dominicaux. Car quand elles ouvrent ce jour-là, les grandes surfaces mettent le paquet.  »


L’élu sait de quoi il parle.

 

Faire tenir un marché dans le temps demande beaucoup d’énergie et de persuasion. Lancé en grande pompe sur le parvis de la gare, le rendez-vous templeuvois a réduit la voilure et s’est finalement installé sur la place de Gaulle.

 

«  Nous avons revu les choses à la baisse. Nous avons réussi à stabiliser le nombre de commerçants à sept, huit. Nous avons préféré en avoir peu mais qu’ils soient fidèles.  »

 

Sourcing:  LVDNCarine Bausière 

 

NDR / BM  :

 

Exactement que ce dit FO depuis le début. Les ouvertures dominicales de la grande distribution détruisent les commerces, et dévitalisent les centres villes.

 

Déjà que ces mêmes enseignes installées en périphérie possèdent des commerces en centre ville, lesquels ouvrent aussi le dimanche, et ratissent la clientèle. 

 

Cette situation ne crée aucun emploi, et en détruit; Les marchés se vident, les commerces de proximité ferment les uns après les autres. C'est l'artisanat local qui est touché, et avec l'emploi, l'apprentissage, les qualifications, l'accès à l'emploi des jeunes générations.....

 

Vers quel type de société allons-nous?

 

BM

L’ouverture d’Auchan le dimanche provoque des remous
L’ouverture d’Auchan le dimanche provoque des remous
Repost 0
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 15:14
Dôme des GF, désormais ouvert 7/7

Dôme des GF, désormais ouvert 7/7

Travail dominical, entre extensions et dérogations, les contournements se multiplient
Travail dominical, entre extensions et dérogations, les contournements se multiplient

Travail dominical: les bons filons des marques pour contourner la loi

 


Entre dérogations temporaires et recours aux intérimaires, les grands magasins et leurs marques multiplient les actions pour contourner la loi sur le travail dominical dans l'attente d'accord collectif avec les syndicats.

 

Travail dominical: comment les grands magasins contournent la loi Macron

 


Aux Galeries Lafayette, où le magasin amiral du boulevard Haussmann est ouvert chaque dimanche depuis le 8 janvier, la question se fait pressante.

A tel point que des marques, à défaut d'avoir pour l'instant conclu un accord, sollicitent auprès de la préfecture des dérogations à la règle du repos dominical.
 


Maillons essentiels des grands magasins, les démonstrateurs, ces salariés des marques qui officient sur les stands, ne sont pas encore tous couverts par un accord sur le travail dominical. Pour contourner cet écueil, leurs employeurs sollicitent des dérogations.

Un procédé illégal, selon les syndicats.

 

Un an et demi après la loi Macron, tous les grands magasins parisiens sont désormais dotés d'un accord leur permettant d'ouvrir tous les dimanches. Mais ces textes ne couvrent que leurs propres salariés. Or les démonstrateurs peuvent représenter jusqu'à 80% du personnel présent, comme au Printemps Haussmann.

 

 

Pour le Clic-P, collectif de syndicats du commerce parisiens opposés à la généralisation du travail dominical, elles essaient tout bonnement de "contourner la loi". Or celle-ci est claire, "pas d'accord, pas d'ouverture" le dimanche, rappelle le Clic-P (SUD Commerce, CGT, Seci-Unsa et SCID).

 

En effet, selon la loi Macron d'août 2015, l'ouverture des magasins tous les dimanches et en soirée dans les zones touristiques internationales (ZTI), ce qui est le cas pour les grands magasins parisiens, est subordonnée à la conclusion d'un accord avec les organisations syndicales.

 

"Pression"

 

Pour résoudre la difficulté, la succursale française de la société Giorgio Armani Retail SRL, qui n'a pas trouvé de compromis avec la CGT, a demandé une dérogation temporaire au repos dominical pour ses huit corners des Galeries Lafayette Haussmann.

Dans son courrier à la préfecture d'Ile-de-France, la société évoque la "pression" du grand magasin pour que des salariés Giorgio Armani soient présents.

