Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93

Bruno, coordinateur des IRP FO CPF

06 73 59 98 28
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 19:09
Smic  =  0 cotisation patronale à la Sécu

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE : 45,4 milliards d'euros..

 


45,4 milliards d’euros pour réduire le coût du travail...

 

Les mesures d’exonérations destinés à réduire le coût du travail ont atteint 45,4 milliards d’euros en 2015 selon une étude

de la Dares, la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, publiée le 9 novembre 2017.

 

En augmentation de 16,4%, elles ont représenté plus de 80 % des dépenses générales en faveur de l’emploi, un hausse très forte qui s’explique largement par la mise en œuvre du pacte de responsabilité au 1er janvier 2015, selon ce service statistique rattaché à l’Insee.

 

Smic = 0 cotisation patronale à la Sécu

 

 

Au total, les dépenses générales, c’est à dire hors mesures ciblées, se sont élevés à 56 milliards d’euros en 2015, l’équivalent de 2,6 points de PIB. 21,7 milliards sont dus aux allègements de cotisations sociales sur les bas salaires et 18,6 milliards au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE).

 

Et la Dares de constater :

 

Au final, avec les différentes mesures du pacte de responsabilité, les entreprises ne paient plus aucune cotisation de Sécurité sociale au niveau du Smic.

 

Sourcing:    MICHEL POURCELOT, in FO Hebdo

 

 

Smic  =  0 cotisation patronale à la Sécu
Smic  =  0 cotisation patronale à la Sécu
Smic  =  0 cotisation patronale à la Sécu
Smic  =  0 cotisation patronale à la Sécu
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social SOCIETE Actu sociale
commenter cet article
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 13:32
Prendre le large, le travail comme dignité

PRENDRE LE LARGE FA - VF par Les Films Du Losange

CINEMA / TEMOIGNAGE  / SOCIETE / FILM


[Cinéma]  - Prendre le large : travailler jusqu’où ?



Licenciée, bouleversée, délocalisée, mais déterminée.

 

 

S. Bonnaire

Une ouvrière textile de 45 ans, interprétée par Sandrine Bonnaire, pousse la délocalisation à bout en allant travailler dans une usine marocaine du groupe.

 

Elle est la seule du plan social à « prendre le large » en restant attachée à son travail, car sans attaches autres qu’un fils adulte.

 

Ce ne sera pas la Roumanie, mais le Maroc, pour Edith, 45 ans, ouvrière textile, dont la vie s’est effilochée.

 

Loin de la banlieue lyonnaise, n’ayant jamais voyagé, c’est pour elle un pays inconnu, un pot au noir sous le soleil.

 

Refusant d’être déboussolée par la perte de son emploi, elle suit cette logique et retisse sa vie à partir de son centre, le travail en tant que créateur de liens sociaux, et parfois plus.

 

 

Car, sans en arriver aux extrêmes du film, le travail peut souvent être une délocalisation de l’individu hors de sa sphère, familiale ou autre. Et parfois se créer une seconde famille.

 

Le travail peut enfermer mais aussi ouvrir des portes.

 

Le travail comme dignité

 

La dimension sociale marquant Prendre le large n’est pas que pure théorie : le réalisateur Gaël Morel est lui même issu du milieu ouvrier du textile de la région lyonnaise où évolue le personnage principal, Edith.

 

image du film

 

L’usine française visible au début du film est même celle où son père a travaillé toute sa vie en 3/8.

Une origine qui, selon lui, le singularise dans le milieu du cinéma.

 

Avant de passer derrière la caméra, Gaël Morel a longtemps côtoyé le réalisateur André Téchiné, jouant pour notamment dans Les Roseaux sauvages (1994).

 

Menant parallèlement sa carrière d’acteur, il n’a réalisé qu’une demi-douzaine de films en quelque vingt ans, dont Le Clan (2004). Avec Prendre le large, co-écrit avec Rachid O., un écrivain marocain, Gaël Morel revendique cette fois-ci, même si la problématique sociale n’a jamais été absente de ses précédentes réalisations, d’en aborder le genre :

 

Avec ce film, je voulais rendre visible ce monde ouvrier qui est déconsidéré par les hommes politiques comme par les cinéastes. [...]

