Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 13:11
 Gerard Darmanin, ministre de l’action et des comptes publiques. © Gilles ROLLE/REA

Gerard Darmanin, ministre de l’action et des comptes publiques. © Gilles ROLLE/REA

Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre

SERVICE PUBLIC 

 


Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre

 


Le ministre de l’Action et des Comptes publics, également chargé de la Fonction publique, a reçu les syndicats du 23 au 29 mai.

 

Il a confirmé à la délégation FO les grands axes du programme présidentiel avec la suppression de 120 000 postes, le gel du point d’indice en 2018 et le rétablissement du jour de carence pour maladie.

 

« Nos inquiétudes sont confirmées »

 

 

Par ailleurs, le recrutement peut se faire, dans certains cas, par le biais de CDI de droit public.

 

Même s’il enrobe ces annonces d’une volonté de dialogue, nos inquiétudes sont confirmées, réagit Christian Grolier, secrétaire général de la Fédération des Fonctionnaires FGF FO. 

 

Sourcing:  FO Hebdo / CLARISSE JOSSELIN

Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre
Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO Colère Coups de gueule
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 17:42
Des salariés en peine de reconnaissance
Des salariés en peine de reconnaissance

SOCIETE / MOTIVATION 


Des salariés en peine de reconnaissance

 

 


Le désengagement des salariés au travail s’accentue depuis 2009, souligne une étude du groupe mutualiste Malakoff Médéric. Une baisse du sentiment d’autonomie est notamment en cause.

 

Un salarié sur cinq estime faire de la présence pour faire de la présence au travail. Ce sentiment est encore plus fréquent chez les moins de 30 ans ; il concerne 25 % d’entre d’eux.

 

Ces résultats proviennent d’une étude annuelle sur la santé et le bien-être des salariés au travail, que le groupe paritaire de protection sociale Malakoff Médéric a menée en 2016, pour la huitième année consécutive, auprès de 3 500 salariés du secteur privé.

 

Le désengagement des salariés est notamment à mettre en rapport avec un sentiment d’autonomie dans le travail qui décroît pour tous, une perte de sens ou encore un problème de reconnaissance.

 

Quatre salariés sur dix souffrent d’un manque de reconnaissance de la part de leur hiérarchie et 55 % ont l’impression d’être ou de pouvoir être contrôlés à tout moment (4 % de plus qu’en 2012). Seulement 29 % rapportent savoir exactement ce que l’on attend d’eux, contre 34 % en 2012.

Et ils ne sont que 22 % à déclarer pouvoir prendre des décisions, alors qu’ils étaient 34 % en 2009.

 

 

Transformation numérique et restructurations

 

 

Ces constats interviennent dans un monde du travail en plein bouleversement, avec la transformation numérique, des changements dans l’organisation du travail et des restructurations. Cinquante-cinq pour cent des salariés ont ainsi vécu au moins une restructuration ou une réorganisation dans l’année.

 

Dans ce contexte, ils sont aussi confrontés à la difficile conciliation entre vie professionnelle et vie privée. Ainsi, 36 % d’entre eux disent avoir du mal à harmoniser engagements professionnels et vie personnelle ou familiale.

 

Vingt-quatre pour cent de l’échantillon interrogé déclare travailler de plus en plus souvent à la maison, en dehors des heures de travail, et 48 % des cadres ne peuvent s’empêcher de consulter leurs e-mails professionnels en dehors du travail.

 

Les salariés attendent de leur entreprise qu’elle mette en place des solutions pour les aider, relève l’étude de Malakoff Médéric.

 

 

Concernant les outils informatiques et les logiciels qu’ils utilisent dans leur quotidien professionnel, 77 % des salariés estiment en avoir une bonne maîtrise. Néanmoins, 22 % disent leur crainte d’être bientôt dépassés par les changements technologiques.

 

Le rythme de travail inquiète également les salariés, avec 42 % qui considèrent qu’il s’accélère et 46 % qui pensent ne pas pouvoir travailler au même rythme dans dix ans.

 

L’entreprise peut agir pour améliorer la qualité de vie au travail, souligne l’étude. Parmi les leviers les plus efficaces, Malakoff Médéric cite l’ambiance entre collègues, la rémunération, la reconnaissance au travail ou encore la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. 

 

Focus : Fatigue physique versus fatigue mentale

 


Les salariés ressentent une diminution de la fatigue physique depuis 2009, avec par exemple 31 % qui déclarent effectuer des gestes répétitifs contre 39 % en 2009.

Quant à la fatigue mentale, elle demeure à un niveau élevé. Quarante-cinq pour cent des salariés déclarent leur travail physiquement fatigant, tandis que 67 % estiment leur travail nerveusement fatigant, dont 43 % se sentent stressés. 