 

Les Galeries indiquent qu'elles "'fermeront', 'bâcheront'" les corners dans le cas contraire, explique la société, qui craint des conséquences sur ses "prochains accords commerciaux".

 

Giorgio Armani Retail n'est pas la seule à solliciter une dérogation à la préfecture. Féraud (vêtements pour hommes ), Sunglass Hut et Manbow (chaussures ) ont récemment fait de même. Des demandes qui portent sur des périodes allant de quelques semaines jusqu'à... trois ans, et sur le fondement de l'article 3132-20 du code du travail.

 

Ce dernier prévoit une dérogation lorsque "le repos simultané, le dimanche, de tous les salariés d'un établissement serait préjudiciable au public ou compromettrait le fonctionnement normal de cet établissement".

 

Intérimaires

 

 

Fin décembre, la préfecture d'Ile-de-France avait ainsi accordé à Burberry France, où des négociations sont en cours, une dérogation pour ses stands des Galeries Lafayette Haussmann jusqu'à fin février.

 

 

Mais le 30 janvier, trois jours avant une audience au tribunal administratif, saisi par le Clic-P, la préfecture est revenue sur sa décision. Elle a reconnu que "malgré les circonstances particulières qui ont conduit à lui accorder une autorisation", Burberry France "ne peut être autorisée à donner le repos hebdomadaire par roulement (...) sur le fondement de l'article 3132-20 (...) dans l'attente de la conclusion d'un accord collectif".

 

 

 

De leur côté, les Galeries Lafayette ont recruté des intérimaires pour pallier l'absence de démonstrateurs le dimanche sur certains stands: environ 200 à 300 "recrutés de toute urgence début février", selon le syndicat SCID. Des recrutements qui pourraient s'apparenter à du délit de marchandage ou du prêt de main-d'oeuvre illicite, s'interroge le Clic-P.

Interrogée, la direction des Galeries Lafayette ne fait "pas de commentaire".

 

En janvier, 60% des marques présentes dans le grand magasin n'étaient pas encore couvertes par un accord, selon le SCID. Une chausse-trape que devront aussi résoudre le Bon Marché et le Printemps Haussmann, qui ouvriront à leur tour tous les dimanches dans les prochains mois.

DR -  THIBAULT VOISIN  (avec AFP)

 

NDR / BM

Notre Blog, ardent militant pour le repos dominical pour tous en même temps, a déjà démontré comment les grandes enseignes de distribution, Carrefour, Auchan, Casino, et autres..., par le biais de la gestion sous franchise (gérance ou location gérance) de leurs magasins dérogent non seulement au droit commun, mais contournent allègrement les dispositions de la loi Macron sur les horaires d'ouverture le dimanche,  fermant tardivement en soirée (22/23H) comme les jours de semaine.

La Loi Macron indiquant que le repos dominical doit être donné à partir de 13H00, et que les magasins doivent fermer à cette heure ci.

Ces contournements législatifs concernent également les violations des décrets préfectoraux, comme par exemple à Paris,  stipulant que les magasins ouverts doivent respecter une journée de fermeture hebdomadaire, et soit resté fermé le lundi, pour pouvoir ouvrir le dimanche, ou l'inverse.

Aucune contrepartie n'est offerte aux salariés soumis à  ces décisions.

BM

Les enseignes annoncent la couleur sans oser indiquer les horaires de fermeture du dimanche...............à l'identique des jours de semaine ans les faits - (les 04 exemples ci dessus,  non exhaustifs  représentent des magasins parisiens du groupe Carrefour sous contrats franchise)
Les enseignes annoncent la couleur sans oser indiquer les horaires de fermeture du dimanche...............à l'identique des jours de semaine ans les faits - (les 04 exemples ci dessus,  non exhaustifs  représentent des magasins parisiens du groupe Carrefour sous contrats franchise)
Les enseignes annoncent la couleur sans oser indiquer les horaires de fermeture du dimanche...............à l'identique des jours de semaine ans les faits - (les 04 exemples ci dessus,  non exhaustifs  représentent des magasins parisiens du groupe Carrefour sous contrats franchise)
Les enseignes annoncent la couleur sans oser indiquer les horaires de fermeture du dimanche...............à l'identique des jours de semaine ans les faits - (les 04 exemples ci dessus,  non exhaustifs  représentent des magasins parisiens du groupe Carrefour sous contrats franchise)

