Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FO CPF (ex Dia) Distribution
  • FO CPF (ex Dia) Distribution
  • : La Bataille continue - Le Blog-note InFOrmatif - Un blog d'actualités sociales, juridiques et syndicales pour communiquer, faire connaître et partager nos expériences au service des salariés de la grande distribution et du commerce. En général. faire valoir les positions syndicales de FO sur l'actualité sociale, tant Française qu'Internationale.
  • Contact

Profil

  • @ FO CPF system publication
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités  syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés
  • Recherche, Analyse, Etude, Communication, Information, Expressions, Actualités syndicales, juridiques, et sociales. Engagé pour l'égalité des Droits, pour un syndicalisme libre, indépendant, responsable et solidaire, au service des salariés

Que signifie communiquer ? demanda le petit prince.


"C'est une chose trop oubliée, ça signifie créer des liens, 
répondit le renard."


Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

 

Le Blog-master (BM) se réserve le droit de suspendre, d'interrompre, ou de rejeter  la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers, d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, ou serait de nature ou à caractère diffamatoire, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

FO, Libre Independant Déterminé

 


Lanceur d'alerte


Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, voyant venir un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective

 Libres, Indépendants, Déterminés et Solidaires Ensemble. Communication, Information et Expression directe de l'actualité sociale, économique et syndicale de FO CPF et des salariés du commerce et de la Grande distribution.

Pages Du Blog-Note Informatif

 

Pour le  REPOS DOMINICAL pour tous en même temps

DROIT A L'IMAGE

Droit À L'image

Dans ce blog nous sommes amenés fréquemment à diffuser des images, des vidéos, des photos, voire des articles de presse, d'insérer des liens vers des documents,   ceci afin d'étoffer et d'éclairer nos posts, en leur donnant plus de contenus, pour une meilleure compréhension.

Nos sources sont toujours citées.

Nous le faisons en respectant le plus possible le droit à l'image et le droit de propriété intellectuel suivant les lois en vigueur.

Néanmoins rien n'empêche les personnes ne désirant pas voir leur image diffusée de nous le signaler lors de la prise de vue.

Sans manifestation de leur part, nous considérerons leur consentement présumé.

Merci

BM

Militons ensemble - adhérez à FO

 

La liberté syndicale ne s'use que quand on ne s'en sert pas !

Adhésion à Force-Ouvrière, suivre le lien

http://www.force-ouvriere.fr/adherer

FO CPF CONTACT REGION

Eric   Centre    06 85 15 20 73
François   Nord    07 50 49 09 04

Fréderic   DSN FO CPF   06 87 21 72 94
Sofiane   Est & RA    06 61 50 67 96
Faiçal   Sud    06 22 57 50 64
Nadine   Paris Centre   06 36 97 10 40
Nathalie  UD FO 62   06 30 60 74 70

 udfo62@force-ouvriere.fr

Reda Sud 06 29 38 30 49

Sandrine Sec CE Paris   06 98 43 61 93
Cyril DSC FO CPF   06 25 56 84 86

 

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 13:11
 Gerard Darmanin, ministre de l’action et des comptes publiques. © Gilles ROLLE/REA

Gerard Darmanin, ministre de l’action et des comptes publiques. © Gilles ROLLE/REA

Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre

SERVICE PUBLIC 

 


Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre

 


Le ministre de l’Action et des Comptes publics, également chargé de la Fonction publique, a reçu les syndicats du 23 au 29 mai.

 

Il a confirmé à la délégation FO les grands axes du programme présidentiel avec la suppression de 120 000 postes, le gel du point d’indice en 2018 et le rétablissement du jour de carence pour maladie.

 

« Nos inquiétudes sont confirmées »

 

 

Par ailleurs, le recrutement peut se faire, dans certains cas, par le biais de CDI de droit public.

 

Même s’il enrobe ces annonces d’une volonté de dialogue, nos inquiétudes sont confirmées, réagit Christian Grolier, secrétaire général de la Fédération des Fonctionnaires FGF FO. 