 

Gael Morel

Il y a un attachement au travail, parce que travailler donne une forme de dignité. L’ouvrière que joue Sandrine est obsédée par cela.

C’est son port d’attache qui lui évite la dérive.

 

 

 

Sourcing:    MICHEL POURCELOT, in FO Hebdo

 

 

 

 

A voir et à faire voir

Prendre le large, film français de 2017, réalisé par Gaël Morel et interprété par Sandrine Bonnaire (Edith Clerval), Mouna Fettou (Mina), Ilian Bergala (Jérémy), Nisrine Radi (Karima), Lubna Azabal (Nadia) et Nadine Charvolin (la contremaître de Villefranche).

Durée : 103 minutes. Sorti le 8 novembre 2017 dans les salles

Prendre le large, le travail comme dignité
Prendre le large, le travail comme dignité
Prendre le large, le travail comme dignité
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE C La Récré.
commenter cet article
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 12:36
Prélèvement à la source : des allégements consentis aux employeurs 

SOCIETE / FINANCE / ECONOMIE / IMPOT

 

 

Prélèvement à la source : des allégements consentis aux employeurs 

 

 

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a confirmé l’entrée en vigueur du prélèvement à la source pour le début de 2019.

 


Le prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu adopté l’an dernier entrera en vigueur le 1er janvier 2019 a confirmé le gouvernement le 13 novembre.

Sur la base de conclusions d’un rapport/audit rendu en octobre, le PAS subira quelques modifications, notamment des simplifications et un allègement de sanctions notamment pour les employeurs, lesquels par ce système de ponction directe de l’impôt sur les salaires sont transformés en tiers collecteurs en lieu et place de l’État.

 

 

Toutes les modifications appliquées au PAS seront examinées fin novembre par le Parlement dans un projet de loi de finances rectificative.

 

Le prélèvement à la source (PAS) entrera en application au le 1er janvier 2019 a annoncé le 13 novembre dernier le ministre de l’Action et des Comptes publics, M. Gérald Darmanin. La mesure adoptée l’an dernier dans le cadre de la loi de finances pour 2017 devait initialement entrer en vigueur en 2018. Elle a toutefois été repoussée à 2019 par l’actuel gouvernement arguant de la nécessité d’apporter des améliorations techniques au PAS et d’effectuer plus amples tests.

 

 

En ce qui concerne les salariés, le dispositif du prélèvement à la source consistera à prélever chaque mois l’impôt sur le revenu directement sur le salaire. Cela transforme ainsi l’employeur en tiers collecteur de cet impôt en lieu et place d’un service public.


Ce système mis en place sur fond d’une politique de réduction des moyens dans le secteur ministériel des finances publiques (DGFIP) assortie de la suppression de 37 200 emplois depuis 2002 est décrié par plusieurs syndicats dont FO-DGFIP.

 

Le PAS dont le coût de mise en place pour les entreprises est évalué entre 310 et 420 millions d’euros selon le rapport de l’inspection générale des finances (IGF) prétend induire une économie de coût pour le traitement de l’impôt alors que ce coût est déjà très bas.

 

 

Le PAS prétend aussi augmenter le taux de recouvrement de l’impôt alors que celui-ci atteint déjà plus de 98% souligne FO.

 

Il prétend encore simplifier la vie des contribuables en leur permettant d’ajuster en temps réel la perception de l’impôt à l’évolution de leurs revenus.

 

 

Pas si simple rétorque FO depuis le lancement de ce projet de réforme en 2015. Le PAS nécessitera notamment de nombreux ajustements de situation de la part des contribuables, ce qui compliquera sérieusement le rapport du contribuable à l’impôt.

 

Ce qui compliquera aussi le travail des agents dans les services...

 

La réforme induit par ailleurs la connaissance du taux d’imposition des salariés par l’employeur.