Les enseignes annoncent la couleur sans oser indiquer les horaires de fermeture du dimanche...............à l'identique des jours de semaine ans les faits - (les 04 exemples ci dessus, non exhaustifs représentent des magasins parisiens du groupe Carrefour sous contrats franchise)

Travail dominical, entre extensions et dérogations, les contournements se multiplient
Travail dominical, entre extensions et dérogations, les contournements se multiplient
Repost 0
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 17:01
Visite de M. Macron chez Carrefour Saint-Pierre-des-Corps : FO sait recevoir.......

Visite de M. Macron chez Carrefour Saint-Pierre-des-Corps : FO sait recevoir.......

Visite de M. Macron chez Carrefour Saint-Pierre-des-Corps : FO sait recevoir;

 


Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron, ancien ministre de l’Economie et à l’origine de la loi dite Macron généralisant le travail dominical, a visité le magasin Carrefour de Saint-Pierre-des-Corps (37) ce jour.

 

L’équipe FO de l’hypermarché n’a pas manqué de lui rappeler sa position :

 

« Non au travail du dimanche, le dimanche, c’est en famille ! »

 

Un message que FO adresse bien sûr à tous les autres candidats.

Visite du candidat Macron sur les lieux de son crime
Visite du candidat Macron sur les lieux de son crime
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Repos dominical InFO Dia Repos dominical
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 22:56
Saint-Pol-sur-Mer : Carrefour n’ouvrira pas le dimanche, mais…
Le samedi 3 décembre, les salariés de Carrefour Saint-Pol-sur-Mer avaient manifesté leur opposition à l’ouverture du magasin, le dimanche matin.

Le samedi 3 décembre, les salariés de Carrefour Saint-Pol-sur-Mer avaient manifesté leur opposition à l’ouverture du magasin, le dimanche matin.

Saint-Pol-sur-Mer : Carrefour n’ouvrira pas le dimanche, mais…


La direction de Carrefour avait besoin de la signature du syndicat majoritaire, Force ouvrière, pour ouvrir le dimanche matin. Mais il a refusé l’accord.



 


"Le repos hebdomadaire est assuré par la fermeture des établissements le dimanche. »

 

 

C’est à cause de cet article de la convention collective de Carrefour (article 5-5) que la direction a besoin de la signature du syndicat majoritaire de ses magasins, Force ouvrière, pour mettre en place son projet d’ouverture dominicale.

 


Mardi 24 janvier, une réunion entre les deux parties avait lieu à Paris. Cette dernière devait être la conclusion de trois mois de négociations.

Les arguments de Carrefour n’ont pas fait mouche, puisque FO a refusé de modifier l’accord signé en 1970 qui s’était positionné contre l’ouverture du dimanche.

 


Un référendum à Carrefour Saint-Pol

 


Le jeudi 12 janvier, un référendum a été organisé à Carrefour Saint-Pol-sur-Mer par FO. « Les salariés n’étaient pas favorables pour travailler le dimanche, mais trouvaient l’accord correct.

La direction proposait un volontariat absolu », explique Martine Deschamps, la déléguée syndicale en s’appuyant sur des résultats « positifs. Les salariés étaient à 80 % pour l’accord ».

 


C’est d’ailleurs pour cette raison que le syndicat n’avait pas organisé de mouvement au sein de l’hypermarché, contrairement à la CGT et à la CFDT. « Les délégués FO ont voulu prendre le temps nécessaire (15 réunions régionales) pour débattre sur les aspects économiques et concurrentiels. Le but était d’émettre un avis solide après consultation des adhérents et des salariés du magasin. »

 


Au niveau national, les salariés ont répondu ne pas vouloir travailler le dimanche.

