Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 18:24
Carrefour proxi, chantre de la franchise alimentaire

CARREFOUR PROXIMITE, la référence de la franchise alimentaire



Carrefour Proximité France est leader dans le secteur de la franchise et du commerce alimentaire. Il s'appuie sur un réseau de plus de 4 000 magasins pour apporter quotidiennement aux consommateurs praticité, qualité, convivialité et proximité.

 

Les explications de Christophe Rabatel, Directeur Exécutif Proximité et Cash & Carry France chez Carrefour.

 

 

COMMENT PRÉSENTERIEZ-VOUS LA CARREFOUR PROXIMITÉ?

 


Christophe Rabatel :

 

Nous développons notre savoir-faire dans le commerce de proximité depuis plus de 40 ans, sous différentes enseignes de franchise : Carrefour Contact, City, Express, Montagne, Bio, 8 à Huit et une enseigne de négoce, Proxi. 

 

 

Carrefour Proximité propose des magasins chaleureux et modernes, développés par des entrepreneurs dynamiques et des commerçants passionnés. Notre priorité est de répondre aux attentes de la clientèle locale à travers une offre et des services spécifiques, adaptés aux différentes typologies de clientèle.

Nous développons notamment des solutions repas, une offre de produits bio, vegan et sans gluten, ou encore des gammes de produits locaux comme Reflets de France.

Nous sommes présents en milieu urbain, périurbain et rural, avec des horaires d'ouverture adaptés aux modes de vie des habitants. 

 

 


QUELLES SONT LES PERSPECTIVES POUR VOTRE RÉSEAU?

 


C. R. :

 

Le dynamisme de notre réseau - plus de 10 ans de croissance soutenue - contribue à faire de Carrefour Proximité la référence du commerce de proximité dans le secteur de la franchise, et à susciter l'adhésion : chaque année, 250 nouveaux partenaires franchisés nous rejoignent.

 

Nous fonctionnons avec agilité et testons en permanence de nouveaux concepts innovants comme Carrefour Bio ainsi que Bon App ! dédié au snacking.

 

Nous voulons continuer à développer notre réseau afin d'aller à la rencontre de nos clients où qu'ils soient, à proximité de leur domicile, de leur travail, et dans les zones de transit, gares, aires d'autoroute, aéroports, et leur proposer une offre adaptée à leurs besoins.

Ainsi, nous avons créé un 1er Carrefour City à Orly Sud fin 2015 et sommes prêts pour le déploiement dans d'autres aéroports, et notamment à Orly Ouest ce mois-ci. 

 


QUELS SONT VOS ATOUTS COMMERCIAUX?

 


C. R. :

 

Nous sommes convaincus que la modernité du concept, la pertinence de l'offre et la qualité du contact humain en magasin font la différence. Nos magasins sont ancrés dans la vie locale, et nous proposons une approche "service" accrue : Relais Poste, conciergerie, bibliothèque partagée dans les magasins City nouvelle génération, développement des points relais dans les Carrefour Contact, City et Express, partenariat de Carrefour Express avec des stations services, etc.

 

Nous profitons par ailleurs de toute l'expertise du Groupe Carrefour pour proposer à nos clients une expérience d'achat omnicanale et prendre le virage du digital.

Le rachat de "pure players" comme Rue du Commerce, GrandsVins-privés.com, Croquetteland ou Greenweez nous permet de développer une offre complémentaire en magasin via le click and collect. 

 

QUEL ACCOMPAGNEMENT APPORTEZ-VOUS À VOS FRANCHISÉS?

 


C. R. :

 

Chaque nouveau franchisé bénéficie d'un accompagnement personnalisé et d'une formation initiale de deux mois, dans l'un des sept magasins écoles du réseau, ainsi que d'une période d'immersion dans d'autres magasins de franchisés. 

Nous l'orientons dès le recrutement vers l'enseigne qui correspond le mieux à son profil. Par la suite, il bénéficie d'un accompagnement au quotidien par un conseiller de franchise polyvalent et des experts métiers. 