 


Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.

 

Sourcing:   FO Hebdo /  FRANÇOISE LAMBERT

Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.
Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.
Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.
Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.

Du côté de la santé, un tiers des salariés estime être en mauvaise santé et un sur cinq souffre d’une maladie chronique.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - Social Coups de gueule
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 14:45
FO 91,  solidarité pour le maintien de la Bourse du Travail de l’Essonne
Les syndicats de l’Essonne mobilisés contre leur expulsion de la Bourse du Travail, à Evry le 18 mars 2017.

Les syndicats de l’Essonne mobilisés contre leur expulsion de la Bourse du Travail, à Evry le 18 mars 2017.

FO 91,  solidarité pour le maintien de la Bourse du Travail de l’Essonne

MOBILISATION

 


Solidarité pour le maintien de la Bourse du Travail de l’Essonne

 



Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale du Commerce

La Section fédérale du Commerce apporte son soutien à l’Union Départementale FO de l’Essonne pour le maintien de ses locaux.

 

Elle enverra une délégation le 29 mai pour participer au rassemblement intersyndical à 8h30 devant le Conseil Départemental de l’Essonne situé rue des Mazières, face à la Banque de France à Évry.

 

Elle appelle tous ses militants du Commerce à s’y joindre aussi.

 

L’Union Départementale d’Évreux a obtenu gain de cause, grâce à la mobilisation et à la solidarité, il doit en être de même pour l’Union Départementale d’Évry.

 

Communication de la FEC FO

 

Département 91, les syndicats ne lâchent rien pour la défense de la bourse du travail

 

http://www.force-ouvriere.fr/bourse-du-travail-les-syndicats-de-l-essonne-ne-lachent-rien

FO 91,  solidarité pour le maintien de la Bourse du Travail de l’Essonne
FO 91,  solidarité pour le maintien de la Bourse du Travail de l’Essonne
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Colère Coups de gueule Actu sociale
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 11:28
Électronique et climat : le choc du futur

Électronique et climat : le choc du futur

Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.

Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

 


OMS : la pollution a tué 1,7 million d’enfants de moins de cinq ans en 2015

 

 

1,7 million de décès d’enfants de moins de cinq ans en 2015 ont été attribués à la pollution de l’environnement, selon deux rapports de l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, publiés le 6 mars dernier.

 

Ainsi, 570 000 sont dus à des infections respiratoires et 361 000 à des maladies diarrhéiques.

 

Sur un total de 5,9 millions de décès d’enfants de cette classe d’âge recensés en 2015, un peu plus d’un quart, soit 26%, auraient pu être évité, ne serait-ce qu’en ayant favorisé l’utilisation de combustibles propres pour la préparation des repas et amélioré l’accès à l’eau potable et aux moyens d’assainissement et d’hygiène.

 

 

Électronique et climat : le choc du futur

 

 

L’OMS alerte également sur  les nouveaux dangers environnementaux, tels les déchets électroniques et électriques qui exposent les enfants à des toxines susceptibles d’entraîner diminution des aptitudes cognitives, déficit de l’attention, lésions pulmonaires ou cancer.

 

Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.

 

Quant au changement climatique, il est responsable de l’augmentation des températures et des niveaux de dioxyde de carbone, favorisant ainsi la production de pollen, qui est associée à une augmentation des taux d’asthme chez l’enfant.

Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.
Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.
Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.
Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.
Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.

Selon l’organisation, la quantité de déchets électroniques et électriques devrait croître de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Coups de gueule Actualités
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:38
Elena Crasta, responsable du bureau européen de la confédération britannique TUC (Trades Union Congress) à Bruxelles.

Elena Crasta, responsable du bureau européen de la confédération britannique TUC (Trades Union Congress) à Bruxelles.

 Le siège du Trades Union Congress sur Great Russell Street dans le district de Camden à Londres. Photographie de Kaihsu —

Le siège du Trades Union Congress sur Great Russell Street dans le district de Camden à Londres. Photographie de Kaihsu —

ÉVÉNEMENT 

 


Elena Crasta, de la confédération britannique TUC : « Notre but est d’empêcher le Royaume-Uni de baisser le coût du travail »

 

 


Responsable du bureau européen de la confédération britannique TUC (Trades Union Congress) à Bruxelles, Elena Crasta livre ici l’analyse et les objectifs de son organisation face à la négociation du Brexit, qui s’ouvre entre le Royaume-Uni et les 27 États membres de l’Union européenne.



Il y a un an, le TUC appelait à voter contre le Brexit. Comment voyez-vous l’avenir maintenant ?