 

Sourcing:  FO Hebdo / CLARISSE JOSSELIN

Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre
Fonction publique : FO ressort inquiète de chez le ministre
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO Colère Coups de gueule
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 19:34
Manchester : Message de soutien de la confédération Force Ouvrière

COMMUNIQUÉ DE FO

 


Manchester : Message de soutien de la confédération Force Ouvrière

 


Le Royaume-Uni est blessé à nouveau après l’attaque survenue à Manchester dans la soirée du 22 mai.

 

La confédération Force Ouvrière est une nouvelle fois choquée et révoltée par cette nouvelle tragédie qui touche, au cœur, l’Europe entière et plus particulièrement le peuple britannique.

 

 

La confédération Force Ouvrière adresse toute sa solidarité et son amitié, par le TUC, à l’Angleterre et au Royaume-Uni meurtris par un tel évènement et exprime toute sa sympathie et ses condoléances aux familles touchées par cet attentat.

 

 

Elle participe ainsi à la solidarité européenne qui continue à s’exprimer et qui continuera dans le futur, en dépit des divisions que certains tentent de provoquer, et veut encore saluer la mobilisation en France, comme en Angleterre, des services publics et de leurs agents, et plus particulièrement des services d’urgence, qui œuvrent sans cesse dans l’intérêt de tous.

 

Cgt FO

Manchester : Message de soutien de la confédération Force Ouvrière
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO SOCIETE
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 16:28
Réforme du code du travail : « On veut surtout pouvoir être écouté et entendu » (Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO)

Réforme du code du travail : « On veut surtout pouvoir être écouté et entendu » (Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO)

FRANCEINFO : LE 21 MAI 2017

 


Réforme du code du travail : « On veut surtout pouvoir être écouté et entendu » (Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO)

 

 


Le syndicat Force Ouvrière a réagi dimanche aux déclarations du Premier ministre parues dans le Journal du dimanche.

Michel Beaugas, secrétaire confédéral, a exprimé à franceinfo ses « réserves » quant au recours aux ordonnances.

 

franceinfo :

 

Vous serez reçus la semaine prochaine, qu’allez-vous demander au gouvernement ?

 

 

Michel Beaugas :

 

On va déjà attendre que le gouvernement expose ses vues.

Il y a eu des avances faites pendant la campagne présidentielle et le Premier ministre a fait quelques annonces, mais sur le fond, on ne sait pas trop. Si c’est, par exemple, faire une loi travail 2, pour nous c’est une ligne jaune.

 

Renvoyer toute la négociation dans l’entreprise, ce n’est pas raisonnable, il faut des garde-fous. Il faut conserver la négociation au niveau interprofessionnel et au niveau national, il faut conserver le niveau de la branche.

 

Par exemple, les salaires minimums doivent être négociés dans les branches parce que sinon, dans l’entreprise, on peut se retrouver avec des salaires diminués, pourquoi pas en-dessous du Smic. Même si le président de la République a dit que ce ne serait pas le cas, on se méfie. On pourrait voir une distorsion de concurrence entre les entreprises faisant le même métier.

On veut des assurances, on ne veut pas qu’on puisse faire tout et n’importe quoi dans l’entreprise.

 

Emmanuel Macron veut avoir recours aux ordonnances pour légiférer.

Aller vite sur le code du travail vous inquiète-t-il ?

 

 

Si on est d’accord avec le contenu des ordonnances, pourquoi pas aller vite, mais je crains qu’on puisse avoir quelques réserves. Donc moi je préfère la négociation, qu’on puisse prendre le temps de négocier, d’arriver à des accords plutôt que de créer un texte, du jour au lendemain, en disant « on vous a entendu mais on ne vous écoute pas ».

 

Force Ouvrière a toujours été dans un axe de négociation, on ne ferme pas la porte, on ne fait pas de procès d’intention. Simplement, on veut savoir comment ça va se passer, on veut surtout pouvoir être écouté et entendu.