 

Nous proposons également un parcours permettant aux adjoints des franchisés de rejoindre notre réseau, à travers une formation de deux ans en partenariat avec le CNAM, débouchant sur l'équivalent d'un diplôme de BAC+2.  

 

SUR QUELS CRITÈRES RECRUTEZ-VOUS LES FRANCHISÉS?

 


C. R. :

 

Nous recrutons des entrepreneurs, qui ont un véritable intérêt pour le métier de commerçant et le sens du service client, des compétences en gestion et en management, et un état d'esprit partenaire.

Notre modèle attire de plus en plus de profils plus jeunes, plus féminins et plus diplômés. 

 

 

L'apport nécessaire pour acquérir un fonds de commerce se situe en moyenne entre 50 000 € et 250 000 €.

Nous proposons à ceux qui ne disposent pas de fonds suffisants de capitaliser en exploitant un magasin en location-gérance, avec un apport réduit au strict minimum. En général, après 3 ou 4 ans, ils peuvent devenir propriétaires de leur magasin.

 

Cela constitue un ascenseur social efficace : ainsi, un employé peut devenir adjoint, locataire-gérant et enfin Franchisé ! 

 

 

 

Sourcing:   L'Express - L'Entreprise

 

A l'occasion de la parution de cet article, n'oubliez pas de relire notre dossier antérieur du 31 décembre 2016 sur les effets de la location gérance sur les contrats de travail des salariés transférés;


L'envers du décor bien apprêté est autrement édifiant

 

Suivre le lien:  

http://foed.over-blog.com/2016/09/location-gerance-creatrice-de-mouroirs-sociaux.html

Carrefour proxi, chantre de la franchise alimentaire
Carrefour proxi, chantre de la franchise alimentaire
Carrefour c'est aussi des magasins abandonnés, et la mort programmée des hypers en voie d'obsolescence
Carrefour c'est aussi des magasins abandonnés, et la mort programmée des hypers en voie d'obsolescence

Carrefour c'est aussi des magasins abandonnés, et la mort programmée des hypers en voie d'obsolescence

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 17:49
L'enseigne est tombée, totu comme les rideaux. Que sont les salariés devenus?

L'enseigne est tombée, totu comme les rideaux. Que sont les salariés devenus?

L'ex magasin Dia fait la une !!!

L'ex magasin Dia fait la une !!!

Merlevenez. Les gens du voyage sommés de quitter le parking de Dia

 



Les gens du voyage sont installés depuis le week-end dernier, de manière illégale, sur le parking de l’ancien magasin Dia.

 

 

Depuis le week-end dernier, les gens du voyage sont installés, de manière illégale, sur le parking de l’ancien magasin Dia, à Merlevenez.

 

Vendredi dernier, une dizaine de caravanes, expulsées de Kervignac, se sont d’abord installées près de la salle intercommunale des sports, à Bellevue, avant de se rendre dimanche, sur le parking de l’ancien magasin Dia, à Merlevenez.

 

Le magasin Dia ayant fermé à la fin de l’année 2016, les gens du voyage ont profité de la vacance des lieux pour investir le parking. 

 

A la demande de la municipalité

 

Elles ont été rejointes, mardi, par une vingtaine de caravanes supplémentaires.

Le groupe Carrefour, propriétaire, a été prévenu dès lundi. Avec son accord, la municipalité a envoyé une demande d’expulsion en référé à la préfecture.

 

« Nous, élus, nous nous sentons impuissants devant ce genre de situations, de plus en plus fréquentes. Les commerçants et les riverains sont inquiets », souligne Jean-Luc Le Leuch, adjoint au maire.

 

 

Des dégâts

 

 

Des dégâts ont été occasionnés au niveau de la clôture et les branchements d’accès à l’électricité et à l’eau ont été effectués de manière illégale.

 

Ce vendredi, à 15 h, la gendarmerie a notifié aux gens du voyage l’arrêté d’expulsion, qui leur demande de quitter les lieux avant la fin du week-end.