 


À la question de savoir si le projet est définitivement enterré, Martine Deschamps déclare : « C’est l’avis des employés des hypermarchés aujourd’hui. Il sera toujours temps, le moment venu, de réfléchir et de revoir à nouveau ce dossier. »

 


De son côté, Carrefour affirme vouloir « poursuivre les discussions avec les syndicats.

 

Nous souhaitons trouver des solutions en accord avec les demandes de l’ensemble des partenaires sociaux. Ouvrir le dimanche matin est une priorité pour certains de nos magasins. Il s’agit également d’une demande des clients. »

 


Sourcing : Virginie Courteaux
vcourteaux@lepharedunkerquois.fr

Le Phare Dunkerquois

Saint-Pol-sur-Mer : Carrefour n’ouvrira pas le dimanche, mais…
Saint-Pol-sur-Mer : Carrefour n’ouvrira pas le dimanche, mais…
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Repos dominical InFO Dia Repos dominical
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 19:08
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
Le syndicat FO, majoritaire chez Carrefour, vient de se prononcer contre l’ouverture dominicale dans les hypermarchés. Impossible, donc, pour le distributeur, d’ouvrir ses portes le septième jour malgré sa volonté clairement affichée.

Le syndicat FO, majoritaire chez Carrefour, vient de se prononcer contre l’ouverture dominicale dans les hypermarchés. Impossible, donc, pour le distributeur, d’ouvrir ses portes le septième jour malgré sa volonté clairement affichée.

#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
#FGTA-FO - Carrefour.  Ouverture du dimanche, FO ne signera pas l'accord...
Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 09:34
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
La consultation devra se dérouler aujourd'hui

La consultation devra se dérouler aujourd'hui

Début de l'AG FO Carrefour Hypers à Nantes.

 

 Les représentants des syndicats FO Carrefour Hyper  vont s'exprimer sur le travail dominical après consultation de leurs adhérents et des salariés des magasins.

 

Dés qu'ils seront connus nous relaterons sur cette page (voir ci-dessous) les résultats de la consultation.

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"
il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
Décompte  au sortir de l'urne

Décompte au sortir de l'urne

Le dépouillement

Le dépouillement

CARREFOUR HYPERS, FO DIT NON AU TRAVAIL DOMINICAL

 

Réunis en Assemblée générale ce jour après un mois de réflexion et de consultation des adhérents et salariés, les syndicats FO des hypermarchés Carrefour ont voté à plus de 85% contre le projet d’ouverture dominicale.

 

En tant que syndicat majoritaire avec 46% de représentativité, l’accord de FO était indispensable.

 

Ce vote et les débats qui l’ont précédé ont démontré deux choses :

> Les représentants FO ne sont pas favorables au travail du dimanche, position largement partagée au sein de l’organisation syndicale,


> Il y a dans les rangs de FO une vraie réflexion et une véritable attention portée aux évolutions du commerce et aux modes de consommation.

 

Toutefois, il n’est pas l’heure de remettre en cause l’accord qui existe entre FO et la Direction sur le travail dominical.

 

 

Détails du résultat:


126 syndicats ont émis un avis 


Pour 18 
Contre 108 


85, 72% contre 


FO ne sera pas signataire de cet accord 🎈🎈🎈🎈🎈


Merci aux adhérents et tous les salariés pour votre participation  et votre confiance 

 

Merci à Joëlle pour ces infos !

il y a 47 ans, FO  signait un accord qui fixe le repos dominical le dimanche"

Ce vote met un terme au projet d'accord. Les salariés des hypers  informés et consultés  sur les mesures d'ouvertures dominicales ont très largement exprimé leur refus de sacrifier leur vie pour le travail les dimanches.

BM

L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
L'ouverture des dimanches dans les Hypers Carrefour  au révélateur du vote des délégués FO. Le non largement majoritaire
Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 20:52
 Photo Bernard CERCLEY -Les manifestants ont donné de la voix à l’entrée principale  de l’hypermarché Carrefour de Quetigny.  