 

La nouvelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, connaît le monde de l’entreprise : cela va-t-il vous aider ?

 

 

C’est quand même bien que la ministre du Travail connaisse le code du travail, puisque ça va être son premier sujet.

 

Au moins, elle connaît le contenu, elle a une expérience certaine dans l’entreprise. Elle a aussi une expérience dans le cabinet puisqu’elle a fait partie du cabinet de Martine Aubry quand elle était ministre du travail.

 

Donc c’est quelqu’un qui a de l’expérience.

 

Chez Danone, elle avait, de ce que je sais, l’esprit du dialogue, donc j’espère que cet esprit sera conservé.

 

 

 MICHEL BEAUGAS, Secrétaire confédéral

Réforme du code du travail : « On veut surtout pouvoir être écouté et entendu » (Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO)
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 18:03
Salle des machines, centrale hydroélectrique de Fessenheim. Photographie de Florival fr - Own work, CC BY-SA 3.0

Salle des machines, centrale hydroélectrique de Fessenheim. Photographie de Florival fr - Own work, CC BY-SA 3.0

SERVICE PUBLIC

 


Nomination de Nicolas Hulot au Ministère de la Transition écologique : réaction de FO Énergie et Mines




La nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique deux jours après celle d’Édouard Philippe comme Premier ministre interroge sur la cohérence de ce gouvernement, tant les positions de ces deux responsables sont à l’opposé, que ce soit sur la loi de transition énergétique, la fermeture ou non de Fessenheim ou sur la place du nucléaire dans le mix électrique.

 

 

Dans l’attente d’une clarification de ce que sera la position du gouvernement, FO Énergie et Mines rappelle que toute politique énergétique doit être pragmatique et répondre aux besoins des populations.

 

C’est pourquoi FO Énergie et Mines rejette toute fermeture de centrales nucléaires pour des raisons politiciennes, que ce soit à Fessenheim ou ailleurs, et réaffirme son désaccord avec une loi de transition énergétique visant à réduire la part du nucléaire, qui pour nous, reste une énergie d’avenir.

 

 

FO Énergie et Mines rappelle en outre que le passage de l’hiver a été réussi grâce à un mix électrique associant du nucléaire, de l’hydraulique, mais aussi du thermique classique.

 

Contrairement à ce qui avait été dit par Mme Royal, ce ne sont pas les capacités éoliennes et solaires qui ont été d’un grand secours pendant cette période.

 

Réduire le nucléaire, fermer des centrales charbon et augmenter les énergies intermittentes, c’est l’assurance d’un black-out à brève échéance.

 

Nous avons donc écrit ce jour au nouveau ministre pour lui demander une audience, afin d’exprimer directement nos positions concernant les questions industrielles et sociales des Industries Électriques et Gazières.

 

Communiqué de FO Énergie et Mines

 

Dans l’attente d’une clarification de ce que sera la position du gouvernement, FO Énergie et Mines rappelle que toute politique énergétique doit être pragmatique et répondre aux besoins des populations.

Dans l’attente d’une clarification de ce que sera la position du gouvernement, FO Énergie et Mines rappelle que toute politique énergétique doit être pragmatique et répondre aux besoins des populations.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans InFO Dia - Social Communication cgt FO
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 16:46
Cette vision purement comptable et budgétaire de la Fonction publique poursuivie par les gouvernements suivants augure mal de la politique qui sera mise en œuvre demain.

Cette vision purement comptable et budgétaire de la Fonction publique poursuivie par les gouvernements suivants augure mal de la politique qui sera mise en œuvre demain.

C’est le Ministère de l’Action et des Comptes Publics qui sera désormais en charge de la Fonction publique et de ses agents.
C’est le Ministère de l’Action et des Comptes Publics qui sera désormais en charge de la Fonction publique et de ses agents.