 

 

Sourcing: Ouest France

 

NDR / BM

Que sont les salariés devenus suite à l'abandon du magasin Dia repris par Carrefour ?

BM

 

Retrouvez l'intégralité de notre article, Adieu Dia........(silence on ferme)!

 

Suivre le lien:

 

http://foed.over-blog.com/2016/11/dia-petit-a-petit-les-lumieres-s-eteignent-les-rideaux-se-baissent-les-parkings-se-vident-laissant-des-riverains-desempares-des-sala

Dia a fermé ses magasins, éparpillés ses salariés, et laissés ses sites à l'abandon
Dia a fermé ses magasins, éparpillés ses salariés, et laissés ses sites à l'abandon
Dia a fermé ses magasins, éparpillés ses salariés, et laissés ses sites à l'abandon

Dia a fermé ses magasins, éparpillés ses salariés, et laissés ses sites à l'abandon

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - revue de presse C La Récré. rachat de Dia Vente de Dia
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 22:55
 Gastt, et après ?
Ils viennent de recevoir un courrier daté du 08 décembre de Bercy en réponse à leur courrier envoyé le 05 aout dernier au ministère.

Ils viennent de recevoir un courrier daté du 08 décembre de Bercy en réponse à leur courrier envoyé le 05 aout dernier au ministère.

 Gastt, et après ?


Pour rappel, notre blog s’était abondement fait l’écho, relayé par les médias, de la situation  des anciens salariés de Dia, travaillant dans des magasins revendus en mai 2016, et dont les salaires n’ont pas été versés pendant plus de deux mois, qui étaient sans nouvelle de leur employeur, et dont les magasins restaient fermés.

Depuis, tous ont bénéficié d’une aide et d’un soutien de la FGTA-FO, leur situation a fait l’objet d’une décision de Justice.  
Comme suite à cette issue, Carrefour a procédé aux réintégrations, les arriérés de salaires ont été payés.


Sans les réseaux sociaux  omni présents dans la circulation de l'information le passage en franchise aurait eu raison de l’action syndicale et de la Justice… 

Dés le début, FO a revendiqué la reprise des contrats, et le paiement des arriérés de salaire.

 

 

Aujourd’hui la situation des ex salariés Gastt a enfin trouvé une issue.

 

34 salariés sur les 45 issus du transfert initial poursuivent leurs contrats de travail dans le groupe Carrefour, tandis que 08 privilégiant un projet personnel ont préféré  un licenciement économique.

Reste à finaliser trois dossiers de salariés ayant établi une rupture conventionnelle avant le terme de la procédure, actuellement en cours de traitement par le mandataire, suite à  une saisine du Cph.

Les concernant des propositions de poste ont été faites par le groupe Carrefour.

 

Carrefour a t'il manqué de discernement dans le process de vente à l'entité Gastt?

 

Dés l’origine des procédures d’informations et de consultations des IRP sur le projet de transfert des questions se sont faites jour. Toutes les interrogations ne sont toujours pas levées.

FO est resté au contact et suit les salariés, le CE de la région Paris a maintenu une veille permanente sur la situation de chacun d’entre eux.

 

 

Stupeur des salariés !

 

Ils viennent de recevoir un courrier daté du 08 décembre de Bercy en réponse à leur courrier envoyé le 05 aout dernier au ministère. Soit 04 mois de décalage. Comme quoi tout arrive. 


On peut très légitimement se poser la question sur l’implication des élus et des ministères, et de leurs connaissances du monde du travail, à l’heure ou certains s’interrogent sur le fait syndical et veulent remettre en cause le droit du travail, qui seul protège les salariés devant les exactions commises par quelques inconséquents  irresponsables.

Heureusement que dés l'origine le syndicat FO aidé par la FGTA FO s'est emparé du dossier  de la défense des salariés !
 

Depuis d’autres dossiers se sont faits jours.