 Photo Bernard CERCLEY -Les manifestants ont donné de la voix à l’entrée principale  de l’hypermarché Carrefour de Quetigny.  

CÔTE-D'OR - SOCIAL


Quetigny : ils disent non à l’ouverture des hypers Carrefour le dimanche

 


Les manifestants ont donné de la voix à l’entrée principale  de l’hypermarché Carrefour de Quetigny.  



 


Les manifestants ont donné de la voix à l’entrée principale  de l’hypermarché Carrefour de Quetigny. 

 

 

La direction de Carrefour veut généraliser l’ouverture de ses hypermarchés le dimanche.

Samedi, une cinquantaine de salariés du magasin de Quetigny ont montré leur opposition à ce projet.

Les manifestants à l'entrée principale de l'hypermarché Carrefour de Quetigny

Les manifestants à l'entrée principale de l'hypermarché Carrefour de Quetigny

AVIGNON


Carrefour : êtes-vous prêt à ne pas faire vos courses le dimanche ?

 

 


Les salariés de l'hypermarché Carrefour Courtine, à Avignon (Vaucluse), sont majoritairement opposés à un projet d'ouverture le dimanche matin.

 

A l'initiative des syndicats CFDT et CGT, ils ont récemment appelé les clients à ne pas venir "par solidarité", faire leurs achats ce jour-là.

 

Si le magasin ouvre effectivement le dimanche matin, êtes-vous prêt à ne pas venir y faire vos courses pour soutenir les salariés ? Telle était la question posée par les syndicalistes.

Ils disent non à l’ouverture des hypers Carrefour le dimanche
Ils disent non à l’ouverture des hypers Carrefour le dimanche
Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 11:08
VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche
VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche

VILLENEUVE-D’ASCQ

 

 

La première ouverture du dimanche matin de l’hypermarché Auchan V2 a été perturbée par une manifestation du syndicat FO.

 

Venus de tous les magasins du groupe dans la région mais aussi d’enseignes voisines comme Cora Villeneuve-d’Ascq en soutien au mouvement, les syndicalistes entendaient dénoncer cette initiative annonciatrice, selon eux, d’une généralisation de l’ouverture des hypermarchés le dimanche.


 
Distribution de tracts, manifestation et prise de parole pour sensibiliser les clients : l’opération de FO n’est pas passée inaperçue ce dimanche matin.

 

À renfort de décibels crachant des tubes dansants, les syndicalistes de Force Ouvrière se sont fait entendre ce dimanche matin à Auchan V2. Alors que l’hypermarché ouvrait ses portes à la clientèle à 9 h comme il le fera désormais chaque dimanche, une soixantaine de salariés syndiqués FO se sont postés aux deux entrées principales du parking du centre commercial où ils ont distribué des tracts à une clientèle qui, dès 10 h, était déjà arrivée en masse.

 


Face à un service de sécurité très présent mais auquel consigne avait été donnée de ne pas intervenir, les syndicalistes de FO sont entrés dans la galerie commerciale pour se poster devant l’entrée principale de l’hypermarché, où ils se sont adressés aux plusieurs centaines de clients qui faisaient leurs courses.

 

«  La famille Mulliez est très, très riche et elle va très, très bien. Elle n’a pas besoin de vous ce dimanche matin, vous pouvez donc rentrer chez vous pour passer votre dimanche en famille. Nous vous invitons à sortir et à ne plus revenir, ou plutôt à revenir mais uniquement du lundi au samedi  », a adressé pour message Pascal Saeyvoet, délégué central FO Auchan France, pour qui cette première ouverture du dimanche matin dans la métropole lilloise en annonce d’autres.

Un changement de société qui, selon lui, nécessite que les élus se positionnent clairement.

 


« Ils croient que c’est un remède miracle, mais cela va déstabiliser le tissus commercial. Tous les petits commerces vont trinquer et les salariés perdre en qualité de vie »

 


«  Les maires de Villeneuve-d’Ascq et Lille, le président de la MEL et le préfet ont tous été destinataires de courriers dans lesquels nous leur faisons part de nos inquiétudes. Nous n’avons pour l’heure aucune réponse. Or, demain, ce seront probablement tous les hypermarchés de la métropole lilloise qui ouvriront le dimanche les uns après les autres. Nous demandons un rendez-vous au président de la MEL car l’enjeu le commande  », réclame Pascal Saeyvoet.