 

Certes le salarié aura la possibilité de demander à l’administration fiscale de ne pas transmettre son taux personnalisé à l’employeur. Un taux neutre lui sera alors affecté pour le prélèvement de l’impôt réalisé par son entreprise et des ajustements seront faits ensuite par l’administration.

 

 

Reste que cela peut encore indiquer à l’employeur que le salarié cherche à dissimuler sa situation personnelle, par exemple des revenus autres que salariaux.

Cette situation pourrait par ailleurs compliquer l’exercice de revendications, notamment salariales, dans les entreprises.

 

 

 

 

La vraie raison du report était purement politique réagit le syndicat FO des finances publiques (FO-DGFIP).

Si le prélèvement à la source était entré en vigueur en 2018 les salariés n’auraient en effet pas constaté une amélioration sur leur fiche de paye du fait de la réforme de la CSG au 1er janvier 2018.

Le gain de pouvoir d’achat censé découler de cette réforme –consistant à augmenter de 1,7 point le taux de la CSG et à supprimer (en deux temps) les cotisations sociales maladie et chômage– aurait été en effet absorbé par le prélèvement direct de l’impôt sur le salaire.

 

 

 

Sourcing: FO Hebdo

 

Pour en savoir +++:

Suivre le lien:

 

http://www.force-ouvriere.fr/prelevement-a-la-source-des-allegements-consentis-aux-employeurs

Prélèvement à la source : des allégements consentis aux employeurs 
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Actu
commenter cet article
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 16:19
FO déplore un recul de la prévention de la pénibilité au travail

PREVENTION / SANTÉ / SECURITE AU TRAVAIL


 

 

FO déplore un recul de la prévention de la pénibilité au travail

 

 

Dans le cadre des ordonnances, le gouvernement réforme le dispositif de prévention de la pénibilité.

Quatre risques d’exposition sont exclus du système à points, dont les risques chimiques. Ces derniers font cependant l’objet d’une mission lancée le 8 novembre par la ministre du Travail.

 

La réforme de la prévention de la pénibilité fait l’objet de la cinquième ordonnance parue fin septembre.

Le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P), en vigueur depuis 2015, devient le compte professionnel de prévention (C2P).

Son périmètre est modifié. Pour six facteurs de risques, les salariés du privé continuent à cumuler des points pour partir plus tôt en retraite, se former ou passer à temps partiel.

 

Mais pour les quatre autres (manutention de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques et risques chimiques), c’est une logique de réparation qui est mise en place. Ils ne pourront donner lieu à un départ anticipé en retraite qu’à condition de justifier d’un taux d’incapacité de 10 % reconnu au titre d’une maladie professionnelle ou de certains accidents de travail.

 

Moins de contraintes pour les entreprises

 

Fin octobre, FO a émis un avis défavorable lors de l’examen du projet de décret pris pour l’application de cette ordonnance par le Conseil d’orientation des conditions de travail (COCT).

 

Elle a particulièrement déploré l’exclusion des agents chimiques dangereux, dont les effets différés peuvent n’apparaître qu’après le départ en retraite.

 

Paul Frimat, spécialiste de la santé au travail, vient d’être missionné sur cette question par le gouvernement. Il devra faire des propositions d’ici à fin 2017 sur la prévention et les modalités de prise en charge des salariés exposés.

 

 

Plus globalement, FO regrette une réforme allant dans le sens unique de moins de contraintes pour les entreprises, et non dans le sens d’une meilleure prévention des risques ou d’un renforcement du droit à réparation.

 

Sourcing:     CLARISSE JOSSELIN, in FO Hebdo

 

 

FO déplore un recul de la prévention de la pénibilité au travail
FO déplore un recul de la prévention de la pénibilité au travail
FO déplore un recul de la prévention de la pénibilité au travail
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Actu sociale Coups de gueule
commenter cet article
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 12:11
Au sommet européen de Göteborg, la Confédération européenne des syndicats veut un pilier social effectif

SOCIAL / EUROPE

 


Au sommet européen de Göteborg, la Confédération européenne des syndicats veut un pilier social effectif

 


FO prenait part à la réunion de la CES (Confédération européenne des syndicat) à Göteborg en Suède, jeudi 16 novembre, à la veille du Sommet social européen.