 

Entre autres, les salariés A2Pas, transférés un peu avant Gastt; Plusieurs  dossiers sont en cours d’instructions, les salariés du centre commercial des Flanades de Sarcelles, où la société Segael (même gérant de société que les deux magasins A2Pas de Montrouge) a repris le magasin, fermé depuis octobre 2015, et quarante de ses salariés en attente d’une décision du tribunal de commerce, également la situation de l’hyper de Grigny 2 en attente d’un  repreneur....La liste s’allonge !

 

L’affaire Gastt ne devrait malheureusement pas être la dernière avanie d’un système entièrement dérégulé qui délocalise ses coûts de gestion pour engranger de plus en plus de profits et gaver ses actionnaires, au détriment des droits des salariés, et de l'emploi.

 


Tout démontre, que tant que les donneurs d’ordre n’agiront pas, et pourquoi donc le feraient-ils s’ils n’en sont pas contraints, d’autres affaires suivront, que d’autres salariés seront les victimes d’affairistes inconséquents, et de flibustiers cyniques et sans scrupules.

 

Nul doute, on en reparlera !  

 

La Bataille continue !

 

BM

 

Florilège médiatique
Florilège médiatique

Florilège médiatique

Florilège médiatique
Florilège médiatique
Florilège médiatique

Florilège médiatique

Sarcelles centre commercial Les Flanades, laissé à l'abandon avec ses 40 salariés, par le repreneur la société Segael
Sarcelles centre commercial Les Flanades, laissé à l'abandon avec ses 40 salariés, par le repreneur la société Segael
Sarcelles centre commercial Les Flanades, laissé à l'abandon avec ses 40 salariés, par le repreneur la société Segael

Sarcelles centre commercial Les Flanades, laissé à l'abandon avec ses 40 salariés, par le repreneur la société Segael

également la situation de l’hyper de Grigny 2 en attente d’un  repreneur....La liste s’allonge !

également la situation de l’hyper de Grigny 2 en attente d’un  repreneur....La liste s’allonge !

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF système publication - (BM) - dans InFO Dia - Social Vente de Dia Actu sociale rachat de Dia Billets d'humeur
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 16:14
Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats
Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats

Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.

Deux années d'intenses  restructurations dans tous les domaines, logistique, métiers supports, achats, marketting, mise en place du multi-format magasins et de l'offre commerciale.

De nombreux magasins ont ainsi été transférés sous des formats franchise, ou location gérance, sortant ainsi du système intégré, pour être géré par des commerçants dits indépendants (enfin pas si indépendant que ça) jetant nombre de salariés dans le désarroi, et la précarité, le système étant aux mains de personnes peu scrupuleuses  n'est pas protecteur des droits

Concernant la nouvelle structure intégrée CPF* FO force de propositions sur les nouvelles négociations est fortement mobilisée sur l’évolution de la grille des salaires et se positionne contre le travail du dimanche.


Les récentes elections de représentativité ont confirmé la place de leader de FO dans le groupe CARREFOUR et dans le secteur de la grande distribution alimentaire.


FO se mobilise tous les jours dans ses actions syndicales sur le terrain pour les salariés de CARREFOUR PROXY FRANCE mais aussi pour les salariés transférés vers la franchise ou la location gérance, d’ailleurs nous évoquons sans cesse la croissance inquiétante des passages en franchise qui produit indéniablement des pertes d’emplois

Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats
Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats

Téléchargez le tract FO CPF de la région Nord

Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats

Téléchargez le tract FO CPF de la région Sud

Voilà deux ans, déjà!, que Carrefour a repris Dia France.... FO CPF à l'assaut de ses nouveaux périmètres et formats
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF système publication - (BM) - dans InFO Dia - Social Billets d'humeur rachat de Dia InFO Dia IRP
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 18:31
Les jours des deux magasins Dia de Bourges sont comptés. Le hard-discounter quittera Bourges le 25 novembre.

Les jours des deux magasins Dia de Bourges sont comptés. Le hard-discounter quittera Bourges le 25 novembre.