 

 

Elena Crasta :

 

La majorité de nos affiliés a voté contre le Brexit.

Mais à l’échelle du pays nous avons échoué, car notre message se référait à la nécessité de protéger des droits dérivés du droit européen il y a longtemps.

 

Depuis vingt ans, l’Union européenne n’a plus joué le même rôle. Notre objectif reste de défendre les droits acquis de tous les travailleurs. Nos membres qui ont voté pour le Brexit [40 % – NDLR] méritent tout autant que les autres que nous les défendions.

 

 

Pouvez-vous nous donner des exemples de droits menacés par le Brexit ?

 

 

Elena Crasta :

 

La directive européenne sur le temps de travail a permis que sept millions de travailleurs britanniques aient enfin droit à quatre semaines de congés payés. Une autre directive impose une période de consultation minimum de trente jours avant un licenciement collectif. Alors que la loi d’application au Royaume-Uni l’avait fixée dans un premier temps à quatre-vingt-dix jours, le gouvernement l’a abaissée en 2015 à trente jours. Si on retire maintenant ce seuil européen, on peut craindre le pire.

 

 

Le gouvernement britannique a proposé un projet de loi destiné à transformer le droit européen en droit national. Cela ne vous rassure-t-il pas ?

 

 

Elena Crasta :

 

Non. Une fois le droit européen devenu droit national, il pourra être modifié à la baisse ou abrogé. À l’inverse, la loi de 1972 sur les communautés européennes, que le gouvernement veut abroger, établit que le droit européen est intégré au droit britannique et, surtout, qu’il prévaut en cas de conflit entre les deux. De plus, le gouvernement veut se donner le pouvoir, qui remonte à Henri VIII, de légiférer par décret ministériel sans passer par le Parlement. C’est tout sauf une reprise de contrôle démocratique.

 

Qu’espérez-vous des négociations entre le Royaume-Uni et les 27 ?

 

 

Elena Crasta :

 

La feuille de route générale adoptée par les 27 le 29 avril établit que tout futur accord de libre-échange avec le Royaume-Uni devrait inclure des garanties contre le dumping social. L’ajout de ce paragraphe est le fruit de notre mobilisation. Mais avant d’en arriver à cet accord commercial, il faut d’abord négocier l’accord de sortie.

 

La Commission européenne a dressé une liste des droits que le Royaume-Uni devrait maintenir pour les citoyens de l’Union européenne résidant sur son territoire. Mais les droits du travail n’y figurent pas !

 

Jouir du droit de résidence pour être maltraité sur son lieu de travail n’a aucun sens. En revanche, si l’UE incluait les droits du travail dans les droits à maintenir pour les résidents européens, cela ferait aussi barrage au gouvernement britannique dans sa volonté de niveler ces droits par le bas pour ses propres citoyens : comment dire à un salarié britannique qu’il va devoir prendre moins de congés que son collègue venu de France ?

 

 

 

Qu’avez-vous à dire aux salariés des autres pays ?

 

 

Elena Crasta :

 

Notre but est de bloquer toute possibilité pour le Royaume-Uni d’imposer une concurrence déloyale, qui passerait notamment par une baisse du coût du travail, par le biais de l’accord de sortie et/ou par celui de l’accord commercial futur : c’est donc aussi dans l’intérêt des travailleurs des autres pays.

 

Nous pensons qu’au lieu d’augmenter le contrôle aux frontières, il faut augmenter le contrôle du marché du travail et c’est ainsi que l’on évitera que les travailleurs migrants deviennent des boucs émissaires.

 

Propos recueillis par Evelyne Salamero, FO Hebdo 

Elena Crasta, de la confédération britannique TUC : « Notre but est d’empêcher le Royaume-Uni de baisser le coût du travail »
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Coups de gueule InFO Dia - Social
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 22:27
Arctique, la conquête glaciale...

Au pays de l'ours blanc, la ruée vers l'or noir n'annonce rien de bon pour la planète bleue.

Arctique, la conquête glaciale...

Arctique, la conquête glaciale

Actu & société - 
84 m
  
  
  
 
  
  

L'Arctique sera-t-il la dernière grande réserve d'hydrocarbures mondiale ? La région attise les convoitises territoriales des grandes compagnies et des États. Ce documentaire édifiant recense tous les dangers qui menacent le pôle Nord.

Peur noire sur le pôle Nord. Longtemps à l'abri d'une exploitation industrielle d'envergure mondiale, l'Arctique risque de devenir le dernier eldorado pour les grandes compagnies pétrolières. Ce qui, ajouté à la fonte des glaces qu'entraîne le réchauffement climatique, comporte d'énormes risques écologiques : l'impact d'une marée noire serait par exemple incomparablement plus grave dans ce climat extrême que dans tout autre coin du globe.