C’est le Ministère de l’Action et des Comptes Publics qui sera désormais en charge de la Fonction publique et de ses agents.

SERVICE PUBLIC


Fonction publique : recherche ministère désespérément…



Plus de 5 millions de fonctionnaires et agents publics des trois versants de la Fonction publique (État, territoriale et hospitalière) soit 20 % de l’emploi salarié, ont cherché en vain leur ministère et le nom de leur ministre lors de la promulgation du nouveau gouvernement.

 

C’est le Ministère de l’Action et des Comptes Publics qui sera désormais en charge de la Fonction publique et de ses agents.

 

Il faut remonter dans le temps au gouvernement Fillon pour voir la Fonction publique annexée au ministère financier.

 

Cette vision purement comptable et budgétaire de la Fonction publique poursuivie par les gouvernements suivants augure mal de la politique qui sera mise en œuvre demain.

 

Le Président de la République n’a pas caché ses intentions pour la Fonction publique dans son programme « En Marche » :

 

- 120 000 emplois supprimés sur le quinquennat
- Mettre fin à l’évolution uniforme des rémunérations de toutes les fonctions publiques (pour une logique d’individualisation des rémunérations basée sur le mérite contre la revalorisation du point d’indice)
- Rétablissement du jour de carence
- Remise en cause du Code des pensions civiles et militaires en introduisant un régime unique de retraite en points
- Développer le contrat contre le système des corps de fonctionnaires jugé trop rigide
- Asservissement des cadres dirigeants de la Fonction publique aux politiques gouvernementales avec l’instauration d’un « Spoils System »

 

L’UIAFP-FO demande un ministère à part entière pour l’ensemble de la Fonction publique qui garantisse le statut et le principe de carrière reposant sur les catégories et les corps.

 

Elle rappelle que le traitement des fonctionnaires a été gelé pendant 6 ans (2010-2015) et que la faible revalorisation de 1,2 % sur deux années, et trop tardivement par le gouvernement Valls, est loin de compenser les 16 % de perte de pouvoir d’achat depuis 2010.

 

Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !

 

Très vigilante sur les orientations gouvernementales pour la Fonction publique, Force Ouvrière réaffirme son attachement à notre modèle social garantissant l’égalité des droits des usagers et la neutralité du service rendu.

 

L’UIAFP-FO a, d’ores et déjà, demandé à rencontrer rapidement le nouveau Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Monsieur Gérald Darmanin, pour lui porter les revendications de Force Ouvrière.

 

 FONCTIONNAIRES, POSTES ET TÉLÉCOMMUNICATIONS, SERVICES PUBLICS ET DE SANTÉ

 

Communiqué de l’Union interfédérale des agents de la Fonction publique (UIAFP-FO)

 

Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !
Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !
Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !
Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !
Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !

Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice est nécessaire !

Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO InFO Dia - Social Actu sociale
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:19
J-C Mailly : « Nous ne faisons pas de procès d’intention, mais nous serons particulièrement attentifs et exigeants »

L’ÉDITORIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL 

 


J-C Mailly : « Nous ne faisons pas de procès d’intention, mais nous serons particulièrement attentifs et exigeants »

 

 


À l’heure où ces lignes sont écrites, nous ne connaissons pas encore la composition du gouvernement arrêtée par le président de la République.

 

Ces derniers jours les médias bruissaient de noms divers et variés.

 

L’essentiel n’est pas là bien entendu, même si le choix des femmes et des hommes composant un gouvernement n’est pas anodin.

Ce qui compte, c’est la nature de la politique économique et sociale qui va être menée, tant sur le plan européen que sur le plan national.

 

De ce point de vue, souffrir aujourd’hui dans l’espoir d’être mieux demain n’est pas la solution.

 

Non seulement parce qu’il n’est pas juste de souffrir, mais de surcroît rien ne garantit que ça ira mieux demain, bien au contraire.