Les deux magasins Dia fermeront le 25 novembre.

Plus que dix jours d'ouverture pour les deux magasins Dia de Bourges. 



C’était une certitude. Début octobre, l'information avait été confirmée par le groupe Carrefour, propriétaire de Dia France via sa filiale Erteco France : les deux magasins Dia berruyers étaient condamnés. Fermetures prévues fin novembre.

Le calendrier se précise. Les enseignes de hard-discount de l’avenue de Saint-Amand et du boulevard de l’Avenir baisseront leur rideau le 25 novembre au soir.

Faute de repreneur, les deux sites, propriétés du groupe Carrefour, laisseront un vide derrière eux. Quant aux employés – au nombre de huit –, ils continuent d’être reçus par la direction de Carrefour.

Benjamin Gardel

Bourges, les deux magasins Dia fermeront le 25 novembre
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF système publication - (BM) - dans rachat de Dia InFO Dia - revue de presse
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 16:18
À Merville, la mairie rachète l’ancien Dia
À Merville, la mairie rachète l’ancien Dia,Jacques Parent passe à l’attaque

À Merville, la mairie rachète l’ancien Dia,Jacques Parent passe à l’attaque

À Merville, la mairie rachète l’ancien Dia,Jacques Parent passe à l’attaque



Le 22 septembre dernier, les élus mervillois se réjouissaient de pouvoir acheter l’ancien magasin Dia, rue des Pâquerettes, pour la « modique » somme de 50 000 euros.

 

L’élu d’opposition Jacques Parent n’était pas présent ce soir-là. Le conseiller municipal Yves Debaecker a d’ailleurs pris soin de lui rappeler : « On ne vous voit pas souvent au conseil, sauf quand un sujet vous concerne… » Jacques Parent réplique : « J’ai un travail qui me prend beaucoup de temps. »

 


Mais un mois après le vote, il monte au créneau. L’ancien maire est revenu sur le sujet de l’ancien Dia, jeudi dernier, lors du conseil municipal. À la place d’une annexe des services techniques municipaux, il aurait aimé transformer le bâtiment en cellules artisanales.


Merville manque-t-elle de locaux pour les artisans ?

 


« Je me réjouis de voir arriver une entreprise comme la Brasserie du Pays Flamand. La communauté de communes propose des terrains à prix défiant toute concurrence aux grosses entreprises qui amènent de l’emploi, c’est très bien », lance Jacques Parent. « Mais qu’est ce qui existe pour les petits, comme les artisans ? Dans l’ancien Dia, on aurait peut-être pu en installer deux… »

 


La municipalité préfère transformer le bâtiment vétuste en lieu de stockage pour les services techniques, installés à deux pas, rue Bournoville. « C’est un gain de temps et d’énergie, ils pourront quitter le local de la rue Bara. Ça fera mois de CO2 : vous défendez l’environnement, ça devrait vous plaire ! », argumente le maire Joël Duyck.

 

L’adjoint au commerce Bernard Didelot ajoute que le coût de la mise aux normes aurait été trop élevé.


Jacques Parent persiste : « On aurait au moins pu étudier l’idée. De plus ça aurait amené une taxe foncière d’environ 7 000 euros pour la commune… On manque d’artisans à Merville, et j’en connais qui sont prêts à s’installer mais qui ne trouvent pas de local ! » Le maire en doute : « En deux ans et demi, personne n’est venu me voir pour un local… » Selon lui, la communauté de communes n’aide pas uniquement les grosses entreprises qui embauchent : l’idée de village d’entreprise est à l’étude.


Sourcing : Hélène Fruchart / L'indicateur des Flandres

À Merville, la mairie rachète l’ancien Dia
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF système publication - (BM) - dans rachat de Dia Vente de Dia InFO Dia - revue de presse
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 15:12
L’ancien supermarché Dia bientôt transformé en pôle numérique
L’ancien supermarché Dia bientôt transformé en pôle numérique

L’ancien supermarché Dia bientôt transformé en pôle numérique
Sujet connexe à la Troisième Révolution industrielle (TRI) à Fourmies, la transformation de l’ancien supermarché Dia, rue Saint-Louis, en pôle numérique après qu’il a été racheté par la ville.