 

Le syndicats revendiquent l’inclusion dans les traités d’un protocole de progrès social.

 

Ce 17 novembre, les dirigeants de l’UE sont réunis à Göteborg en Suède pour ce qui est présenté comme le premier sommet social de l’UE depuis 20 ans.

 

Les interlocuteurs sociaux, syndicats et patronat, seront bien sûr de la partie face aux présidents des institutions de l’UE, aux chefs d’État ou de gouvernement.

 

Ce sommet devrait être l’occasion pour le Parlement européen, le Conseil et la Commission européenne de proclamer le socle européen des droits sociaux, qui avait été annoncé par le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker en 2015.

 

FO à Göteborg

 

À la veille de ce sommet, Andrée Thomas pour FO participait à la réunion de la CES (Confédération européenne des syndicats).

 

Le Secrétaire Général de la CES, Luca Visentini s’adressera aujourd’hui aux chefs d’État ou de gouvernement comme aux institutions de l’UE.

S’il saluera l’affichage du socle social, il n’en soulignera cependant pas moins que celui ci arrive après dix années de reculs sociaux et de politiques d’austérité.

 

Dans ce contexte, et au regard des dégâts ainsi créés, la CES milite pour l’établissement d’un plan d’action et une mise en route concrète et rapide par chaque État.

 

Autre exigence qu’affirmera le secrétaire général de la CES, celui d’une convergence par le haut et pour tous les salariés.

 

Enfin, la CES depuis maintenant plusieurs années, demande également une réforme des traités européens afin d’intégrer un protocole contraignant de progrès social, sans lequel l’harmonisation sociale passe après les principes des traités actuels en matière de libre concurrence et circulation des entreprises, biens et services.

 

 

Communication Cgt FO, ANDRÉE THOMAS, SECTEUR EUROPE - INTERNATIONAL

Au sommet européen de Göteborg, la Confédération européenne des syndicats veut un pilier social effectif
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social SOCIETE Actu sociale Communication cgt FO
commenter cet article
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 20:51

On a l'impression que la politique du gouvernement, c'est pour les 5% de premiers de cordée au détriment des 95% qui seraient des premiers de corvées

 

 

 

Pascal Pavageau
à franceinfo

Jeudi 16 novembre, les salariés sont descendus dans la rue à l’appel de FO, CGT, Solidaires, FSU, et plusieurs organisations de jeunesse pour protester contre la « politique libérale » menée par le gouvernement. Rencontrés dans le cortège parisien, trois salariés expliquent les raisons de leur mécontentement.

Manifestation du 16/11, parole de militants
Repost 0
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 15:42
16 novembre, journée de mobilisation

Non à la régression des droits des salariés !

 

COLERE / ACTION / MANIF

 

Pascal Pavageau, Secrétaire confédéral, dans la manifestation parisienne du 17 novembre 2017. (Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)
 

 

Jeudi 16 novembre 2017, mobilisation interprofessionnelle

 


Dans le cadre de la journée de grèves et de manifestations, à l’appel de FO et de la CGT, contre les dispositions inacceptables des ordonnances, les atteintes au service public et à la protection sociale et pour la prise en considération des attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, Jean-Claude Mailly manifeste à Marseille tandis que Pascal Pavageau est en tête de cortège à Paris.

 

 

Avec  FO 62
Avec  FO 62
Avec  FO 62
Avec  FO 62
Avec  FO 62
Avec  FO 62

Avec FO 62

La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2
La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2
La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2
La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2
La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2

La Fgta et FO mobilisés contre la politique gouvernementale #ordonnances #republique #loiTravail2

FO CPF avec l'UD FO 93
FO CPF avec l'UD FO 93
FO CPF avec l'UD FO 93

FO CPF avec l'UD FO 93

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Colère Conflit social SOCIETE
commenter cet article
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 15:06
La confédération FO soutient les fédérations syndicales du transport dans leur action contre le dumping social !