 

Nous serons donc particulièrement vigilants sur les premières annonces économiques et sociales du nouvel exécutif, tant sur le contenu que sur la méthode, les deux étant d’ailleurs étroitement liés. Comme le disait Victor Hugo la forme est le fond qui remonte à la surface.

 

Ainsi si le contenu d’une ordonnance nous convient, il n’y a guère de problème. Cela suppose au préalable une vraie concertation et de sérieuses révisions et précisions du côté des pouvoirs publics.

 

Un bon praticien vérifie toujours si l’ordonnance qu’il prescrit sera supportée par le corps !

 

Mais si l’ordonnance est le véhicule utilisé en plein été pour aggraver la situation des salariés, alors il y aura un gros problème. En particulier, nous n’accepterons pas une loi Travail XXL.

 

Nous ne faisons pas, c’est notre comportement habituel, de procès d’intention. Mais nous serons particulièrement attentifs et exigeants.

 

Et l’une des premières questions que nous poserons au président de la République sera : quelle est votre conception du dialogue social et de la négociation collective ?

 

Tout le reste découlera en grande partie de sa réponse. 

 

 JEAN-CLAUDE MAILLY

J-C Mailly : « Nous ne faisons pas de procès d’intention, mais nous serons particulièrement attentifs et exigeants »
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans Communication cgt FO
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 09:32
Y. Verrier - Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Y. Verrier - Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

L’OIT, hier, aujourd’hui, demain

L’OIT, hier, aujourd’hui, demain

 Yves Veyrier sur France Culture



La 106e Conférence internationale du travail – qui réunit pendant deux semaines les représentants des gouvernements, des travailleurs et des employeurs de 187 pays, soit 3 000 délégués, se déroulera à Genève du 5 au 16 juin prochains.


Nous serons à deux ans du centenaire de l’OIT – l’Organisation Internationale du Travail, créée en 1919.

 

Liberté syndicale, Négociation collective, Travail forcé et travail des enfants, Discriminations, normes fondamentales du travail, Justice sociale, Paix durable, Travailleurs de tous les pays, Financiarisation de l’économie, nouvelles formes de relation du travail, économie numérique …, Yves Veyrier – qui participe à la Conférence internationale du travail au titre de FO et est aussi Vice-Président Travailleurs du Comité de la liberté syndicale – qui examine les plaintes en matière de violation des principes de la liberté syndicale, était interviewé par la Fédération de la Libre pensée dans le cadre de l’émission « Divers aspects de la pensée contemporaine » sur France Culture le 14 mai dernier.

 

Voir en ligne : Divers aspects de la pensée contemporaine : Dimanche 14 mai 2017

Suivre le lien:

https://www.franceculture.fr/emissions/divers-aspects-de-la-pensee-contemporaine/divers-aspects-de-la-pensee-contemporaine-327

 

L’OIT, hier, aujourd’hui, demain

L'OIT

 

Promouvoir l'emploi, protéger les personnes

 

L’OIT a pour vocation de promouvoir la justice sociale, les droits de l'homme et les droits au travail reconnus internationalement, poursuivant sa mission fondatrice: œuvrer pour la justice sociale qui est indispensable à une paix durable et universelle. 

 

Unique agence 'tripartite' de l'ONU, l'OIT réunit des représentants des gouvernements, employeurs et travailleurs de 187 Etats Membres  pour établir des normes internationales, élaborer des politiques et concevoir des programmes visant à promouvoir le travail décent pour tous les hommes et femmes dans le monde. 

 

Aujourd’hui, l’Agenda de l’OIT pour le travail décent  contribue à l’amélioration de la situation économique et des conditions de travail qui permettent à tous les travailleurs, employeurs et gouvernements de participer à l’instauration d’une paix durable, de la prospérité et du progrès. 