Dans la pratique, ce bâtiment de 1 000 m2 va être adapté en plusi
eurs espaces.

À commencer par un fab lab. C’est-à-dire un lieu équipé de matériel numérique (imprimantes 3D, découpeuse numérique, machines à concevoir des stickers…) dans le but de permettre à tous les publics (les habitants, les entreprises et les associations) de fabriquer des objets, des robots, de réparer du matériel, ou de créer des œuvres (figurines, vêtements, sculptures…).

Il y aura aussi des salles de réunion connectées pour former à la visioconférence et un studio d’enregistrement audiovisuel (musique, tournages vidéo, spots publicitaires).


Il est également prévu l’arrivée d’une télévision locale. Sans oublier un espace de co-working, des bureaux qui pourront être occupés à l’heure, à la journée, à l
’année.

Pour préparer l’ouverture de ce pôle de « cré-activité » numérique qui devrait avoir lieu d’ici à la fin de l’année (dans un endroit intermédiaire en attendant que les travaux soient terminés dans l’ancien Dia), deux ateliers ouverts à tous sont programmés les jeudi 13, de 13 h 30 à 17 h 30, et samedi 15 octobre, de 9 à 13 heures (en mairie ou à la salle Nelson-Mandela).

le démembrement de Dia continue ....

le démembrement de Dia continue ....

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans InFO Dia - revue de presse InFO Dia - Social rachat de Dia
commenter cet article
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 19:07
De Carrefour ou de Kuzmicz, qui a le nez le + long?

De Carrefour ou de Kuzmicz, qui a le nez le + long?

Le magasin ex Dia sans enseigne, désespérément fermé depuis fin mai

Le magasin ex Dia sans enseigne, désespérément fermé depuis fin mai

Rédactrice, Caroline Lille Molinel, Hauts de France
Rédactrice, Caroline Lille Molinel, Hauts de France

Paroles de salariés,

Verbatim, (extrait)

(... / ....)

"La parole est enfin donnée aux salariés, (un peu trop tard non ? la décision est prise) nous expliquons la situation dans laquelle nous nous trouvons, les sentiments que nous éprouvons, la crainte que monsieur Kuzmicz ne paie pas encore un fois, et que la situation s’éternise.


Le Président nous explique sa décision, que nous sommes au tribunal de commerce dont le rôle est de préserver les entreprises, le commerce, et l’emploi, (forcement ne faisons pas monter la courbe du chômage, ça ne serait pas bon ni pour les statitiques, ni pour la France !) que Monsieur Kuzmicz est polonais et n’a donc pas les même coutumes ;
Doit –on en déduire qu’en Pologne il accepterait de ne pas être payé ???
Pour finir, et pour nous achever le tribunal qualifie cette situation comme étant un accident. Qu’il faut repartir sur de bonnes bases set travailler en toute confiance.
(Celui qui y arrive je le félicite pour ma part, et l’ensemble des collègues des huit magasins, ça n’est pas possible).


Nous sortons pour la délibération, rentrons 2 minutes plus tard, pas une de plus, le verdict tombe sans grande surprise, la procé
dure de redressement judiciaire est lancée, avec une prochaine audience le 06 octobre.


Nous y serons, bien présent-es, vigilant-es, remonté-es, déterminé-es, résolu-es, décidé-es."
(... / ...)