C'est en 2007 que Poutine, le premier, a déclaré son intérêt pour un potentiel pétrolifère estimé à 90 milliards de barils, exploitables dans un avenir proche. À sa suite, les autres pays riverains (États-Unis, Groenland, Norvège, etc.) ont réclamé leur part du gâteau, quitte à se disputer le tracé des frontières. D'autres, comme la Chine et la Corée du Sud, espèrent bien entrer dans la course. Quant aux grandes compagnies d'hydrocarbures, elles initient leurs projets de forage en l'absence de toute loi internationale… Mais déjà, plusieurs signes alarment les défenseurs de la nature : une première plate-forme s'est mise à dériver, tandis que la direction d'une centrale nucléaire russe, construite sur du permafrost en train de fondre, a connu un black-out informatif total.

Scénarios catastrophes

Si le documentaire de Tania Rakhmanova envisage un certain nombre de scénarios catastrophes, c'est qu'il rend compte avec précision de tous les paramètres qui augurent d'un avenir menaçant pour l'Arctique. Enjeux industriels colossaux, personnel politique dépassé ou attiré par la promesse des retombées financières, sécurité écologique non garantie par les compagnies pétrolières : l'éventail des risques est large. Arctique, la conquête glaciale dresse la cartographie contrastée d'une région promise à devenir le réceptacle de toutes les dérégulations contemporaines. Il démontre que trop de superpuissances, qu'elles soient industrielles ou politiques, sont encore prêtes à jouer avec le feu pour s'offrir de nouveaux débouchés. Servi par de nombreux témoignages, variant ses angles d'approche, le film actionne le signal d'alarme en suggérant que la leçon des grands cataclysmes industriels passés n'a sans doute pas été retenue.

 
Arctique, la conquête glaciale...
Arctique, la conquête glaciale...
Repost 0
@ FO CPF system (BM) FO CPF - dans SOCIETE Coups de gueule
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 16:26
Grde distri: 418 milliards d'euros d'infractions  non perçus par l'Etat
CARREFOUR Châteauneuf les Martigues - En Toute Franchise

CARREFOUR Châteauneuf les Martigues - En Toute Franchise

Carrefour dévisse

Carrefour dévisse

JUGEMENT INEDIT DU 20 AVRIL 2017


5 MAI 2017

 

Grde distri: 418 milliards d'euros d'infractions  non perçus par l'Etat

 

 

 Le 20 avril 2017, le Tribunal Administratif de Marseille a enjoint le Préfet des B.D.R. à respecter la loi, d’aller contrôler et constater les surfaces illicites du centre commercial Carrefour à Châteauneuf les Martigues (13) après 11 années de procédures et d'annulation d'autorisation, 44 ans d'exploitation de surfaces illicites :

 

https://www.en-toutefranchise.com/wp-content/uploads/2015/11/4ba996793f19a19dfda059d881483c39.pdf

 

Cela faisait ONZE ANS que nous demandions aux ministres concernés de faire respecter notre état de droit, SANS RÉSULTAT, de sanctionner la grande distribution pour ses abus de droit et cette concurrence déloyale.

 

Le Préfet va-t-il exécuter le jugement du Tribunal, SANCTIONNER la concurrence déloyale et récupérer les subventions déguisées de l'Etat accordées à la grande distribution ? 

 

 

Ces subventions déguisées de l'Etat permettraient :

 

  • - de BAISSER les charges des petites entreprises, commerçants, artisans, paysans... 

  • - de CRÉER et MAINTENIR les emplois non délocalisables.

 

Merci à ceux qui nous ont déjà soutenu, mais il faut persévérer, de nombreuses grandes surfaces sont dans l’illégalité. 

Ne laissons pas ces fraudes impunies, ces faveurs discriminatoires dans un état de droit, aidez-nous, nous avons encore besoin de vos soutiens:

 

https://www.en-toutefranchise.com/adhesion-2017/

https://www.helloasso.com/associations/en-toute-franchise/collectes/418-milliards-d-euros-non-percus-par-l-etat

 

Faites circuler et signer massivement cette pétition pour demander à la prochaine assemblée une enquête parlementaire sur tous ces dysfonctionnements.




la C.D.U.C. a examiné le 11 mars 1970 (Loi 89-1263 du 31 décembre 1969) le projet d'implantation du centre commercial de Châteauneuf...


https://www.en-toutefranchise.com

 

Martine DONNETTE
Marignane, France / Change.org

Justice de classe

Justice de classe

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - revue de presse Coups de gueule
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 16:22
Setram : FO soutient un délégué syndical mis en cause
Setram : FO soutient un délégué syndical mis en cause

Setram : FO soutient un délégué syndical mis en cause

 

 


Un délégué syndical FO de la Setram, la société des transports en commun mancelle, au Mans (Sarthe), est menacé de sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement. Il est également poursuivi pour diffamation en raison du contenu d’un tract syndical.