EUROPE  / TRANSPORT / DUMPING SOCIAL


La confédération FO soutient les fédérations syndicales du transport dans leur action contre le dumping social !

 

Les fédérations syndicales du transport notamment la fédération Fédération Nationale des Transports et de la Logistique

ont décidé de lancer une journée d’action contre l’exclusion des salariés du transport de la directive révisée sur les travailleurs détachés. Cette journée aura lieu le mardi 21 novembre.

 

 

En effet le compromis trouvé au Conseil le 23 octobre dernier est inadmissible pour les fédérations du transport et pour les salariés français et européens du transport routier.

 

La future directive révisée ne s’appliquera pas au secteur du transport routier tant qu’une législation sectorielle, c.-à-d. le paquet mobilité proposé par la Commission européenne en mai 2017, n’est pas entrée en vigueur et jusque-là, seule la directive de 1996 continuera de s’appliquer.

 

Ceci enterre toute chance d’aboutir à une révision ambitieuse des règles du détachement dans le secteur du transport routier et le condamne à la poursuite du dumping social.

 

 

Les propositions qui figurent dans le paquet mobilité risque d’avoir un impact désastreux tant sur les conditions de travail, les temps de conduite et repos, que sur les rémunérations des conducteurs routiers professionnels.

 

Les salariés du transport ne doivent en aucun cas rester des sous salariés et des travailleurs low-cost en Europe.

 

L’action des organisations françaises est suivie par les syndicats de plusieurs pays européens : Belgique, Allemagne, Espagne, Italie.

 

Communication  Cgt FO, ANDRÉE THOMAS, SECTEUR EUROPE - INTERNATIONAL

La confédération FO soutient les fédérations syndicales du transport dans leur action contre le dumping social !
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Conflit social SOCIETE Communication cgt FO
commenter cet article
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 15:49
Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

ÉVÉNEMENT / SOCIETE / GREVE / MANIF

 

 


Contre la mécanique néolibérale, FO mobilise le 16 novembre

 


FO, CGT, Solidaires, FSU, et les syndicats étudiants et lycéens UNEF, UNL et FIDL appellent à la mobilisation le 16 novembre.

 

Objectif :

 

Protester contre la « politique libérale » menée par le gouvernement, des dispositions inacceptables des ordonnances aux projets pour l’Assurance chômage, en passant par la modération salariale.

 

La gravité de la situation l’exige, ont estimé FO, la CGT, Solidaires et les organisations de jeunesse UNEF, UNL et FIDL lors d’une réunion intersyndicale le 24 octobre.

 

Ces organisations ont lancé un appel à une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et des manifestations, le 16 novembre.

 

Il s’agit de protester contre la politique libérale du gouvernement. Une politique visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité, précisent les syndicats.

 

Lors d’une première réunion intersyndicale, le 9 octobre, les représentants syndicaux n’étaient pas parvenus à s’accorder sur une action commune. C’est désormais chose faite.

Si la CFDT, la CFTC et l’UNSA ont décliné, ainsi que la CGC, la FSU a rejoint le mouvement.

 

 

De nombreuses dispositions des ordonnances réformant le Code du travail sont dans la ligne de mire car elles viennent limiter les droits des travailleurs.

Mais la mobilisation du 16 novembre vise aussi à alerter sur les risques des futures réformes de l’Assurance chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

 

Les syndicats protestent encore contre la modération salariale et la hausse de la CSG.

 

Attaques contre le service public et la protection sociale

 

Et ils s’inquiètent des attaques contre le service public et la protection sociale. Sans oublier la précarisation de l’emploi et l’avenir des jeunes, avec la sélection à l’entrée de l’université et leurs difficultés à trouver du travail.

 

La date du 16 novembre a été proposée par les représentants de FO, sur la base du mandat de son Comité confédéral national (CCN) réuni les 28 et 29 septembre à Paris.