Les 4 objectifs stratégiques de l’OIT

 


  1. Promouvoir et mettre en œuvre les principes et les droits fondamentaux au travail 


  2. Accroître les possibilités pour les hommes et les femmes d’obtenir un emploi décent 


  3. Etendre le bénéfice et l’efficacité de la protection sociale pour tous 

  4. Renforcer le tripartisme et le dialogue social 

L'OIT    Promouvoir l'emploi, protéger les personnes

L'OIT Promouvoir l'emploi, protéger les personnes

L’OIT, hier, aujourd’hui, demain
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - Social Communication cgt FO
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 18:18


« La méthode Macron inquiète »

 

Public Sénat le 10 mai 2017 « La méthode Macron inquiète » par Web FO

 


Yves Veyrier, Secrétaire confédéral FO, était invité pour l’émission « Présidentielle 360 », le nouveau rendez-vous de l’information sénatoriale et de la présidentielle présenté par Delphine Girard.

Repost 0
@ FO CPF system (BM) FO CPF - dans Communication cgt FO
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 09:40
J-C Mailly : « Je ne veux pas d’ordonnance sur les questions sociales »
Emmanuel Macron est-il prêt à modifier ses annonces dans le domaine du droit du travail ? Nous lui poserons la question.

Emmanuel Macron est-il prêt à modifier ses annonces dans le domaine du droit du travail ? Nous lui poserons la question.

EN GUISE D’ÉDITORIAL - FO HEBDO

 


J-C Mailly : « Je ne veux pas d’ordonnance sur les questions sociales »

 

 

Le Parisien : Quels enseignements tirez-vous des résultats de l’élection présidentielle ?

 

 

Jean-Claude Mailly :

 

La montée des mouvements de rejet de l’autre, en France comme ailleurs, est due en grande partie aux politiques d’austérité menées en Europe. Cela fait plusieurs années que je le dis. Je l’avais expliqué à l’ex-président Hollande.

Que s’est-il passé depuis 2002 ?

 

Chômage en hausse, pouvoir d’achat en baisse, conditions de travail détériorées… tant qu’on ne cherchera pas à éradiquer les causes, le Front national prospérera. C’est là-dessus qu’on doit travailler et si on obtient des résultats, les scores de l’extrême droite baisseront. Emmanuel Macron a une responsabilité historique.

 

 

Q: Son programme économique et social est-il à la hauteur de ce défi ou risque-t-il au contraire d’amplifier la fracture sociale ?

 

 

JCM :

 

Ce que le nouveau président annonce, notamment en matière de Code du travail, m’inquiète. Sur le fond mais aussi sur la forme. Il veut agir très vite par des ordonnances au mois de juillet. Certes, il prévoit une concertation préalable avec les syndicats, c’est plutôt bon signe mais on n’en connaît pas la nature. Dans le même temps, il fait des déclarations pour le moins surprenantes. Comme la semaine dernière à Albi face à des salariés, lorsqu’il a déclaré qu’il y avait plus d’intelligence au niveau de l’entreprise que dans les états-majors syndicaux.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Comment considère-t-il notre rôle au niveau national ?

 

Q: Qu’allez-vous lui demander ?

 

JCM :

 

Que l’on débatte, que l’on discute à tous les niveaux, après chacun prend ses responsabilités. Je ne veux pas d’ordonnance sur les questions sociales. Au-delà de la méthode, nous ne voulons pas d’une loi Travail XXL qui ferait sauter les derniers verrous pour donner, par exemple, aux entreprises la possibilité de moduler par accord le temps de travail jusqu’à 48 heures. Ou qui ouvrirait la possibilité de décentraliser la question des salaires. Nous ne voulons pas non plus du plafonnement des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif, ni du référendum entre les mains de l’employeur.

 

 

Q: Depuis décembre 2016, Emmanuel Macron répète pourtant que sa réforme du travail est « mûre » pour une adoption rapide.

N’a-t-il pas été élu pour ce programme ?

 

 

JCM:

 

Il est passé au premier tour avec 24 % des voix, et environ 65 % au second tour. Autrement dit, des gens qui n’ont pas voté pour lui au premier tour l’ont fait au second pour faire barrage au Front national. Et pas pour son programme.