 

 

Force Ouvrière soutient le militant et dénonce sa mise en cause.

 

 

L’ambiance est très tendue depuis le mois de février entre Force Ouvrière et la Setram (Société des transports en commun de l’agglomération mancelle), gérée par Kéolis dans le cadre d’une délégation de service public. C’est un tract syndical FO en date du 6 janvier 2017 qui met le feu aux poudres.

 

 

Celui-ci fait mention d’un « intéressement sur résultat » de 54 000 euros dont l’enveloppe aurait été perçue par quatre cadres de Kéolis, le gestionnaire de la Setram

Pour le directeur de la Setram, cité par le Maine libre du 1er avril, « cette somme n’est pas remise au quatre dirigeants mais au groupe en général ».

Dans son tract, FO rappelle que les salariés de la Setram ont quant à eux perçu une prime d’intéressement de 30 euros.

 

 

Procédures disciplinaires

 

 

Fin février, la direction de la Setram enclenche à l’encontre du délégué syndical FO des procédures disciplinaires et demande son licenciement. A ce jour le dossier est entre les mains de l’inspection du travail. Le représentant FO au CE a quant à lui reçu un blâme.

 

Parallèlement, une plainte a été déposée auprès du tribunal de police du Mans contre le délégué syndical FO, pour diffamation privée. Alors que le délégué syndical s’est rendu une première fois le 4 mai au tribunal de police, le soutien dont il bénéficie s’amplifie.

 

Vendredi 28 avril, à l’appel de FO, mais aussi de la CFDT, les salariés de la Setram ont massivement répondu à un appel à la grève et à une manifestation.

 

 

Droit à l’expression syndicale

 

Mots d’ordre de la mobilisation : le droit à l’expression syndicale, la dénonciation de l’absence de dialogue social et des revendications contre la dégradation des conditions de travail.

Les syndicats ont comptabilisé 47% de grévistes parmi le personnel roulant – qui représentent environ 450 personnes sur un total de 650 salariés.
L’Union départementale FO a également lancé une pétition qui sera remise au président de Le Mans Métropole.

 

L’organisation syndicale prépare une nouvelle mobilisation pour le 29 juin, date de l’audience au tribunal de police.

Setram : FO soutient un délégué syndical mis en cause
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social Colère Coups de gueule
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 10:03
Communiqué de l'UD FO 72 : soutien au délégué...
Communiqué de l'UD FO 72 : soutien au délégué...
Repost 0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 18:32
La justice française ouvre une enquête pour corruption sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar
La justice française ouvre une enquête pour corruption sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar
Sepp Blatter est auditionné par la justice française.

Sepp Blatter est auditionné par la justice française.

La justice française ouvre une enquête pour corruption sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar

 

 


La Fifa est visée par une enquête du parquet national financier, selon Le Monde. Le PNF soupçonne l'instance de corruption à propos de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.


 


Sepp Blatter est auditionné par la justice française.

 


La Fifa est dans le viseur de la justice française, selon les informations révélées par Le Monde.

Le parquet national financier (PNF) a ouvert courant 2016 une enquête préliminaire pour «corruption privée», «association de malfaiteurs» et «trafic d'influence et recel de trafic d'influence» concernant l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

 

Des magistrats du PNF se seraient mêmes rendus en Suisse, jeudi 20 avril, pour interroger pendant plusieurs heures l'ancien président de la Fifa Joseph Blatter (1998-2015), en qualité de témoin.

 

Tandis que la justice suisse s'intéresse déjà à ce dossier depuis mars 2015, le PNF devrait focaliser son attention sur les protagonistes français de l'affaire : le Tahitien Reynald Temarii, l'ex-secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke, radié dix ans en 2016, et Michel Platini, suspendu quatre ans en raison d'une autre affaire, portant sur un paiement déloyal d'1,8 M€ effectué par Blatter à l'ex-président de l'UEFA. 

 

 

In, Football - Gaétan Trillat - Sepp Blatter est auditionné par la justice française. (L'Equipe)

(L'Equipe)

La justice française ouvre une enquête pour corruption sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar
La justice française ouvre une enquête pour corruption sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE Billets d'humeur Coups de gueule
commenter cet article