Rédactrice, Caroline
Lille Molinel, Hauts de France

Retrouvez le texte complet ci-dessous

Retrouvez, telechargez, faites connaître, diffusez sans aucune modération le texte complet ci-dessus

A droite le magasin ex Dia fermé, désossé, d'Aveses sur Helpes, avec ci contre des salariés des deux magasins des Hauts de France concernés, victimes de  cette arnaque  nA droite le magasin ex Dia fermé, désossé, d'Aveses sur Helpes, avec ci contre des salariés des deux magasins des Hauts de France concernés, victimes de  cette arnaque  n

A droite le magasin ex Dia fermé, désossé, d'Aveses sur Helpes, avec ci contre des salariés des deux magasins des Hauts de France concernés, victimes de cette arnaque n

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans Billets d'humeur Coups de gueule Colère Vente de Dia rachat de Dia
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 18:27
Abandonné, désossé, livré à un repreneur indélicat. Qui a dit escroquerie ?

Abandonné, désossé, livré à un repreneur indélicat. Qui a dit escroquerie ?

L’espoir renaît pour les quatre salariées de l’ex-magasin Dia

Dia, fermé fin mai, était censé rouvrir sous l’enseigne Okey, propriété du groupe Gastt.

Or ses portes sont restées closes et les quatre salariées n’ont plus touché de salaire depuis juin ou juillet. Une décision de justice leur permet de reprendre espoir.

Les quatre salariées d’Avesnes et l’une des deux employées du Dia de Lille manifestaient leur mécontentement avec Nathalie Lerouge, représentante FO de l'UD FO de Lens, Pas
de Calais



« Au début, j’avais trouvé le projet intéressant. Le grand patron, Adam Kuzmicz, avait été très à l’écoute, très humain », confie Hélène*, l’une des employées de l’ex-Dia. « Puis je suis tombée de haut. C’était de la poudre aux yeux. Je n’ai pas été payée depuis fin mai », ajoute-t-elle. Sabrina, elle, n’a pas été payée depuis fin juin. Les problèmes financiers se sont accumulés. Sans parler de leurs inquiétudes concernant leur travail. « J’étais complètement perdue, en dépression. Je passais mon temps à pleurer... », explique-t-elle.

Et Gastt alors ? Plus aucune nouvelle. Le syndicat Force Ouvrière (FO) s’est emparé de ce dossier épineux.


Dans notre article du 28 août, nous évoquions la mise en place d’une procédure judiciaire à l’encontre de Gastt au tribunal de comm
erce de Paris.

L’audience a eu lieu le 15 septembre. Nathalie Lerouge, représentante de l’union départementale FO du Pas-de-Calais, en relation avec la FGTA FO, nous l’a résumée.

« Le dirigeant de Gastt, Adam Kuzmicz, s’est exprimé dans un français très peu compréhensible. Il s’est victimisé et n’a montré que peu de compassion à l’égard des salariés restés sur la touche. »


Sal
aires à venir


Selon cette ex-Dia, le tribunal a ouvert une procédure de redressement judiciaire à l’encontre de Gastt expansion. Un mandataire judiciaire a été désigné pour mettre en place la prise en charge des salaires, et ce jusqu’au 14 septembre**.

Autrement dit, les quatre employées devraient percevoir leurs salaires dus d’ici peu. Pour la période du 15 au 30 septembre, le salaire devra être versé par Adam Kuzmicz lui-même.

Une nouvelle audience est prévue le 6 octobre. D’ici là, Adam Kuzmicz doit prouver sa stabilité financière, à savoir être en mesure de payer ses salariés et d’ouvrir ses magasins.

En cas d’échec, la liquidation judiciaire serait prononcée.


P
ostes conservés


Par ailleurs, le groupe Carrefour, qui avait cédé Dia à Gastt, s’est engagé à réintégrer les ex-salariés Dia au sein de son groupe si les magasins Dia n’ouvraient pas ou ne trouvaient pas de repreneurs d’ici la fin de l’année.

Les ex-employées du Dia d’Avesnes sont donc assurées de retrouver un travail d’ici peu. Quant au magasin d’Avesnes, il est toujours peu probable qu’il rouvre ses portes dans les mois à venir. Ce que déplore Pascal Contesse, qui vit à 100m de là.

« C’était bien pratique, quand il nous manquait quelque chose on venait ici. Ce serait dommage que ce magasin ne rouvre pas. » À bon entendeur...