À partir du moment où ces soutiens par défaut sont nombreux, cela change la donne.

Emmanuel Macron est-il prêt à modifier ses annonces dans le domaine du droit du travail ? Nous lui poserons la question.

 

 

( Extraits de l’interview de J.-C. Mailly au Parisien du lundi 8 mai 2017)

 

Propos recueillis par Catherine Gasté (Le Parisien)

J-C Mailly : « Je ne veux pas d’ordonnance sur les questions sociales »
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans ITW JCM Communication cgt FO
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 00:32
JCM recommande la vigilance, et redoute les intentions d'EM sur le dialogue social
JCM recommande la vigilance, et redoute les intentions d'EM sur le dialogue social

Jean-Claude Mailly demande aux permanents FO de ne pas partir en vacances trop loin cet été.

 

FO, JCM  redoute les intentions de Macron sur le dialogue social et n'exclut pas des mobilisations.


"Pas de mobilisation pour l'instant, pas de procès a priori, mais...".

 

L'incertitude plane chez les syndicats depuis l'annonce de l'élection d'Emmanuel Macron dimanche 7 mai. Quelques heures après les résultats, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière (FO), s'exprimait au micro de France Info.

 


Le syndicaliste s'interroge sur les projets du nouveau président, son mode de gouvernance et l'importance qu'il compte accorder au dialogue social.

 


Il a également confirmé qu'il avait demandé à ses permanents de ne pas partir trop loin en vacances cet été afin d'être réactif.

 


"Est-ce qu'il est rigide ou pas? Est-ce qu'il veut faire une loi El-Khomri XXL?

 

S'il persiste dans l'idée de faire des ordonnances au mois de juillet, ça veut dire qu'il va balayer le dialogue social, la concertation et il y aura un problème, d'une manière ou d'une autre. Donc on attend de voir. Pas de procès a priori, mais on a dit clairement ce que l'on souhaitait et ce que l'on ne souhaitait pas. On verra comment lui, le premier ministre et le gouvernement réagiront", a-t-il expliqué au journaliste.

 


Exit la navette législative, bonjour les ordonnances


Emmanuel Macron l'avait annoncé: une fois élu il compte réformer via ordonnances. Au lieu de passer par la traditionnelle "navette législative" entre l'Assemblée nationale et le Sénat, le nouveau président préférerait une méthode plus "efficace" et rapide: prendre par ordonnances, pendant un délai limité, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.

 


Emmanuel Macron aura besoin d'une majorité aux élections législatives s'il veut que le Parlement lui accorde ce droit lors d'une session parlementaire extraordinaire. Les ordonnances seront prises au Conseil des ministres et pourront être appliquées dès leur publication. 

 


Dans ce cas, le chef de l'État pourra par exemple mettre au point sa réforme du code du travail avec ce système.

 


"Ce que le nouveau président annonce, notamment en matière de Code du travail, m'inquiète. Sur le fond mais aussi sur la forme. Il veut agir très vite par des ordonnances au mois de juillet. Certes, il prévoit une concertation préalable avec les syndicats, c'est plutôt bon signe mais on n'en connaît pas la nature", avait-il expliqué au Parisien avant d'ajouter "Je ne veux pas d'ordonnance sur les questions sociales.

 

Au-delà de la méthode, nous ne voulons pas d'une loi Travail XXL."

 


Jean-Claude Mailly rencontrera sous peu le nouveau président de la République, a-t-il annoncé dans un communiqué".

 

Suivre le lien:

 

http://foed.over-blog.com/2017/05/jcm-itw-le-jour-d-apres.html

JCM recommande la vigilance, et redoute les intentions d'EM sur le dialogue social
Repost 0
@ FO CPF system (BM) @ FO CPF system publication - dans SOCIETE InFO Dia - Social Communication cgt FO
commenter cet article