 

 

Selon lui, l’ouverture du dimanche matin n’est pas la réponse appropriée aux difficultés économiques que rencontre la grande distribution ces dernières années.

 

 La prochaine étape, c’est l’ouverture 24h/24. 

 


Déléguée syndicale FO à Auchan Villeneuve-d’Ascq, Danielle Erouard avance de son côté le chiffre de 3 000 emplois qui seraient perdus dans la métropole lilloise si tous les hypers suivaient le mouvement initié par Auchan V2.

 

«  C’est une donnée sur laquelle a travaillé l’Union des petits artisans, laquelle a tout notre soutien  », explique la déléguée syndicale, qui note que ce même dimanche, Auchan Cambrai, qui met également en place le travail du dimanche matin, ouvrait ses portes pour la première fois.

 

«  Si on ne fait rien, l’ouverture du dimanche pour les hypers sera généralisée  », prédit-elle.

 

Sourcing, LVDN, courtesy, Stéphane Hubin 

VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche
VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche

Ce matin, Auchan V2 ouvrait et ce sera comme ça pour tous les dimanches matin de l'année.

 

Fini le dimanche en famille, les loisirs, la culture et le sport le dimanche.

 

Fin des petits commerces. Fin du repos dominical. Et pas seulement pour les employés d'Auchan. Toutes les enseignes vont suivre.

Et après, la Logistique des enseignes,  les banques, la poste, et quand tout sera ouvert, la fin du volontariat, la fin des majorations et récupérations. L'installation d'une précarité prospère !

 

Si VOUS - NOUS TOUS - laissez - laissons - faire, ce sera le retour dans le passé, avant 1906, avant la loi sur le repos dominical de 1895, revendication assumée gagnante de FO!

VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche

Bravant le froid, les délégué(e)s FO Auchan ont distribués des tracts aux 2 ronds point du magasin, sensibilisant les clients qui venaient faire leurs courses.

 


Un défilé dans la galerie marchande s’en ait suivi, avec prises de paroles devant les clients, pour les inviter à ne plus venir le dimanche matin.

 


Pascal SAEYVOET
Délégué syndical central FO Auchan

 

Verbatim

"En tant que délégué syndical central, je suis heureux de constater la mobilisation des délégués FO des différents sites Auchan (Petite Forêts, Fâches, Leers, Noyelles, Grande Synthe, Cambrai, Roncq, SAV Pilaterie, Services Centraux), et des soutiens des Délégués CORA, Banque ACCOR.

 


Je remercie l’Union Départemental du Nord et son nouveau secrétaire général, présent avec nous, et pour son aide logistique.

Je n’oublie pas les Camarades de l’interpro, les élus de Villeneuve d’Ascq, des clients; 


Je m’excuse si je fais un oubli


Menée par une militante affirmée Danièle EROUART, je félicite le travail remarquable de l’équipe FO de V2, qui depuis 15 jours n’a pas compté son temps pour sensibiliser les salariés et les clients, avec une nouvelle fois, une CFTC qui sert la soupe à la Direction, et qui dénigre notre action par le biais d'une campagne  tractelle calomnieuse.

 

MAIS EUX QUE FONT-ILS? RIEN!!!

 


Le combat continue, on ne lâchera rien. Nous attendons une rencontre avec le Président de la Métropole Européenne Lilloise et le Préfet.

 


VIVE FORCE OUVRIERE
VIVE LE DIMANCHE EN FAMILLE

 


Pascal SAEYVOET
Délégué syndical central FO Auchan
06 66 67 45 08

VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche
VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche
VILLENEUVE-D’ASCQ:  FO  s'invite à l'ouverture de l'hyper Auchan V2  ce dimanche
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Repos dominical InFO Dia Repos dominical Actu sociale SOCIETE
commenter cet article