 

Dans sa résolution, le parlement de FO considère en effet qu’une mobilisation interprofessionnelle avant la ratification des ordonnances est nécessaire.

 

Cette ratification sera au menu de l’Assemblée nationale du 21 au 24 novembre.

 

Auparavant, FO et les organisations syndicales de jeunes qui participent au 16 novembre demandent solennellement au gouvernement de prendre en considération les attentes sociales multiples des salariés du public et du privé, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités.

À bon entendeur.

 

Les retraités FO seront aussi dans l’action


Les retraités FO, qui s’étaient mobilisés le 28 septembre contre la hausse de la CSG de 1,7 point prévue au 1er janvier 2018, contre un nouveau gel des pensions pour 2018 et contre la baisse de l’APL, seront aux côtés des salariés et des jeunes lors de la journée d’action du 16 novembre.

Car pour l’Union confédérale des retraités FO (UCR FO), ces attaques contre les retraités, qui s’ajoutent à de nombreuses ponctions fiscales ces dernières années, font partie d’une remise en cause de l’ensemble des droits et garanties obtenues par les salariés depuis 1945.

 

 

 

 

 

Sourcing:    FRANÇOISE LAMBERT, in FO Hebdo

 

 

 

Contre la mécanique néolibérale, FO mobilise le 16 novembre
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social SOCIETE Actu sociale Manif Grève
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 17:11
Troc des contrats aidés de qualité contre des « emplois francs » à expérimenter

EMPLOI / CONTRATS AIDES /  EMPLOIS FRANCS

 

 

 


 

Troc des contrats aidés de qualité contre des « emplois francs » à expérimenter

 

 

L’Assemblée nationale a adopté le 8 novembre un amendement au PLF 2018, mettant en place à titre expérimental des « emplois francs » recalibrés, à partir d’avril 2018, pour 20 000 bénéficiaires.

 

Les quartiers qui seront retenus pour l’expérimentation ne sont pas connus.

 

La généralisation du dispositif d’expérimentation est prévue pour 2020.

 

Ce dispositif offrira aux entreprises ou aux associations, une aide pour l’embauche en CDI (5 000 €/an sur 3 ans maximum) ou en CDD de plus de 6 mois (2 500 €/an sur 2 ans maximum) d’une personne résidant dans l’un des territoires (QPV) retenus pour l’expérimentation.

 

Les emplois francs, dans leur nouvelle mouture, sont ouverts : ils seront accessibles à tous les demandeurs d’emploi.

Les employeurs qui le mobiliseront bénéficieront d’une aide dont le montant est revu à la hausse.

 

Point positif, le dispositif est étendu aux recrutements en CDD de plus de 6 mois, ce qui va dans le sens d’une promotion d’emplois moins précaires.

 

Force Ouvrière est vigilante sur les dispositifs d’expérimentation, qui à court terme instituent des inégalités entre les territoires et les personnes ; à long terme, peut permettre via leur généralisation, l’adoption sans débat de politiques publiques de l’emploi.

 

Force Ouvrière remarque que le dispositif des emplois francs avait été expérimenté entre 2013 et 2015, arrêté avant son terme par le décret d’abrogation du 4 juillet 2017.

 

Avec le PLF 2018, le gouvernement privilégie les emplois francs, qui n’ont pas fait leurs preuves, en même temps que la transformation du CICE en « allègement de cotisations » permanents, sans aucune condition d’embauche – CICE dont les effets sur l’emploi ont été jugés insignifiants par son Comité de suivi !

 

Pour ces emplois francs, 64 millions d’euros sont prévus en 2018.

 

Ces fonds sont d’abord prélevés sur ceux des programmes d’accès au retour à l’emploi, de l’accompagnement des mutations économique et du développement de l’emploi.

 

Cette mesure est introduite dans un contexte budgétaire défavorable aux contrats aidés.

 

 

COMMUNIQUÉ DE FO, MICHEL BEAUGAS, sec Confédéral 

Troc des contrats aidés de qualité contre des « emplois francs » à expérimenter
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social SOCIETE Communication cgt FO
commenter cet article