* Les prénoms ont été changés pour conserver l’anonymat des personnes concerné
es.


Vers une fin heureuse


FO avait rencontré les élus des communes concernées. Ils s’étaient engagés à intervenir auprès des banques des salariés pour que leurs découverts soient couverts le temps qu’arrivent les salaires dus.


Or l’une des salariées d’Avesnes a connu des jours difficiles avec sa banque qui la menaçait d’interdit bancaire. La situation semble être rentrée dans l’ordre grâce à l’inter
vention de FO.

Reste à espérer que les frais engendrés par les opérations écartées ne soient pas excessifs dans la mesure où ces salariées ont été les victimes d’un patron indélicat.


« FO nous a beaucoup aidées. Je respire à nouveau mais j’ai perdu toute confiance en Gastt. Quelque chose est mort, il y a comme un deuil à faire », dévoile Hélène. Quant à Sabrina, elle veut « juste tourner la page et reprendre une vie
normale ».

Elle ne se voit pas continuer l’aventure avec Gastt de quelque manière que ce soit.

Sourcing: LVDN

** BM:

La situation est identique pour les 06 autres magasins répartis entre Lyon, Belley, Paris et Marseille. En tout ce sont 45 salariés qui se retrouvent sur le carreau, ayant servis de variables dans la transaction commerciale, abandonnés dans un premier temps par Erteco, filiale Carrefour, et par le repreneur indélicat Gastt, pas du tout sensibilisé sur leurs sorts. Seuls les profits prévalent dans la gestion de ce dossier.

Dans un premier temps Carrefour qui se débarrasse à bon compte de la marchandise salariés, et d'un autre, Gastt qui ne sait pas quoi en faire, et ne respecte pas ses obligations légales.

La souffrance sociale des personnes concernées n'est pas prise en compte, leur situation de plus en plus précaire.

Ce dossier, qui illustre parfaitement les dommages sociaux causés par les orientations politico-commerciales des groupes de distribution, est un véritable scandale.

Les décideurs seulement préoccupés par les profits et l'impact de ceux-ci sur les quotations boursières n'ont aucun regard sur les dégâts collatéraux qu'ils peuvent causer sur l'Humain, dont ils se foutent éperdument, cette variable n'étant pas source de plus value, ni de dividendes dont se repaissent les actionnaires bien gavés.

La FGTA FO maintien son ferme soutien aux salariés et continue d'oeuvrer à la conclusion des dossiers en cours, afin de s'assurer du paiement des salaires, ainsi que de la reprise des contrats par Carrefour.

Gastt, l'arnaque en continue ! Carrefour est-il réellement le chevalier blanc de l'affaire?

En tout cas pour les salariés cela ne change pas la donne

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans Vente de Dia rachat de Dia Coups de gueule
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 17:49
Enseigne abandonnée, détruite, que sont les salariés devenus?

Enseigne abandonnée, détruite, que sont les salariés devenus?

Dia se transforme....les ex salariés s'évaporent !

Un magasin Contact Marché remplace l'ancien Dia,

Que sont les salariés devenus?


Ce matin, les consommateurs de Trie-Château et des environs découvriront leur
nouveau supermarché.

En effet, à 8 heures, le Contact Marché ouvrira ses portes en lieu et place de l'ancien Dia. Rappelons que l'enseigne Dia a été rachetée par le groupe Carrefour. Le nouveau supermarché aura une boucherie, un point chaud, plusieurs gammes de produits frais, une épicerie et il fera également les fruits et légumes.


« Nous avons passé un accord avec le groupe Carrefour, explique Philippe Moreau, propriétaire du site. Ce sont eux qui prennent en charge les fruits et légumes. J'ai un espace à louer de 4
20 m² ».


Sourcing Le Parisien

BM: Que sont devenus les salariés de Dia?

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO Dia système publication - (BM) - dans rachat de Dia Vente de Dia InFO Dia - Social InFO Dia - revue de presse
commenter cet article